Essai des Specialized Stumpjumper 2021, ép. 1

Stumpjumper vs Stumpjumper Evo, lequel choisir ?!

Une fois n’est pas coutume, un essai FullAttack prend une nouvelle forme : la vidéo ! On ne se retrouve donc pas derrière l’écran, mais devant la caméra pour vous parler, et mettre des mots sur nos ressentis. Au centre de cet essai particulier, LES Specialized Stumpjumper 2021 !

Des vélos que l’on vous a présenté à leurs sorties, et qui soulèvent des questions : différence entre Stumpjumper et Stumpjumper EVO ? comment régler le Stump’ EVO ? Le S-Sizing et donc, quelle taille choisir ?! C’est qu’il y a matière à s’attarder ! Trois thèmes pour trois épisodes à retrouver chaque semaine. Et on commence donc en image, par le premier. Action !


Contexte…

Pour procéder à cet essai, pas de mystère. Au menu d’Antoine et moi, deux vélos entrent tout d’abord dans notre protocole d’essai : un Stumpjumper et un Stumpjumper EVO. Tous deux en taille S4, la plus recommandée – ou disons la plus évidente – pour nos gabarits (1m82). Deux vélos du même niveau de gamme – Expert – et donc, aux spécifications proches : deux biais d’essai écartés.

Des Stump’ reçus et pris en main chacun de notre côté – chacun le sien – histoire de se faire une première idée, dégrossir, ébaucher des réglages. Puis du roulage, ensemble pour peaufiner, échanger, comparer… À la pédale et en navette, histoire d’en saisir toutes les caractéristiques et pouvoir vous en parler ! Un préalable essentiel et nécessaire pour aboutir à la synthèse suivante…

  • Usage Trail
  • Roues en 29 pouces
  • 140/140 mm, Fox 34 & DPS Perf. Elite
  • Triangle avant & arrière Carbone
  • Reach 475/480 mm en S4, Offset court 44 mm
  • Roues Roval Traverse Alu
  • Specialized Butcher & Purgatory Grid Gripton 2.3
  • Sram G2 RSC, 180/200 mm
  • 4 modèles, 6 tailles, 3999 € à 9999 €
  • 13,26 kg, taille S4, tubeless + préventif
  • Dispo immédiatement
  • Détail sur www.specialized.com/fr

Specialized Stumpjumper Expert

Si pour certains, le choix aurait pu être cornélien, la conclusion est sans appel. Sur le terrain, il y a plus d’écart entre un Stumpjumper et un Stumpjumper Evo, que ce que l’on aurait pu supposer sur le papier. En tout cas plus que ce que l’on imaginait. C’est d’autant dû au Stumpjumper qui est plus Trail que All Mountain, qu’à l’Evo, plus Enduro que All Mountain.

En matière de réglages, ce n’est pourtant pas faute d’avoir balayé plusieurs options, voir même tenté de réduire l’écart. Sur le Stumpjumper notamment, qu’on encourage volontiers à encaisser un maximum quand le terrain est rocailleux comme en illustration, ici. Il est très Trail dans l’âme : raide en suspension, sans être ultra-rigide, à l’inverse du cadre. Il fait de toute façon ressentir clairement la fin de course. D’où les réglages, que voici, sans réducteur de volume pour équilibrer le tout…

RéglageAvantArrière
SAG25%27%
DétenteMi-plage à 2/3 ouverteMi-plage à 2/3 ouverte
Compressionsouverteouverte
Réducteurs de volumesanssans
Clics de détente et compression comptés depuis la position la plus vissée des molettes. SAG arrière réalisé assis/selle haute – SAG avant réalisé debout/bras en appui sur le cintre / épaules à l’aplomb du guidon.

Vis-à-vis de la concurrence

L’idée d’un Specialized Stumpjumper plutôt Trail que All Mountain se forge également lorsqu’il fait face à la concurrence. On a en tête plusieurs vélos qui permettent d’en attester. Le Zesty – pour sa dynamique au boitier – et le Foxy – pour ses côtes – sont clairement plus All Mountain que le Stumpjumper. Le Orbea Occam, archétype du All Mountain passe-partout, enfonce le clou.

Mais celui qui scelle l’idée est sans conteste le Tallboy. Débattements proches et programme annoncé similaire, le voisin californien et la performance de sa suspension sont sans appel. Un cran de facilité au dessus dans les situations les plus délicates, qui pèse forcément dans la balance, notamment quand ça brasse, et en montagne… D’où le positionnement que voici, et à retrouver au sein du comparateur d’essai FullAttack !

La suite ?!

Serait-ce donc le Specialized Stumpjumper Evo qui vient épauler son petit frère quand les choses se corsent ? C’est justement le sujet du deuxième épisode. Comment le régler pour en tirer le meilleur ? Quelle méthode appliquer pour s’y retrouver parmi les réglages ? Quelles sont nos préférences ?! Et finalement qu’est-ce qui nous fait dire que le Stumpjumper Evo soit clairement un vélo d’Enduro ?!

La suite au prochaine épisode ! En attendant, on poursuit volontiers, en commentaires de cet article, comme on a l’habitude de le faire. Alors, Stumpjumper ou Stumpjumper Evo ?! Indécis, faites nous part de ce qui vous interpèle encore, de vos attentes, pratiques et terrain de jeu. On précisera au fur et à mesure 😉

Dans le même registre, les autres épisodes de cette série :

Rédacteur Testeur
  1. Ce nouveau format aussi bien à lire qu’à regarder et excellent ! Le fait de comparer comme ça permet de montrer les similitudes et les différences de meilleures manières je trouve. Hate de voir les épisodes suivants !!

    1. Salut Romain ! Effectivement, les images d’action commentées valent des points.On s’appuie sur le même concept dans les épisodes suivants 😉

  2. Bonjour,
    Quel est votre avis vis-à-vis du SB130 ? Il se trouve entre les deux specialized ? J’en profite pour souligner ce nouveau format, j’aime beaucoup, merci !

    1. Bonjour Bertrand,

      merci, on prend note 😉 Effectivement, le SB130 se trouve entre les deux, pas tout à fait à mi-chemin. Un poil plus du côté du Stumpjumper que du Evo. Clairement dans l’esprit du Tallboy, j’aurais effectivement pu y faire référence dans l’article.

  3. Bonjour
    Merci pour l’article il est top ! Les modèles testés sont les carbone, une idée pour les alu ? Car je lis toujours des tests avec les versions haut de gamme mais tout le monde n’a pas 10000€ à mettre dans un vélo.. Merci à vous 🙂

    1. Bonjour Stephane,

      pour le coup, 10 000€ ce serait pour s’offrir les deux, le Stumpjumper et le Evo, modèles Expert essayés ici 😉 Mais la question est bonne. habituellement, il nous es facile de répondre, puisque seul le matériau change. On a plusieurs fois eu l’opportunité de comparer, et ça permet habituellement de se pronnoncer sur ce qu’apporte chaque matériau.
      Mais ici, il y a un détail important dont on doit tenir compte : sur le Stumpjumper carbone, la suspension compte sur le « flex » des haubans, alors que sur la version alu, l’articulation est clairement localisable sur les bases. D’un point de vue cinématique, ça veut donc dire qu’il doit y avoir une différence de comportement. D’ailleurs, il m’a semblé percevoir une nuance dans le fonctionnement de la suspension du Stumpjumper. Ça ne lui porte pas préjudice ou avantage en sois, mais c’est suffisant pour me faire dire que je ne peux pas seulement compter sur mes ressentis au guidon du modèle carbone pour extrapoler au sujet de l’alu. Nos propos sont donc simplement transférables jusqu’au modèle d’entrée de gamme carbone, le Stumpjumper Comp à 3999€.

      1. Je te remercie pour ton retour !

        Haha oui j’exagérais peut être avec 10000€ mais souvent seulement les versions très haut de gamme sont testées et nous n’avons aucun retour sur les autres.
        Dommage du coup pour la version alu, car en effet il y a un changement notable avec la position de la suspension. Et les versions alu ne possèdent pas la fameuse Swat Door, bien pratique ! 🙁
        Je regarde pour changer mon Orbea OIZ TR d’ici 1 an et demi 2 ans par ce modèle de Specialized mais la première version carbone reste tout de même cher, comme souvent chez eux..

        1. Pourquoi ne pas prendre l’équivalent du oiz tr en prenant un Occam ? J’ai le M10 il doit sûrement être entre le stump et le evo mais peut-être plus proche de l’evo

          1. Je voulais dire équivalent au oiz tr en tarif ça permet d’avoir un carbone et mieux équipé qu’un spé

        2. J’entends. C’est bien pour ça qu’on a souhaité rester sur les niveaux de gamme Expert, et non plus haut, pour cet essai. Lorsque le choix est possible, c’est d’ailleurs quelque chose dont on tient compte systématiquement 😉

          1. @Flo

            J’ai pas compris, en équivalent du OIZ TR tu proposes le OCCAM c’est ça ? Je réfléchis aussi à ce vélo mais j’ai peur que mon utilisation et pour mon terrain de jeu (Vallée de Chevreuse) ce vélo soit surdimensionné. Du coup je pensais que le Stumpjumper était entre le OIZ TR et le Occam, mais finalement peut-être pas.. Et c’est sur que Orbea est plus compétitif que Specialized !

            @Antoine

            Je note pour les prochains tests, en tout cas continuez c’est top 🙂 !

        3. @ Stef

          Oui je pensais a l’occam, peut être le M30, bien moin chers qu’un spé équipement équivalent.

          Cela te permettrait d’avoir un carbone mais c’est vrai que le stump non evo et je pense plus trail qu’un occam, Antoine pourra peut-être confirmé ?

          J’étais un peu dans ta situation car je venais d’un Cannondale habit 120 27.5 a 11kg, j’ai eut l’occasion d’essayer le oiz tr que je trouvais trop rigide et qui m’a fait justement venir au occam qui en fait 13.8kg en L avec l’option fox 36 et pedales, c’est vrai que le surpoids calme mais honnêtement il monte vraiment pas mal je serai curieux de savoir si le stump non evo monte aussi bien….

          1. Oui c’est sur que Orbea par rapport à Specialized en terme de prix c’est pas la même chose ..(d’ailleurs je ne comprends pas que Spe’ soit si cher ! Cadre de qualité exceptionnelle pour justifier ça ?).
            Après sur le OCCAM ce modèle me tente pas mal , j’ai juste peur qu’il soit un peu trop « gros » pour chez moi, à voir.. J’essayerait de tester l’un des deux d’ici là ! Après pour le moment mon OIZ TR me convient très bien, super rapport qualité / prix / plaisir ! 🙂

          2. Si on doit classer les vélos cités en concurrence dans l’article, et en commentaires par chacun, sur une échelle allant du plus Trail au plus Enduro, on aurait :

            – OiZ TR
            – Specialized Stumpjumper
            – Tallboy
            – SB130
            – Occam
            – Zesty
            – Foxy
            – Stumpjumper Evo
            – SB150

            Sachant que pour en revenir aux deux marques que vous mettez en concurrence, le Oiz TR est plutôt un gros XC Marathon, là où le Stumpjumper est un Trail/petit All Mountain. Le Stump est bien entre un Oiz et un Occam, plus proche du Occam tout de même. Autant de par ses équipements que par sa géo et son débattement. @Stef, je comprends ton analyse, et effectivement, le Stump parait le plus à propos.

  4. Totalement rafraîchissant de lier une vidéo à votre article, sans parler des 3 épisodes qui nous rend fous. BRAVO

    1. Merci ! Effectivement, le découpage en trois épisodes à un côté addictif, mais promis, au départ la volonté de base est d’éviter une grosse vidéo de 15min imbuvable 😉 Et le découpage nous permet aussi de tenir compte des retours des épisodes précédents pour ajuster le contenu des suivants, et mieux coller aux questions ! À très vite

  5. Merci pour cette series de videos, impatient de voir vos réglages sur la position de l’Evo je tatonne encore avec le mien.

    Taille S4 pour 1M80 position intermédiaire et potence en 40 mm

    Sportivment Christophe

    1. bonjour Christophe,

      ce sera bien le contenu de l’épisode 2. On a identifié une méthode précise, à savoir sur quel réglage se pencher en premier, quel réglage figer, etc… À priori ça part bien, c’est de la position d’angle de direction dont on parle en premier 😉 à très vite !

  6. Au top ce nouveau format ! Par contre je ne sais pas si ça vient de moi mais l’affichage des réglages est difficile à lire : j’ai du blanc sur fond gris clair

  7. Superbe vidéo avec des comparaisons directes avec mêmes angles de vue, un régal ! vraiment.
    Un petit point retour je l’espère constructif, c’est que on ne sait pas si c’est Antoine ou Tom qui parle (je ne reconnais pas encore assez bien vos voies pour le savoir) et du coup je ne sais si le commentaire du rider porte sur le Stump ou sur l’Evo.

    1. Salut, merci. Petite astuce : casque jaune = Stump, casque noir = Evo 😉 On y veillera pour les prochains !

  8. Très beau comparatif vidéo à l’appui c’est très parlant les différences, hâte de lire la suite continuez ainsi top ce nouveau visage !!!

  9. Le stumpjumper classique est-il un bon vélo pour se lancer dans de longues randonnées avec terrain parfois engagés (quelques sauts) ?

  10. j’en rajoute une couche , j’adore ce principe d’essai avec vidéo !
    Bien vu , bien fait , vivant ,au plaisir de la suite ….

  11. NP
    Super format bravo FULLATTACK, bon 3 épisodes c’est la bonne solution pour avoir un avis complet et que ça donne envie de le regarder…. MÊME si on aime pas attendre la publication ? 🙂 mais on sait que c’est plus long à mettre en forme.
    L’idée de  » diférencier  » les vélos sur la vidéo est une super remarque (vu qu’ils sont noir tous les 2). Avec un casque différent ou une plaque race….
    Mais changez rien votre approche du vélo est super agréable.
    NP

    1. Salut ! Merci. À dire vrai, on pouvait avoir un autre coloris à dispo, mais d’un point de vue logistique, ça n’a pas fait. Comme je l’indiquais à @Nec plus haut > casque jaune = Stump, casque noir = Evo 😉

  12. Bonjour, le choix de rouler en pédales auto sur le stump et en plates sur le stump evo c’est un choix des pilotes ou c’est pour plus coller avec le programme des vélos ?

      1. D’accord merci !

        Et j’en profite pour insister sur la qualité de la comparaison en vidéo, je n’ai jamais vu aussi précis et clair sur un autre site , à tel point que ça confirme ce que j’observe quand je vais rouler sur mon 120mm avec des purs enduristes, bravo !

        1. Merci Yanil ! Ça tombe bien, c’est la partie de la vidéo qu’on a le plus apprécié produire 😉

    1. pas à ce jour, si ce n’est qu’il s’agit bien de la période où habituellement, Specialized présente et rend disponible ses nouveaux millésimes. Mais puisqu’il s’agit de plateforme nouvelles pour 2021, il s’agira sûrement d’évolutions cosmétiques et d’équipement.

  13. Merci FullAttack. Très sympa ce nouveau format. Nouveau titre = élargissement des pratiques ciblées ou toujours focus sur l’enduro ?
    Pour ceux qui vont craquer pour la bête, pensez à préserver. Avec le COVID, la ressource en pièces cycles est sous tension. Illustration : je reviens de chez mon vélociste, un gars devant moi voulait un vélo de l’année : dispo en… septembre. Quant à mon dérailleur parti en garantie chez Shimano : retour prévu en Mai/Juin. Snif.

  14. Salut les gars,

    Super vidéos hyper claires et un nouveau format qui claque!!
    Je voulais avoir votre avis, j’envisage de changer mon epic evo trop typé xc pour ma pratique ( petite spéciales enduro niveau rouge, rouler dans la caillasse de la région de aix marseille et quelques sorties en montagne notamment dans Pyrénées orientales) mais j’hésite actuellement entre les deux modèles. Quel serait selon vous le plus adapté pour ce genre de pratique?

    en tout cas toujours d’aussi bons contenus, j adore!

    1. Bonjour Adrian,

      venant d’un Epic Evo, la logique voudrait forcément d’envisager en premier le Stumpjumper. Avec le Stump’Evo, très typé Enduro pour un All-Mountain, il y a un sacré écart. À la pédale, c’est le Stumpjumper qui se rapproche le plus du Epic EVO, tout en ayant un peu plus de débattement et une géométrie plus engageante. Le Stump’Evo lui, a des suspensions très confortables et performantes, mais n’a pas le peps du Stumpjumper au coup de pédale. Il se roule au train, posé sur la selle, pas forcément pressé d’arriver en haut, là où le Stumpjumper est plus performant, rend mieux, bref, est un vrai trail/All Mountain qui répond au coup de pédale… Ça t’aide ?

      1. Merci de l’éclairage Antoine, je vois le truc! Ce qui me faisait hésiter c’est la performance de la suspension arrière notamment dans la caillasse du sud ou les racines des PO. Le Stump est il suffisamment performant pour encaisser ce genre de sessions et y prendre du plaisir?
        En tout cas merci de ta réponse rapide!!

        1. Je comprends. Ça dépend vraiment de ton passé, et de ce que tu cherche. Venant d’un Epic Evo, tu ne serais pas dépaysé avec un Stumpjumper, mais il y a effectivement d’autres concurrents qui offrent quelque chose de différent : un peu moins vif au coup de pédale, mais plus confort. Tout dépend où tu souhaite positionner le curseur… Qu’as-tu eu comme vélo par le passé ? Ou que tu aurais eu l’occasion de rouler et dont tu garde un bon souvenir en te disant « c’est ça que je veux » ? Ça peut aider 😉

  15. Pour faire simple je viens d’une région assez vallonnée mais très peu cassante ou l’épic Evo est l’arme parfaite, par contre ces derniers temps je passe beaucoup de temps en montagne et dans le cassant et c’est en ce sens que je me pose la question. C’est aussi difficile de cibler la différence à la montée entre les deux vélos sachant qu il n’est pas possible de les essayer sur le terrain…
    Dans un registre différent j’ai adoré la suspension du dernier Moustache Trail mais impossible de savoir ce que ca donnerai en montée sur un musculaire… le beurre et l’argent du beurre!! :p

    1. Effectivement, les Moustache excellent par le comportement de leur suspension arrière. C’est même à ça qu’on les reconnaitrait les yeux bandés 😉 Pour revenir au classiques, et pour rester dans la gamme Spé, avec les Stumpjumper le choix est clair : Evo = suspension au top / Stump = bon rendement. Ils ne font pas les deux en même temps. On reste dans un schéma où il faut choisir l’un, ou l’autre. On ne peut pas dire qu’il y en ait un qui fasse les deux. La montagne, tu la parcours dans une pratique plutôt « vélo de montagne » pour faire du dénivelé, de beaux tours, voir du pays, ou bien dans une optique plus Enduro, avec pour principal objectif les sensations que tu auras dans les descentes que tu veux enchainer ?

      1. Ca c’est sur qu’on s’en rappelle de l’arrière des moustache!! 😉
        Quand je suis en montagne j’avoue que je cherche les belles descentes pour me régaler et tourner sur les spots plus que pour réellement faire des bornes! après c’est clair que je suis jeune et que me poser en montagne c’est quand même cool mais je cherche surtout les sports pour me faire plaisir dans le D-

        1. Ok, alors effectivement il y a match. Le Stump’Evo est à considérer. Ce que tu me dis ressemble plus à l’usage qu’on peut en faire 😉

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *