Pneus Maxxis Assegai

7.9
/10

En matière de pneumatiques, Maxxis fait figure de référence. Pourtant, aux yeux de certains, la gamme n’est pas parfaite. Les derniers Maxxis Assegai osent apporter quelque chose de nouveau… Quoi ? Réponse à l’essai Endurotribe !

Prix

66,90 €

Poids

1360 g en 29×2.5 pouces WT, carcasse DH

Dimensions

27.5 & 29×2.5 pouces WT (Wide Trail), carcasses DH

Conditions d’essa

En 27,5 et 29 pouces, de octobre 2018 à Février 2019, environ 20h de roulage effectif

Est-ce pertinent ?

Historiquement, Maxxis s’est taillée une sacrée réputation sur les pratiques Enduro et All Mountain. Fut un temps, les carcasses DH faisaient partie des incontournable pour être certain de rouler sans crever. Puis, les déclinaison Double Down, Exo, et depuis peu Exo+ tentent de perpétuer la tradition, chacune à leur niveau…

Dessus, les gommes ont un avantage certain : celui de s’user de manière plus homogène et continue que la plupart de la concurrence directe. Mais les profils, eux, ne laissent pas indifférents : il y a ceux qui aiment, ceux qui ont leurs préférences… Et ceux qui trouvent aussi mieux, ailleurs.

En cause, des profils relativement exclusifs, parmi lesquels il faut savoir piocher, et trouver son compte, pour s’en satisfaire. Avec le temps, chacun a ses repères et préférences, mais il s’avère tout de même que jusqu’ici, l’offre manquait de modèles plus polyvalents. C’est vers ce rôle que le Maxxis Assegai tend à l’issue de cet essai…

Est-ce pratique ?

Pourquoi cette idée ?! Il faut se pencher sur le profil des Maxxis Assegai pour saisir ce qu’il apporte de nouveau à la gamme Maxxis…

Galerie commentée :

Est-ce suffisant pour faire du Maxxis Assegai un pneu polyvalent ?! Le terrain et l’usage doivent le confirmer, mais les premiers retours penchent en ce sens. Notamment une première constatation : avant/arrière, le Maxxis Assegai a sa place dans les deux situations. Ça peut avoir un côté pratique…

Est-ce utile ?

Dans les deux cas, c’est bien ce que les entailles des crampons supposent qui se fait sentir à l’usage : le toucher du terrain est doux, pas brutal. On sent que les crampons ne heurtent pas le sol, mais travaillent pour s’y conformer.

Prendre l’angle se fait de manière très progressive et continue. Entre deux, aucune phase de transition ou de changement d’adhérence. En bout de course, le décrochage est lui aussi, très progressif. Ça se fait entendre avant de se faire sentir. Et une fois en glisse, ça fait tout pour ne rien lâcher.

« On sent bien le travail des crampons, et ses bienfaits »

Globalement, les Maxxis Assegai apportent du confort, de la fluidité et de l’assurance, trois qualités qui participent à l’idée d’un pneu polyvalent, passe-partout. Sur terrain dur, un régal de confort. Sur terrain meuble, des crampons ce qu’il faut de proéminents pour mordre. Sur terrain sec, une belle progressivité. Sur terrain mouillé, ce qu’il faut de persévérance pour glisser de la manière fluide. Sur terrain sablonneux, pas d’effet de gravillonnage bien heureusement. Et sur terrain collant, ce qu’il faut d’espace pour limiter le bourrage… Le Maxxis Assegai a bien ce côté utile, car polyvalent.

Quelle durée de vie ?

Comme indiqué précédemment, les gommes Maxxis ont cette qualité de s’user de manière très progressive et continue. Les angles ont tendance à s’arrondir avec le temps, plutôt que de partir en gros copeaux. Le Maxxis Assegai respecte ce précepte.

Simplement, il perd logiquement de sa progressivité lorsque la partie en rapport avec les entailles finit par être trop usée pour jouer son rôle. Pour se référer à la gamme Maxxis, il semble donc perdre de sa superbe comme les pneus à plus petit crampons, Ardent, Rekon…

Pour débuter sur le marché, le Maxxis Assegai est d’abord disponible en carcasses DH, soit les plus solides et réputées de la gamme. Logiquement les plus lourdes, mais surtout, les plus durables, dans le temps. Un point de durée de vie supplémentaire…

Ce qui peut progresser ?

Reste que pour l’heure, cette disponibilité en carcasse DH uniquement est le principal reproche que l’on puisse faire au Maxxis Assegai. On sait par expérience que les Double Down et Exo ont pris le pas sur le marché de l’Enduro.

Le profil des Maxxis Assegai est prometteur, on l’attend donc impatiemment sur de telles carcasses pour en tirer profit pleinement. C’est en cours de développement, mais aucune date n’est avancée au moment d’écrire ces lignes.

La concurrence ?

Clairement, le Maxxis Assegai est bien plus à propos que les Minion DHF sur sol dur et rocailleux, où ses crampons travaillent davantage. En même temps, il est latéralement moins fuyant qu’un HighRoller II, ses crampons laissant moins de surface vide à la merci du terrain.

Finalement, dans l’esprit, il se rapproche du Aggressor, mais a un profil légèrement plus directif… Aggressor à l’arrière, Assegai à l’avant > couple polyvalent et gagnant ?! Vu sous cet angle en tout cas, le Maxxis Assegai est parmi les plus polyvalents des pneus Maxxis…

« Reste une circonstance… Le terreau Nespresso »

Et parmi les pneus les plus polyvalents du marché ?! On peut logiquement se poser la question, et comparer aux Michelin Wild Enduro ou Schwalbe Magic Mary/Hans Dampf, références en la matière. Ces derniers concurrencent les Maxxis Assegai dans la plupart des situations évoquées jusqu’ici.

Reste une circonstance où il reste des progrès à faire : la tourbe, le terreau Nespresso qui peuple les Vosges ou le Massif Central. Les crampons du Maxxis Assegai, pas assez espacés et proéminents n’y mordent pas comme les Michelin Wild Enduro ou Schwalbe Magic Mary.

Est-ce que ça les vaut ?

En carcasses DH, 2.5 pouces de section, les Maxxis Assegai sont vendus au prix public conseillé de 66,90€. Soit un tarif qui les place de manière similaire aux concurrents directs cités précédemment. Des pneus haut de gamme pour prestation haut de gamme ?!

En matière de pilotage et d’apport, les prestations sont au rendez-vous et peuvent les valoir. En matière de durée de vie – usure de la gomme et résistance – c’est également du tout bon. Ça reste des pneus légèrement moins polyvalents que la concurrence, mais qui valent largement le coup d’être considérés, pour peu que l’on ne passe pas la majorité de son temps dans la seule circonstance où il y a mieux à utiliser !

Pneus Maxxis Assegai
Conclusion
Avec leur profil spécifique, les Maxxis Assegai apportent la polyvalence qu'on pouvait espérer d'un nouveau profil Maxxis. Pas encore totalement concurrentiel sur ce point, mais en bonne voie. Pour l'heure une valeur sûr en carcasse DH, il nous tarde de les voir en Double Down et EXO(+?)
Pertinent ?
8
Pratique ?
8.5
Utile ?
8.5
Durable ?
8
Abouti ?
7
Concurrentiel ?
7
Bon marché ?
8
Principale qualité
Plus polyvalent et progressif que les autres pneus de la gamme Maxxis
Principal défaut
Pas encore aussi polyvalent que les meilleurs concurrents, manque de grip dans la tourbe
7.9
/10
Rédac'Chef Adjoint
    1. WT = Wide Trail, ballon optimisé pour les jantes de 30 à 35mm de largeur. Pas nécessairement plus « rond ».

  1. De mémoire, 1345 gr. Le poids de la tranquillité… en enduro !
    En main, il fait son poids, et les crampons, nombreux, y sont en partie responsables. Les latéraux, notamment. Ils sont énormes, notamment à leur base externe. Du tout bon sur l’angle !
    Montage et étanchéité parfaits.
    Et les tailles fantaisistes chez Maxxis appartiennent définitivement au passé. En 2.50, il taille 63mm de largeur. Combinée à la carcasse DH qui tolère bien les basses pression, ainsi qu’au mélange de gomme qui limite le rebond, le pneu est vraiment confortable. Reste qu’il y a 1kg3 à tirer…

  2. Bonjour, et merci pour le test.

    Il a un petit air de Shorty aussi. Ca dit quoi par rapport a un Shorty qui lui, excelle dans le terreau des Vosges, mais qui assure le boulot dans le sec quand meme, ou la grosse boue

    1. Le Shorty est justement le pneu que Tom, notre auvergnat adepte du terreau Nespresso, préconise pour remplacer l’Assegai quand il est à la ramasse… Sur terrain Sec et dur, comme dans le quart Sud-Est où je roule, le Shorty en gomme tendre s’en sort, mais ça reste limité : les crampons finissent pas être aux fraises, c’est pas aussi bon et polyvalent qu’un Magic Mary ou des Wild Enduro… Et l’Assegai est bien meilleur dans ces cas là 😉

      1. Merci Antoine de ta réponse.
        J’utilise le DHF a l’avant pour le sec et rocailleux, notamment à l’Epic par exemple. A voir cette Assegai si il sera mieux que le DHF donc

        1. À mon sens, oui ! Le terrain de là-bas correspond exactement à celui sur lequel l’Assegai gagne en polyvalence par rapport au reste de la gamme Maxxis. Sur un Epic, en plus, ça peut clairement sauver la donne un petit paquet de fois… Dommage que la carcasse soit si lourde pour l’instant.

  3. Merci pour ce test ! J’imagine que ce pneu va ravir surtout ceux qui évoluent sur des terrains secs ou rocailleux. Mais pour ceux qui comme moi roulent aussi bien dans des pierriers secs que sur la glace des deux alpes et qui n’aiment pas pour autant passer leur vie les mains dans le liquide anti crevaison, je ne pense pas que cet Assegai puisse trouver sa place au sein de mes couples favoris Shorty WT/Aggressor DD ou MM Snakeskin/MM SG pour le moment. Dommage il a l’air mignon.

  4. Vivement les carcasses EXO que je puisse essayer!
    Car en carcasse DH c’est trop lourd pour l’usage enduro loisir que j’ai.
    Plus polyvalent que le High Roller 2? C’est tentant car pour l’instant c’est mon pneu préféré (sec pierres racines mou ou gras).
    A suivre…

  5. Salut.
    L’article ayant plus d’un an, il y a sûrement de nouvelles carcasses plus légères que la DH. J’ai des Hutchinson Griffus sur mon gros enduro. Je les adore, je roule vers Guillestre en enduro et aux Orres ou Montclar en Dh. Autant dire sec et cailloux…
    Que pensez vous de ce duel, Griffus/Assegai?
    Merci.

    1. Salut Virgile,

      d’autres carcasses sont effectivement apparues dans le catalogue Maxxis avec le profil Assegai. On a entre autre roulé des Exo et Exo+ avec ces crampons, qui se rapprochent davantage des Griffus en terme de carcasse. À titre de comparaison, je retiendrais deux choses : les crampons plus prohéminents des Assegai qui font que le pneu « aggrippe » plus le terrain, mais roule moins bien, et le profil un peu plus carré des Maxxis qui est un peu plus « présent » sur l’angle 😉 Sur le terrain que tu décris, ça peut avoir son intérêt.

  6. Salut
    J’ai un dhf et un assegai tous 2 neufs en 2.5 de largeur’ carcasse exo+ et gomme 3c. J’hesite sur leur positionnement restectif AV ou AR sachant que le montage d’origine et actuel du velo (altitude PP) c’est 2 DHF (usés) en 2.5 exo, que mes terrains de jeu d’enduro sont très variés (sec ou trempés, sous bois racineux ou terre argileuse rouge ou moins fréquemment lave)
    Un conseil ?
    Merci pour vos articles ?

    1. Salut François,

      le meilleur conseil qu’on puisse te donner consiste à te questionner sur ce que tu attends de ton futur pneu avant. Le Assegai se différencie du Minion sur un point essentiel : ses crampons se déforment, lèchent le terrain, quitte à introduire un léger « flou » quand on marque l’appui, là où ceux du Minion ne bronchent pas, donnent donc un appui plus franc, mais qui est un peu plus exclusif : soit il prend, soit il ne prend pas… Que préfères-tu ?

      1. Merci beaucoup pour ta réponse, c’est très clair ! Ce qui l’est moins c’est ce que je préfère comme comportement… au final vu qu’on rentre en saison des pluies chez moi je vais opter pour le +de grip même si un peu plus flou (assegaï devant, dhf derrière donc) !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *