Schwalbe Wicked Will, le pneu arrière tant attendu ?!

Ces dernières années, les pneus Schwalbe se sont fait une place remarquée sur le segment des pratiques gravity qui nous passionnent. Au point chez nous, d’être entrés dans la liste des valeurs sûres, références du moment… Avant tout pour l’offre de carcasses et gommes à propos, sans être parfaite. Notamment parce qu’en matière de pneu arrière, il y avait encore à redire. On pourrait bien avoir mis la main sur le chainon manquant avec le Schwalbe Wicked Will, qui vise en plein dans le mille, ou presque…

Jusqu’ici

Dirty Dan, Magic Mary, Big Betty, Hans Dampf… Ces dernières années, ces pneus Schwalbe se sont fait une réputation sur la scène Gravity. D’abord parce qu’ils sont déclinés en différentes carcasses – Super Downhill, Super Gravity, Super Trail, Super Ground – et gomme – Addix Ultra soft, soft & Speedgrip – qui permettent la plupart du temps de composer une paire à propos. Ensuite parce que globalement, leurs profils sont réputés polyvalents, loin donc de tomber dans le pneu ultra spécifique à la plage d’utilisation trop étroite.

Revers de la médaille, ces pneus passe-partout donnent globalement satisfaction à l’avant, moins à l’arrière : Pas assez roulants, trop ronds, gomme trop tendre dans les carcasses intéressantes…Et profils ou trop cramponnés – même sur un Nobby Nic – ou trop lisse – le Rock Razor est un véritable semi-slick ! Il y avait donc de la place et une attente pour concevoir un pneu arrière plus à propos, et c’est ce à quoi s’attaque le Schwalbe Wicked Will !

Le Schwalbe Wicked Will en détail…

Pour s’en convaincre, il suffit d’abord d’observer le profil du Schwalbe Wicked Will. Pour emprunter un raccourci, on dirait un Rock Razor avec des crampons centraux plus importants. mais c’est en détaillant un peu plus ses caractéristiques que le meilleur reste à venir…

Répartition des crampons

Visuellement, le profil du Schwalbe Wicked Will tranche avec le Nobby Nic qu’il vient épauler à la gamme : il y a clairement moins de surface de carcasse laissée à nue, de nombreux crampons sont présents. Au centre, un jeu de crampons en 3-4-3 qui vient clairement jusqu’aux grands latéraux, groupés par deux.

Au centre, les crampons gardent globalement la forme de pavés chers à la marque, et dans des proportions mesurées. Plus gros et hauts que sur un Rock Razor, plus petits, bas et nombreux que sur un Hans Dampf, Nobby Nic, Big Betty ou Magic Mary. Sur les côtés, ils n’atteignent pas un volume aussi important que sur les pneus qu’on vient de citer, mais ils offrent un volume suffisamment important pour marquer la différence…

Crampons entaillés

Tous ces crampons font usage d’un principe déjà utilisé jusqu’ici chez Schwalbe : des entailles ! Tous, sans exception, en comptent deux par tête. Une attention qui a pour objectif d’assouplir le comportement de chacun sans avoir à jouer d’une gomme plus tendre et donc plus fragile.

Un procédé qui n’est pas sans rappeler ce que la concurrence directe a choisi de faire sur certains de ses pneus. Des entailles, on en retrouve sur tous les derniers Michelin Wild Enduro Racing Line et AM2… Tout comme c’est ce qui participe à différencier les derniers Maxxis Shorty, Dissector et Assegai des autres pneus de la gamme taïwanaise. On assiste donc à une certaine convergence, phénomène logique en matière de développement…

Rampe des crampons centraux

Petite nouveauté que le Schwalbe Wicked Will introduit à la gamme, l’usage de rampes à l’avant de certains crampons centraux. Cette forme biseautée bien connue mais peu utilisée chez Schwalbe jusqu’ici, a pour objectif de faciliter le roulement et rendre la motricité la plus fluide possible au coup de pédale. Ici évidée au centre, cette rampe creuse a pour objectif d’augmenter encore le grip et sa continuité au maximum.

La gamme

Pour l’heure, le Wicked Will est présenté dans l’unique format 29×2.4 pouces et se décline sur trois carcasses : Super Race, Super Ground et Super Trail, toutes trois en gomme Addix Speed Grip (bleue).

Pour les pratiques gravity qui nous concerne sur FullAttack, ce sont donc les versions à carcasses Super Ground (880g, Trail) et surtout Super Trail (All Mountain/Randuro/vélo de montagne) qui nous intérèssent.

Ce pneu risque d’apparaitre en OEM dans les mois à venir, et n’arrivera sur le marché qu’au premier trimestre 2022 au prix de 62,90€ – le temps que les effets de la crise sanitaire se dissipent. Est-ce que l’avenir nous réservera donc des versions Super Gravity voir Super Downhill ?!

Le Schwalbe Wicked Will sur le terrain

Dévoilé ce jeudi 10 juin 2021, le Scwhalbe Wicked Will est arrivé chez FullAttack dans le courant du mois de mai. Version mise à disposition : carcasse Super Ground, pour une pratique Trail. Soit la concurrence directe aux pneus en carcasse Exo du Focus Thron, à l’essai actuellement. L’occasion donc d’une première mise en situation du Schwalbe Wicked Will, y compris face à ses principaux concurrents…

Le Schwalbe Wicked Will, intrinsèquement ?

À l’usage, le Schwalbe Wicked Will confirme très vite ce que son profil laisse penser : des crampons fins au centre de deux belles rangées de latéraux. La carcasse semble se déformer davantage au centre là où les crampons sont fins, que sur les côté, où les latéraux semblent la tenir davantage. Exit donc l’impression de pneus très ronds parfois reprochée des Nobby Nic ou Hans Dampf.

Au centre, les crampons offrent un grip de très bon ton. Ça lèche littéralement le sol et ne décroche que très progressivement, lorsque ça doit finir par le faire. La motricité est excellente. Malgré les dires de la marque, c’est un pneu très sonore. On entend les crampons centraux agripper le sol au coup de pédale, on l’entend faire croustiller la gravette, on peut le piloter à l’oreille pour le faire chasser latéralement au freinage…

C’est globalement un pneu qui se tient très bien pour la petite carcasse Super Ground qu’il utilise ici. Si bien qu’entre cette tenue, son grip au centre très intéressant et la prestation latérale de bon ton quand on met de l’angle, je comprendsqu’il apparaisse à l’avant, pour une pratique XC/Trail. Bien mieux qu’un Nobby Nic notamment !

Terrains et conditions de prédilection ?

Sur le papier, Schwalbe présente le Wicked Will comme le pneu idéal pour faire des bornes en vélo de montagne, telle qu’on définit cette pratique chez FullAttack. C’est effectivement assez logique. Il pédale bien sans être aux abonnés absent au freinage et sur l’angle. S’il est top sur terrain compact, il n’abandonne pas l’affaire quand ça se creuse davantage.

Un Schwalbe qui ne renie pas sa polyvalence

Bien sûr, ceux qui roulent dans la grosse peuf, la tourbe ou un spot heroe dirt préfèreront toujours un Hans Dampf ou Magic Mary à la longue, mais si le Wicked Will est monté, c’est pas lui qui va gâcher la session. Notamment parce que ses latéraux sont là pour faire le job ! Bref, un pneu qui ne renie pas la polyvalence intrinsèque des produits Schwalbe…

Vis-à-vis de la concurrence ?

On le voit donc, le Schwalbe Wicked Will est intéressant. Sa prestation est d’autant plus remarquable lorsqu’il est confronté à la concurrence directe : un panel de pneus Maxxis en carcasse Exo. On constate alors qu’il réussit le tour de force de piocher chez certaines qualités de chacun, et les réunit en un seul pneu une fois de plus polyvalent chez Schwalbe.

  • Au pédalage, au train, il se situe entre les deux plus pédaleurs : le Rekon et le Dissector, ce qui est très bon !
  • En motricité, il se fait plus entendre, mais est aussi bon qu’un DHRII. Il est plus progressif qu’un Dissector, et se tient mieux qu’un Rekon qui se déforme/rebondi parfois trop.
  • Au freinage, il se situe là aussi entre les deux meilleurs de la concurrence affrontée ici : entre un DHRII et un Dissector.
  • En latéral enfin, il se fait aussi entendre davantage, mais est très proche d’un DHRII sur le niveau de grip et la progressivité.

Qu’en penser ?!

Gomme plus dure, profil moins rond qu’il n’y parait, ratio roulement/grip au centre de très bon ton, tenue très bonne malgré la petite carcasse prise en main… Le Schwalbe Wicked Will vise juste ! C’est bien le pneu arrière qu’on attendait pour compléter une des gammes de référence du marché. Ceux qui veulent un pneu arrière plus roulant et moins rond qu’un Hans Dampf savent désormais sur qui compter ou presque, le temps que la disponibilité et les déclinaisons de ce nouveau pneus atteignent le marché. Chez FullAttack en tout cas, on espère le voir décliné en Super Gravity et en 27,5 pouces pour Mullet, c’est mérité ! Il y a tout pour que ce soit un succès 😉

Rédac'Chef Adjoint
  1. Bonjour,
    C’est curieux, ce pneu me fait penser à l’aggressor chez Maxxis, pourtant vous ne le mentionnez pas. Est ce que je suis à coté de la plaque ?
    En tout cas, je serais preneur de quelques éléments de comparaison entre les 2… 😉

    1. Bonjour Stéphane,

      effectivement, il y a de quoi faire le parallèle, notamment parce que les crampons ont des volumes similaires : plutôt petits et nombreux au milieu, plus gros sur les bords. Vous êtes dans le vrai, ça se rejoint. Il me semble que les crampons de l’agressor, notamment les centraux, sont un peu plus « rigides » et proéminents, pas si loin de ce qu’un Toro propose chez Hutchinson… Et l’Agressor laisse une portion de carcasse très à nue entre les centraux et latéraux, ce que le Wicked Will ne fait clairement pas. Pour avoir essayé par le passé, l’agressor est un peu plus direct et surprenant sur l’angle. J’en garde un souvenir de pneu à utiliser à l’arrière uniquement. Je n’ai pas d’Agressor à disposition actuellement, et ce pneu est moins courant que les autres en première monte sur les vélos d’essai que l’on voit passer, je n’ai donc pas pu faire de comparatif direct, comme j’ai pu le faire avec les autres pneus cités dans cet article 😉

  2. Honnêtement je ne vois aucun rapport entre ce Wicked Will et l’agressor.
    Pour moi le profil du WICKED WILL à l’air vraiment prometteur pour une monte AR, c’est vraiment un profil que j’attendais chez SCHWALBE, encore mieux que le nouveau NOBBY NIC.
    Par contre effectivement dommage pour la dispo des carcasses.
    Je vote également pour une version SG et aussi en size 27.5, pour mulet ou pas, on a l »impression qu’il n’y a plus que ça comme possibilité pour rouler en enduro ou bien le full 29.
    N’oublions pas qu’il y a encore un max de full 27.5 qui tourne.

  3. bonjour, Bin je veux pas relancer et insister là dessus mais en effet je le vois proche de l’Agressor (que j’adore d’ailleurs). Roulant avec les crampons serrés et quasi de même hauteur.

    1. C’est ton droit, reste que l’analyse de Antoine est pertinente, il y a une portion de carcasse à nue sur l’agressor que l’on ne retrouve pas sur le WICKED WILL, sans parler de la forme des crampons et de leur surface.

      1. Arf, les ressemblances, c’est comme les gouts et les couleurs 😉 Dans tous les cas la remarque est intéressante. Perso, je n’avais pas fait le rapprochement, mais en y regardant à deux fois je comprends qu’il puisse être fait, et c’est intéressant que la question ait été soulevée en commentaires. Merci !

        1. Pour ma part, j’ai fait le rapprochement car, à la lecture de l’article, il me semble que ces 2 pneus devraient proposer un compromis accroche/rendement assez similaire, qui me parait particulièrement intéressant pour une monte arrière en enduro.
          Maintenant, avec les détails apportés par Antoine, il est évident qu’il y a des différences indéniables !
          J’envisage de passer chez Swchalbe pour mes prochains pneus pour profiter notamment de la polyvalence d’un Magic Mary que tout le monde vante, et je me dis que le Wicked Will pourrait alors bien remplacer mon Aggressor actuel dont j’apprécie justement le compromis accroche/rendement.

          1. Bien vu, ça se tient 😉 Par contre, il va falloir patienter avant de pouvoir mettre la main dessus. En attendant, j’ai pas mal roulé avec le Hans Dampf à l’arrière quand je roulais avec l’agressor. Le Hans dampf est plus « tendre » que l’agressor », mais ça peut faire « patienter »

          2. J’aurais tendance à dire que tu auras moins de rendement sur terrain meuble avec le WICKED WILL mais par contre beaucoup plus de grip au freinage qu’avec l’agressor.
            C’est un peu comme comparer feu le MICHELIN wild grip’r et le MICHELIN WILD ENDURO REAR.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *