Essai des Specialized Stumpjumper 2021, ép.3

C’est l’heure de boucler la séquence au sujet des Specialized Stumpjumper 2021. Jusqu’ici, il était question du match Stumpjumper vs EVO, puis de la bonne méthode pour régler le Stump’ EVO… Place désormais à la dernière question qui reste en suspens : le S-Sizing ou quelle taille choisir ?!

Ces derniers temps, Specialized mise sur le S-Sizing et son concept, pour tenter de faire tomber les barrières entre les tailles. Après tout, pourquoi s’enfermer dans une, lorsque quelques petits ajustements pourraient permettre de choisir entre plusieurs ?! Pour y voir plus clair, et avoir l’opportunité d’en parler avec vous en commentaires, on s’est donc prêté au jeu…


Protocole

Nous re-voilà donc au guidon des Specialized Stumpjumper 2021. Plus précisément, des deux Specialized Stumpjumper EVO à notre disposition. Il s’agit toujours de deux modèles de niveau de gamme Expert, aux montages strictement identiques. Seule différence entre les deux : l’un est en taille S4, l’autre est en taille S5.

Pour comparer ce qu’implique chacune, on se prête une nouvelle fois au jeu de l’échange. Chacun commence sur un vélo puis, on intervertit lorsque l’on a le sentiment d’avoir pris nos marques. Seul point essentiel du protocole : prêter attention aux réglages utilisés sur le premier vélo, et commencer sur le second en les dupliquant. Ça permet de figer certains paramètres, avant d’en jouer par la suite…

S-Sizing, pour aller plus loin…

On en parle au coeur de la vidéo, poursuivons les précisions : dans l’idée, le S-Sizing fait davantage varier les dimensions qui régissent le comportement du vélo, que celles qui régissent la position. Et globalement, les vélos s’allongent plus qu’ils ne se rehaussent. Si l’on doit donner une proportion, la différence perçue d’une taille à l’autre provient à 40% de la différence de position, à 60% des côtes qui influent sur le comportement du vélo…

Pour ceux qui ne sont pas au clair avec cette distinction, on conseille la lecture du Didactique sur les fondamentaux de la géométrie. Le paragraphe sur l’influence de chaque paramètre permet de mieux cerner. Ici, il y a bien une différence de Reach et Stack d’une taille à l’autre, mais elle n’est pas significative au point de se trouver sur un vélo trop grand ou trop petit sur la taille voisine. Et puisque d’origine les Stump’ Evo sont pensés/livrés en potence de 50 mm, il y a de la place pour jouer de -10/+5 mm si besoin.

Cette différence contenue permet surtout d’adopter un style/comportement différent. Plutôt posé, incisif et précis dans le geste sur le vélo le plus court, plutôt ample, coulé et généreux sur le plus grand. D’ailleurs, des côtes qui influent sur le comportement, la répartition des masses, etc… Ça fait écho à ce que l’on disait précédemment au sujet de la méthode pour régler le Stumpjumper EVO.

Alors, dans quel ordre s’y prendre ? Puisqu’on peut jouer plus facilement des réglages que de la taille, il faut nécessairement trancher le S-Sizing en premier. Décider si l’on veut plutôt un vélo court & joueur ou long & facile. Puis jouer des ajustements, notamment l’angle de direction/empattement avant, pour peaufiner. 70% du tempérament passe par le choix de la taille, 30% par les réglages… D’ailleurs, pour boucler à ce sujet : vous connaissez désormais nos styles puisqu’on se livre en fin d’épisode. Donc, à titre d’info, nos configurations préférée par taille de vélo…

VéloTomAntoine
Stumpjumper EVO S4Empattement avant le plus long
+ potence 50 mm d’origine
Empattement avant le plus long
+ potence 50 mm d’origine
Stumpjumper EVO S5Empattement avant le plus court
+ potence 40 mm d’origine
Empattement avant intermédiaire
+ potence 50 mm d’origine

La suite ?!

Voilà, vous savez tout ou presque, des Specialized Stumpjumper 2021. On s’est livré, à vous maintenant ! Que ce soit par simple curiosité, plus par questionnement que par intention, ou par réelle intention d’investir dans sa prochaine monture, les commentaires ci-dessous sont ouverts.

Un petit topo sur votre style, terrain de jeu, votre monture actuelle et laquelle fait l’objet de vos convoitises, et on en parle volontiers. Contrairement à ce que l’on sous-entend en fin de vidéo, on n’a pas gardé les vélos ! Ils sont repartis chez Specialized pour vous permettre de les essayer prochainement… Mais on a toujours nos notes, et bien en tête, ce que l’on a analysé, et conclu !

Sur le même thème, les épisodes précédents :

Rédac'Chef Adjoint
  1. J’ai pris un S4 pour 1.87m , la position et top. Le peux que j’ai roulé j ai adoré. Je viens d’un stump 2019 et la c’est un autre vélo ! La suspension arrière marche vraiment bien , le bike se met vraiment bien sur l’angle. Je cherche encore le bon réglage pour trouver du pop sur l arrière. J’ai mis un set de roval carbon traverse sl, le cadre réagi très bien et apporte un bon retour du terrain .je pense que le S5 aurait pu être encore plus efficace mais je suis content de garder un esprit playbike ! Et j’ai pas encore ouvert l’angle avant! Broaaap.

    1. Salut Laurent,

      intéressant ! Potence en 50mm je suppose ? Effectivement, la suspension arrière débat vraiment bien mais à du coup cette contrepartie de ne pas avoir naturellement beaucoup de « pop ». C’est pour cette raison que dans le tableau des réglages préconisés lors de l’épisode précédent, on indique clairement de conserver les réducteurs de volume d’origine (voir d’en utiliser un légèrement plus gros…) et/ou de rouler avec une détente rapide, peu freinée. Ça peut aider, et ça mérite de s’y pencher, d’autant plus si tu envisage d’utiliser l’empattement avant plus important. Puisque ça peut modifier la répartition des masses, si ton poids est encore plus posé sur la roue arrière, il faudra réussir à équilibrer l’ensemble pour ne pas être « collé » 😉

  2. Voici les mesures ainsi que d’autres informations pour avoir une idée de la longueur du buste puisque c’est elle qui, à notre sens, est probablement la plus en rapport avec la valeur de reach d’un vélo : (taille, envergure, entrejambe)
    Antoine (1m82, 1m86, 81cm)
    Tom (1m83, 1m83, 84cm)

    1. Il faut aussi tenir compte d’un autre élément : la raideur/souplesse lombaire de chacun, puisque ça participe au triangle que forment buste/bras et guidon/selle. Et perso, j’ai beau avoir le buste et les bras les plus long, je sais pertinemment que j’ai de loin la chaine arrière la plus raide de nous deux. Pour cause, une croissance particulière, une diposition athypique des vertèbres LS5/S1 et une opération de hernie discale il y a quelques temps. Donc sur le papier, je pourrais apprécier un vélo court et une position relevée, mais ce n’est pas le cas.

      1. Effectivement c’est cet ensemble de facteurs qui fait se sentir plus ou moins bien sur un bike.
        D’ailleurs il serait bien que les marques développent, à l’instar de Norco avec son ride aligned https://www.norco.com/ride-aligned/ ce genre d’outil qui aide dans le choix des tailles (même si cela ne remplacera jamais un test, mais pas toujours possible…) et donne de très bonnes bases de réglages (j’ai un Norco Sight C2 de 2020).
        En tout cas continuez comme ça, vos tests complet sont réellement utiles et appréciés !

        1. yes. C’est intéressant que tu cite Norco, je boucle justement l’essai du Shore ces temps-ci, et j’ai un peu potassé le concept ces derniers temps…

  3. Bonjour,
    Moi aussi j’aime bien le nouveau format des tests notamment la comparaison des vélos côte à côte en vidéo. Mais attendre 3 semaines pour le test complet, c’est trop long quand on est impatient comme moi (je me soigne :-))

    Cela dit après lecture je ne sais toujours pas si je dois me tourner vers l’enduro ou l’evo? je roule dans les cailloux du sud, Millau, Olargues, Beaufortain et qq jours de stations actuellement avec un Pivot Firebird 29. Si je comprends bien on peut se rapprocher de l’enduro avec l’evo avec un montage mullet et travail sur la suspension (nottament spacer plus gros)? Est-ce que je me trompe en affirmant : avec l’enduro je perdrai un peu au pédalage mais j’irai plus vite au risque de « m’ennuyer sur des chemins plus facile »?
    merci!

    1. Salut Stéphane, pour t’aider je pense qu’il faut se pencher sur ce que tu penses de ton actuel Firebird 29. Comment le trouves-tu au pédalage ? Que lui reproches-tu en descente ? Que penses-tu de sa maniabilité ? Le trouves-tu confortable ? Le trouves-tu ennuyeux ?
      Aussi, comment est-il monté : surtout côté roue/pneu et amortisseur ?
      C’est en répondant à ces questions qu’on pourra départager Enduro ou Stump Evo 😉

      1. Bonjour,
        Alors sur mon FB j’ai une Fox 36 grip 2, et Fox X2 performance à l’arrière plutôt réglé standard ie proche des reco constructeur si ce n’est les BV à l’avant quasi ouvertes (-4 clicks/25% SAG). Les roues sont des DT Swiss EX511 à l’arrière et M1700 d’origine devant. Pour les pneus j’alterne entre des Maxxis DD (Assegai devant et Agressor ou Minion DHR derrière) quand je roule à la montagne/navettes et les mêmes en Exo/Exo+ quand je suis à la maison.

        A vrai dire je ne reproche pas grand-chose à mon FB : le pédalage, certes cela pourrait être mieux, mais cela me va plutôt bien surtout avec les exo, c’est un compromis que j’accepte au regard des perf a la descente, idem pour la maniabilité il continue même encore de me surprendre. Après c’est sûr qu’il est trop dimensionné sur certains chemins peu pentus et là il vaut mieux pédaler et faire bouger le vélo, par contre j’aime bien cette dose de confiance qu’il rajoute quand je me tire la bourre sur les chemins plus techniques.

        Ce que je peux lui reprocher : principalement il pourrait être un peu plus confortable (moins raide) et mieux filtrer le terrain. J’ai toujours eu des vélos gaillard (SB6c avant) et je me dis que cela serait peut-être bien de voir autre chose nottament un Specialized qui à la swat box ?, mais lequel ??

        Merci en tout cas pour vos conseils

        1. Ok, au moins c’est complet ! Pour le coup, le Stump EVO ou l’Enduro ne te feront pas gagner grand chose à la pédale. Le Firebird est un vélo qui pédale vraiment pas mal pour sa catégorie/son gabarit (merci le DW-link).

          Le Stump EVO peut être intéressant par ses multiples réglages, notamment celui permettant de faire varier l’angle de direction (avec l’angle au plus fermé, l’empattement avant du vélo se raccourcit pas mal et le Stump EVO devient plus joueur). Par contre tu ne retrouveras pas le dynamisme dû à l’effet de chaine du Pivot (encore merci le DW-link) : celui quand on pousse/pumpe les trous pour jouer avec le terrain et accélérer/avancer. Le Stump manque clairement de peps dans ce domaine !

          Côté raideur, le Stump EVO est bon, même presque un peu trop tolérant. On aimerait parfois avoir un poil plus de raideur pour gagner en dynamisme.

          Quant à l’Enduro, tu retrouverais cette impression de vélo « trop dimensionné » dans les petits sentiers à plat.

          As-tu pensé au Ibis Ripmo, qui, pour le coup, à la même cinématique DW-link que le Firebird 29 ? Il pourrait t’apporter le dynamisme supplémentaire que tu cherches sans perdre dans les autres domaines.

          1. Salut !
            Merci top ?
            En fait tu me confirmes ce que j’étais en train de penser ces derniers temps. Malgré tout l’enduro correspondra certainement plus à ce que je veux et ce que je connais, et un vélo qui sera peut-être un peu plus tolérant que le FB
            Je vais m’intéresser à l’Ibis aussi – vu la disponibilité des vélos en ce moment je ne suis pas pressé.
            A bientôt sur les chemins ?

  4. Bonsoir
    vous me faites rêver avec vos 3 épisodes diffusés sur 3 semaines. Il faut être patient. A voir si tout vos essais seront comme cela.
    Ah les tailles de vélo en ce moment c’est un large débat tant les pilotes, leurs habitudes et leurs attentes sont différents. Pour ma part 1,72M EJ 82CM je pouvais me trouver entre 2 tailles pour mon Spectral 29 mais pas pour Canyon qui conseillait la taille S. Après loooongue réflexion, j’ai choisi la taille S quitte à passer avec une potence de 50 si toutefois cela ne convenait pas. Pourquoi ce choix? car je viens d’une ancienne géo de 2016, j’ai eu peur que de la différence d’empattement ( +8cm ) ne me convienne pas et aussi car j’ai un petit buste. Voila ma reflexion pour une utilisation très varié du Marathon montagne à de la Randuro

    1. Bonsoir Laurent,

      pour l’heure, ce format est un essai et se justifie parce qu’il s’agit d’un essai de plusieurs vélos. Habituellement, on rend des verdict pour un seul vélo. Là, on en compare deux, on explique les multiples réglage de l’un, et on joue le jeu de comparer des tailles, ce que l’on ne fait pas de manière aussi complète et poussée. S’il avait fallu faire texte+photos, ça aurait fait 3 gros articles ou pire, un seul énorme 😉 On a bien noté l’intérêt d’illustrer/commenter l’action en vidéo, c’est très parlant. C’est ce que l’on en retient et effectivement, c’est tentant de généraliser…
      Merci pour ton témoignage au sujet du choix de la taille. Canyon a effectivement toujours tendance à conseiller la plus petite des tailles. C’est un souhait assumé de la marque d’orienter les pratiquants vers les vélos les plus joueurs. C’est en tout cas intéressant d’avoir ton raisonnement, qui plus est il se tient. Tu nous diras si tes impressions se confirment quand tu auras reçu le vélo ? Merci, au plaisir !

  5. bonjour,
    je fais 1,73 , j’ai pris un S3 , j’ai laissé la potence de 50 d’origine et c’est parfait .. pour l’instant testé stock ( high / neutre ) et je viens de le passer en low
    sortant d’un occam 2020 , je trouve que c’est un plus gros vélo , clairement , et que il a plus de pop naturellement ( par ex pour le mettre en manual ou tirer un bunny je force moins qu’avec le occam .. bizarre ) bon c’est mes premières impressions , j’ai pas encore beaucoup roulé avec , mais en ayant roulé le occam il n y pas longtemps , c’est ce que je ressens à chaud
    il faut que je le teste avec l’angle ouvert maintenant , voir si ça change vraiment le comportement ; le changement est déjà flagrant entre low et high en tout cas

    1. Bonjour Nicolas,

      intéressant. Le Occam a tendance à rester « haut » dans le débattement à l’arrière, ton impression parait donc logique. Quand tu tires sur le guidon, il verrouille assez vite et il faut alors tirer plus fort. Le Stump’EVO ne verrouille pas : il est donc plus facile à « casser » en deux. Entre Low et High, tu retrouves la même impression que nous ? Ça pédale et ça se tient mieux boitier en bas ?

      1. au pédalage je ne sais pas , il faudrait que je le repasse en high après quelques temps en low , je l’ai passé rapidement en low finalement , c’est surtout en descente que tu sens la différence ( stabilité améliorée et sensation meilleure en virage à mon humble niveau )
        j’avais peur avec les bases plus longues d’avoir du mal à le mettre en manual mais ce n’est pas le cas , comme quoi la longueur des bases n’est finalement pas si déterminante pour cet exercice
        comme tu dis plus bas , tu peux vraiment te faire le bike à ton image avec les différents réglages et ça c’est vraiment top !
        et encore merci pour le taf effectué articles et vidéos !
        bonne continuation à toute l’équipe !

        1. Super ! Merci à toi pour la confiance, l’attention et le partage de tes impressions. C’est important pour nous ! Enjoy !

  6. Salut les rders,

    Merci à Tom et Antoine pour cette series, suite à ma derniére sortie j’ai réglé le bike en position basse et l’angle en intermédiare. Je confirme le bike est plus stable et je suis plus équilibré en position d’attack ;).
    Concernant le pep’s sur l’arrière du bike j’ai ouvert la détente de 2 clicks du coup je suis à 9 depuis la position fermé et j’en ressent les bien fait sur une succesion de marche et de caillasse,enfin le vélo à plus de vie.
    pouvez-vous nous faire une syntèse de ces 3 épisodes merci(rendement par rapport à la concurence,descendeur merci)

    1. Salut Christophe,

      super ! ça fait plaisir de voir que les conseils sont appliqués, bien perçus et utiles. Tout se tient dans ce que tu dis. Effectivement, une détente plus rapide ça peut changer la vie quand les marches se succèdent ! Je vois bien le truc 😉
      Pour synthétiser, avec les Stumpjumper 2021, Specialized voit plus large qu’avec le Stump précédent. Le Stumpjumper descend sur la catégorie Trail, là où le Stump’EVO gagne du terrain sur l’Enduro. Au point qu’il n’y a pas « un vélo à tout faire » qui soit en concurrence directe avec les All-Mountain très polyvalents du moment (Occam, Spectral, Zesty, Foxy…). Le Stump’Evo est bien sûr celui qui offre le plus de performance en matière de suspension. Ses réglages nécessitent un peu de méthode et de bons repères, mais permettent d’aboutir à ce que l’on peut attendre d’un vélo d’Enduro moderne, sans être extrême. S’il fuat le placer sur un curseur entre rendement et performance en descente, il penche plutôt vers la seconde extrémité et c’est pour ça qu’il faut l’envisager. D’autant qu’entre les réglages et le choix des tailles, il y a de quoi se faire plaisir si on veut se concocter un vélo à son image.

  7. Salut les gars,

    Le frangin ayant changé de bike il a fallu bien sur le tester 😉 (Stump EVO expert S4, Boitier High et angle inter).

    Plantage de décor: je roule actuellement un sentinel en XL (1m85) depuis Septembre 2020. RAS avec ce bike que j’ai maintenant bien en main et avec lequel je me régale. Sortie enduro, all mountain tout passe.

    J’ai testé le stump à la maison sur des trails archi connus. Je confirme, la suspap marche de folie. Le bike est joueur. Le format plus compact (26mm de Reach en moins) donne un bike peut être un poil plus dynamique à la montée.

    Pour la descente, super joueur je m’en doutais. Par contre j’ai fini la sortie sur une partie très raide et là l’angle plus fermé ainsi que le reach plus court on un peu mis à mal ma confiance. On tiens plus fermement le cintre et on sert un peu plus les fesses.

    Au global très content du spad « stock », et j’avoue que même si j’ai perdu un chouille de confiance dans le raid (peut être corrigé par l’angle full open), je pense que je resterais sur un S4 si d’aventure je lâchais le Sentinel. 😉 Finalement on est pas toujours là a jouer sa vie à la moindre sortie et le pocket bike joueur fait bien le job.

    A+

    1. Salut Tom,

      merci pour ce retour, intéressant. Le sentinel taille grand, 1m85 t’es un peu entre deux tailles. En L tu aurais peut-être des impressions plus proches de celle ressenties sur le Stump’Evo en S4 qui lui taille tout à fait « normal ». Après, c’est côté suspensions que tu aurais toujours une belle différence : le Stump est un canap’ à côté du Sentinel qui est une rocket 😉

  8. Salut les gars,
    Votre test ultra complet sur les stump m’ont fait découvrir un bike que je classais vraiment all-mountain. Actuellement sur un meta v4.2, je me posais la question d’un changement en 29 et l’organisation du coté du nouveau Meta ou d’un Spe Enduro. Je suis en Savoie pour une pratique 60% enduro, 10% bike park et 30% all mountain. Je suis content de mon V4.2, même si je trouve que dans le défoncé et pentu une taille de roue avant supérieure pourrait être agréable. J’ai vu le STump Evo LTD et je me dis que ce pourrait être une bonne solution. Qu’en pensez vous?
    En tous cas continuez comme ça.

    1. Salut Boris,

      on comprends tes impressions parce qu’on assiste un peu à une sorte de glissement. Entre All Mountain/Enduro/Gros enduro, les marques se cherchent, se positionnent, font bouger les lignes… Il y a parfois trop de petite nuances, de modèles, etc. Pas simple de s’y retrouver. Mais pour revenir à ce que tu évoque : oui, pour nous le Stump est capable de ce que tu envisages. Surtout en Mullet 😉

      1. Merci Antoine pour ton retour, j’ai finalement porté mon choix sur un meta am 21 pour plusieurs raison: rapport prix/équipement, capacité du vélo, expérience chez Commencal et qualité du service client, alu plutôt que carbone, disponibilité (pas de délai annoncé chez Spé). Arrivée prévue dans moins d’un mois, affaire à suivre…

        1. Merci pour ton retour Boris, c’est toujours intéressant. Je te souhaite de pouvoir en profiter très vite 😉

  9. Bonjour!
    Je viens de m’acheter un Stump comp 2021 et je suis un peu perdu avec les tailles.
    Je mesure 1m67. Le magasin (par chance) avait le S2 et le S3. Je partais bille en tête pour acheter le S2 qui donné jusqu’à 1m73 surtout qui m’était indiqué par le S-Sizing. Lors de l’essai sur le parking, il s’est avèré que la tige de selle devait être montée au delà de la ligne du max. Je suis donc reparti avec un S3. Après quelques sortie, je déplore un vélo dont le reach me semble bien trop long pour ma taille (450mm). J’ai raccourci la potence au max (35mm au lieu de 50) et je n’ai pas de douleurs particulières mais la désagréable sensation d’être sur le « vélo de papa ». Qu’en pensez vous ? Est-ce que je me fais un nœud au cerveau ?
    Salutations.

    1. Bonjour Jeremie,

      Difficile à dire sans plus de précision, notamment de visu, pour mieux apprécier la position sur le vélo. 1m67 pour quel entrejambe ? Quelle hauteur de selle ? Quelles sont les sensations qui correspondent au « vélo de papa » ? Trop de distance entre la selle et le cintre ? Vélo trop haut sur lequel il est difficile de monter ? Vélo qui « tire sur les bras quand il faut tourner » ? Merci pour les précisions, qui permettrons d’être un peu plus précis dans nos possibles conseils 😉 Au plaisir

  10. Bonjour Antoine,

    Tout d’abord j’aurais du commencer par vous féliciter pour ce super article en trois épisodes. J’ai vraiment adoré et appris énormément sur ce vélo.

    Merci pour ton retour. Tu as raison, il faut que j’apporte un peu plus de détails. Mes mensurations sont les suivantes: Taille = 167, entrejambe = 77, envergure des bras = 171. Comme je l’ai dit plus haut, le s-sizing me proposait le S2 que je n’ai finalement pas pu prendre car la tige de selle devait être réglée au delà de son max. J’aurais pu aisément le concevoir si j’étais tout en haut de la fourchette (157-173), mais ce n’est pas le cas. Pourtant, je ne suis pas spécialement difforme 🙂

    A partir de là, le S3 s’imposait. Sauf que 450mm de reach pour moins de 1m70, je pense que le vélo de va pas être très vif. D’après ce que je lis, c’est vraiment le max du max pour ma taille.

    Après, c’est certain que comme je viens d’un XC 26 pouces, la position et les sensations sont radicalement différentes. Je pense qu’après quelques sortie je trouverai la position plus naturelle et adaptée.

    Ce que je souhaite souligner ici c’est que dans mon cas, s-sizing ou pas, je n’ai finalement pas eu le choix entre plusieurs tailles, sauf à mettre une tige de selle plus longue, avec d’autres difficultés engendrées.

    J’espère avoir été plus clair.

    A+

    1. Bonjour Jeremie,

      pas de soucis 😉 Effectivement, venant d’un « petit » vélo de XC en 26 pouces, il y aura une différence notable. Mais, rien d’impossible. Le vélo est « grand » mais pas non plus « trop » grand au sens « rédhibitoire ». Un S4 ou un S5 l’aurait été.
      Par contre, au final, qu’est-ce qui empêchait de monter une tige de selle plus longue ? En soit, les S2 sont vendus avec tige de selle en 125mm, les S3 en 150mm, et S4/S5 en 170mm. Je serais étonné si une tige en 150mm ou 170mm n’avais pas pu prendre place sur le S2. Ça demande effectivement un petit ajustement du montage « d’origine » mais ça ne remet pas totalement en cause le concept S-Sizing. Est-ce quelque chose qui a été envisagé ?

  11. Bonsoir!

    Non, le vendeur ne m’a pas proposé de mettre une tige de selle plus longue. Et puis, sortir des côtes max du fabriquant n’est peut être pas une bonne idée en terme de dynamique et de répartition des masses, qu’en penses-tu ?

    Aller, je vais arrêter de me faire un noeud au cerveau à cause des tableaux de géométrie qui m’ont fait perdre le bon sens et le feeling. Je vais aller profiter de cette merveille.

    1. Oh, on n’explose pas les marges de sécurité avec une tige de selle à plus fort débattement qui par ailleurs, respecte bien l’enfoncement et la portée minimim dans le cadre. Mais qu’importe, tu es sur la bonne voie > un peu de relâchement, un peu de patience, et tu vas trouver de nouvelles marques et en profiter > Enjoy 😉

    2. Faisant une taille proche, plus que le reach important ce qui est long c’est le top tube qui va donner une position au pédalage trop « couché ».
      et accessoirement je changerais de vélociste …

  12. Salut la team,

    Voilà après 10ans de pause, je souhaite reprendre le vtt ( le taf, la femme, le gosse, la maison et la moto ça prend du temps hein …)

    Je suis tombé sur votre site magnifique, je passe des heures à lire vos essais.
    Ce stumpjumper evo expert me tente bien, il a l’air très polyvalent et pardonne les erreurs.
    J’hésite avec le stéréo 150 qui est attractif ( prix/équipement) mais trop rigide et moins fun,et le yéti sb150 qui à l’air top aussi
    Enfin bref un peu perdu grâce à vous ^^
    Ma pratique serait randuro/ am/ et quelques journées bike Park.
    Merci par avance pour votre taf et votre réponse.

  13. Salut la team,

    Comme toujours, je me délecte à lire vos divers éssais.

    Je lorgne un stumpjumper (non evo) et je suis partagé sur le sizing pour lequel au final, j’ai du mal à me trouver.

    Mesurant 1.855, avec un EJ de 88 je suis partagé entre le S4 qui a une plage d’utilisation jusqu’à 1m88 et un S5. Actuellement je suis sur un occam en taille XL que je trouve un peu long en empattement mais dont la taille me va à ravir au niveau pédalage et cotes.

    du coup, S4 ou S5…?

    merci par avance pour votre aide.

    1. Bonjour Lionel,

      en comparant les géométries des Occam et Stumpjumper, il semble qu’en matière de positionnement, ce soit le S5 qui se rapproche le plus du XL que vous possédez actuellement. Sur le S4, il semblerait que vous risquiez d’avoir un peu « les jambes dans le guidon ». Alors certes, dans ce cas, le Stumpjumper S5 est encore 1cm plus long que le Occam actuel, mais ça reste, à mon sens, le choix le plus judicieux. Mieux vaut être bien installé sur un vélo pour être à l’aise et confiant à la manoeuvre, plutôt que d’être dans l’inconfort ce qui va forcément, à un moment ou un autre, ne plus permettre de tirer parti du gain de maniabilité qu’on cherchait à gagner 😉

  14. Bonjour je possède le modèle enduro et je le trouve tout de même exigeant en montée (je roulais sur l enduro modèle 2015) ma question est le l evo est il vraiment supérieur au pédalage ou accès proche ?

    1. Salut David,
      Ta remarque m’intéresse : je suis mois aussi sur un Enduro de 2015 (alu), et je commence à réfléchir à investir…

      On entend toujours que les nouveaux modèles montent mieux, descendent mieux (malgré les + quelques kilos, et le débattement supplémentaire…)

      Tu confirmes donc qu’il faut probablement nuancer un peu ? Peux-tu en dire plus sur la comparaison entre les deux générations ? (c’est rare d’avaoir un comparatif sur des millésimes un peu éloignés).
      Merci !

      1. Bonjour Marmotte,

        en attendant que David apporte sa réponse, je peux apporter un regard également puisque j’ai roulé/testé ces différentes générations. À mon sens, dans le cas spécifique des Spé Enduro, il faut tenir compte de l’évolution de la gamme en plus des capacité du matériel. Du coup, je pense sincèrement que les capacités d’un Spé Enduro de 2015 sont plus proches de celle d’un Stumpjumper Evo 2021. Le Spé Enduro 2021 lui, bénéficie des progrès globaux qui font que oui, ça pédale mieux qu’un 170/180mm de 2015… Mais en 2015, les 170/180mm c’étaient plutôt des BigHit, des Enduro Evo… Des vélos que l’on cantonnait à un usage « Freeride/BikePark/Station » et qui n’étaient pas réputés pour « pédaler ». Sur ce constat, reste donc à orienter le choix en fonction de la pratique > si elle est plutôt « randuro à la pédale » sur terrain de moyenne voir de montagne, avec une quête de polyvalence, le Stump Evo est plus à propos. Si elle est clairement montagne, sur terrain cassant et exigeant, avec un mix de session à la pédale et de navettes/remontées mécaniques, alors plutôt l’Enduro 😉

          1. Je vais laisser Tom répondre, il a davantage roulé les deux vélos que moi, il sera plus précis dans sa réponse. Il est en congé, ce sera donc la semaine prochaine 😉

          2. Salut tom toi qui a roulé les 2 vélos peux-tu me donner ton avis
            Merci

        1. Merci Antoine.
          Pour moi, c’est clairement montagne, mais tout à la pédale…voire sur le dos quand cela devient nécessaire !
          Mais je ne suis pas bloquée chez Spé, donc je vais continuer à chercher la perle rare ? (sans me presser car malgré tout, l’enduro 2015 fait bien son taf).

      2. Bonjour marmotte,
        J avais un enduro 2015 carbone upgrade avec lyric, cane creek db, roval carbone … donc que du haut de gamme
        pour mon ressenti à la descente c est le jour et la nuit. Ça descend vraiment plus vite en ayant une impression de sécurité incroyable.je le trouve plus stable, plus maniable,plus tolérant. C est que du bonheur.
        Après pour la monté j ai du mal à me prononcer sur le rendement car j ai l impression qu il rend moins sur les portions de routes ou pistes mais sur des parcours ou j ai des temps repéré mes chronos sont meilleurs à forme égale. Par contre sur les portions raides et techniques je passe la ou avec l ancien je n y arrivais pas et j ai l impression de moins forcer.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *