Nouveautés Schwalbe 2021 – Carcasses et profils…

Il y a deux ans Schwalbe proposait ses nouvelles gommes Addix et le code couleur qui va avec. Un moyen d’offrir de la nouveauté mais aussi, au passage, de clarifier la lecture de la gamme pour ses clients. Schwalbe réitère, pour les carcasses cette fois…

En effet, entre nouveauté et redécoupage de la gamme Schwalbe propose de nouvelles appellations pour les carcasses : les « super » et quelques nouveautés autant en matière de carcasses que de profils ! Ainsi, la gamme Schwalbe s’élargit et s’éclaircit, voyons voir comment…

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes


 

 

Les carcasses

Jusqu’ici, à propos des carcasses, on connait la gamme Schwalbe avec ses Super Gravity, Downhill, Snakeskin et compagnie. Des noms qui ne sont pas anodins mais qui, au milieu du flot d’autres labels – APEX, TLE, … – et informations – nom et gomme – dans la désignation des pneus pouvaient porter à confusion et rendre difficilement compréhensible la gamme Schwalbe aux moins habitués.

Il manquait un terme pour identifier la carcasse en question, comme le préfixe Addix caractérise depuis quelques temps la gomme employée…

[toggler title= »Le redécoupage… » ]

C’est chose faite avec le label Super. On retrouve donc les carcasses Super Downhill, Super Gravity, Super Trail, Super Ground et Super Race. De cette manière on sait que le terme qui suit le préfixe Super caractérise la carcasse du pneu.

Une simplification qui est la bienvenue. Mais qui, même si elle peut se comparer à l’ancien découpage par le tableau précédent, la nouvelle gamme ne s’y résume pas totalement et cache aussi quelques nouveautés

 

[/toggler]

[toggler title= »Les véritables nouveautés ! » ]

Parfois on ne change pas une équipe qui gagne, on ajuste un poil ce qui fonctionne déjà bien et on crée ce qui est nécessaire d’être fait ! C’est le cas ici :

[/toggler]

 

 

Les profils

S’il y a quelques temps Schwalbe faisait appel à la communauté pour trouver les nouveaux noms de ces pneus, elle revient désormais aux basiques… à des noms bien connus qui ont déjà fait fureur au sein de sa gamme !

Oui, l’indéboulonnable Nobby Nic persiste, voici sa troisième version aux côtés de l’éternel Big Betty qui, n’étant pas totalement tombé aux oubliettes ou archivé pour de bon, revient :

 

 

Qu’en penser !?

Avec ce redécoupage, la simplification est de mise, et les nouveautés sont bien au rendez-vous avec des nouvelles carcasses et de nouveaux profils. Mais voilà qu’il est maintenant question de tout assembler : profil, gomme, carcasse et dimension. C’est là que les choses se corsent, puisque tous les combos n’existent pas et n’ont d’ailleurs pas lieu d’être… Voici donc de quoi résumer la gamme Schwalbe et en simplifier encore un peu plus la lecture :

Les fabricants de pneus souffrent souvent d’un manque de clarté dans leurs gammes tant elles sont larges et diversifiées. Cette optimisation des appellations est franchement louable et appréciable tant elle simplifie la compréhension de la gamme. Au point qu’elle pourrait peut-être attirer de nouveaux clients de la sorte. De bon augure, même si on reste curieux à propos de l’intérêt et des performances sur le terrain des nouveautés…

Des nouveautés qui seront à découvrir au cours d’une nouvelle session d’ateliers Endurotribe x Schwalbe à l’automne ! 😉

Rédacteur Testeur
  1. Bonjour,

    De ce que j’en voit, plus de addix soft en dessous de la carcasse supertrail donc si on veut du grip c’est au mini cette carcasse.
    De ce que j’ai lu en 29 la carcasse supertrail est 350 plus lourde que l’ex snakeskin. Pas de doute de l’apport de la tenue de la carcasse en crevaison et sur l’angle mais c’est mini 700g de plus à faire tourner sur un train donc pour les trailers les randureurs et autres downcountry ça impose probablement d’arbitrer entre plus de perf en descente et réduire rendement et/ou distance le reste du temps… où aller voir ailleurs.
    lors de ma recherche, à la lecture des tests, le MM addix soft semblait tres proche du Michelin wildgrip’r F.
    MM snakeskin 870g wildgrip’r 1060g j’ai pris allemand.
    MM supertrail 1250g ben je vais prendre français au prochain tour 🙂 (en plus à priori la gomme grippe et s’use plus lentement)

    1. Bonjour
      Attention, la carcasse Super trail n’est pas l’équivalent du Snake skin, le SS est maintenant la Super ground, par contre c’est sur qu’il y a des pneus qui ne sont plus dispo en SS ( enfin Super ground) comme les MM, HD, R RAZOR et ça c’est pas top pour certains.
      A mon avis tout ça c’est à cause des mobylettes nucléaire …
      C’est amusant de constater la faible différence de poids qu’il y a pour un pneu comme le MM entre les carcasses ST/SG/SDH. ( enfin d’après le site).

  2. Yep c’est aussi amusant de voir que le point d’entrée pour avoir un MM passe de 870g a1250g faut au moins un engin nucléaire pour se permettre ce genre de fantaisies 🙂

    1. Oui mais on va te dire que le poids n’a pas d’importance face au confort et à la confiance apportée, et petit à petit les poids des vélos de « randuro » atteignent aujourd’hui le poids des DH d’hier ;(
      Et puis un jour tu remonte sur un vélo light et tu redécouvre le rendement et le plaisir d’avaler les km en montagne (sans navettes et télésièges), le vrai enduro quoi 😉

      1. Sans aller jusque là, d’un autre côté combien avait des jusqu’à il y a peu envie de rouler en station sans avoir à acheter deux vélos ? Ça devient bien plus envisageable maintenant qu’il y a quelques années où on cassait systématiquement tout. Et puisque dans le même temps d’autres vélos (All Mountain et Trail) « s’endurisent », ne nous plaignons pas : nos repères évoluent, mais ça va dans notre sens. Les vélos pour faire ce que tu décris existent. On sort un essai à ce sujet ce soir ou demain justement. On peut alors se demander quels pneus mettre sur ces vélos, mais là encore, à mon sens les pneus ne sont pas le premier poste sur lequel jouer. Et d’un point de vue rigidité/raideur, encore une fois, ça a du sens de ne pas trop jouer sur ce poste crucial pour ne pas redescendre de la montagne à pied ou rester bloqué sous l’orage 😉

    2. Dans la mesure où la marque propose des pneus spécifiques pour cette pratique, doit-on vraiment mettre ça sur le dos du VTTAE ? Pas certain. Ce qui est sûr, par contre, c’est plutôt que l’offre a jusqu’ici toujours encouragé le sacro-saint dogme du poids. Ça paraissait concurrentiel sur le papier, mais pas forcément sur le terrain. Cette nouvelle offre rééquilibre plutôt la donne, et de notre point de vue, c’est préférable. Il vaudra toujours mieux un pneu un peu plu lourd, mais performant et robuste, plutôt que léger mais qui n’est pas certain de finir la sortie ou de tenir quand la situation devient critique. En Enduro, c’est la base, quel que soit le niveau, le terrain ou les ambitions.
      N’oublions pas ensuite qu’avant les carcasses SuperGravity, en Enduro, la marque n’avait pas une super réputation. Notamment pour tous les Snakeskin première monte systématiquement remplacés car trop fragiles et mous. Elle mise désormais sur ce qui a fait son succès récent, en le déclinant, ce qui est plutôt logique aussi.
      Enfin, comme on le disait hier : cette offre va dans le sens d’un progrès global de maitrise de rigidité/raideur sur nos vélos. Dans bien des cas, les SnakeSkin devenaient le maillon faible des chaines dont on parle ici > https://fullattack.cc/2020/08/didactiques-rigidite-raideur-les-chaines/ Ça se fait effectivement au détriment du poids, mais en pratique, on avait certainement pris de mauvaises habitudes en privilégiant trop le poids vis-à-vis de tout le reste, dont on n’a pas forcément conscience, puisqu’on n’y a pas forcément gouté…

  3. C’est pourtant une évidence cette histoire de VAE, 100 % des pneus qui n’existent plus en Snake Skin ( super ground now) sont tous badgé E25 ou bien E50 alors que ceux dispo en Super ground propose une alternative très limitée en non E XXX, il n’y avait pas besoin de voir ce badge Exx pour s’en rendre compte, les pneus visés font parti d’une catégorie potentiellement compatible avec le VAE plus que d’autres.
    Pour la fiabilité on est d’accord que ça peut être un plus sauf qu’il n’y a pas que l’enduro dans la vie et là les gens qui roulaient peinard en AM ou rando avec un HD ou bien R RAZOR en SS vont devoir se taper une enclume dorénavant.
    40 % de prise de poids ce n’est pas rien !!!!
    Je suis le premier à me satisfaire de cette gamme SUPER TRAIL et surtout pour le NOBBY NIC, ça fait des années que j’attendais une version plus fiable de ce pneu mais les réactions de mécontentement quand à la perte des modèles en SS sont bien présentes.

    1. Enclume, le mot est fort. Ça n’est pas si marqué en réalité. D’autant que des paramètres existent pour jouer et obtenir quelque chose d’intéressant. Gommes, pressions… Je ne vais pas anticiper sur des résultats d’essai, mais s’il le fallait, je commencerais par comparer à pressions et gommes identiques pour voir et quantifier si l’on perd vraiment, et je jouerais ensuite des gommes et pressions si un écart significatif se manifeste, pour voir si quelque chose d’intéressant se présente ici. Il se peut très bien qu’une fois de plus, nos repèrent évoluent mais qu’on puisse s’y retrouver. On a des ateliers d’essai Schwalbe dans les tuyaux, ça sera certainement abordé et dans tous les cas, on veillera à en parler dans nos colonnes pour donner de bons repères. En attendant, ne jugeons pas à priori, c’est si facile de creuser un écart avec la réalité 😉
      D’ailleurs, je ne pense pas que les marquages E25 et E50 soient de bons indicateurs dans le raisonnement qu’on tient ici. Ils sont apparu à une époque où la marque ne proposait pas encore de pneus spécifiques VTTAE, et fut un temps on les trouvaient sur les flancs de pneus Snakeskin (ce qui n’était d’ailleurs pas une réussite !). Ça veut bien dire qu’on leur fait dire un peu ce que l’on veut ou du moins, qu’il ne faut pas s’en servir comme repère de comparaison. Ils servent simplement à indiquer les pneus les plus à propos pour une pratique motorisée, dans une gamme donnée 😉
      En attendant, je reste convaincu que pendant des années, on nous a servi des pneus trop « léger » au sens « trou mou » et trop « fragiles ». Ça passe la plupart du temps, et on met un pneu déchiré sur le compte de la malchance ou du pilote qui est « trop fort ». Sauf que le risque, même faible, est bien là, et qu’il frappe plus souvent celui qui roule « pépère » que celui qui a de toute façon conscience d’en prendre. C’est comme avec le poids et les « gros vélos » : on fait fausse route en pensant qu’il faut être un top-pilote pour rouler avec des gros pneus. C’est l’inverse ! Il faut être sacrément fin, agile et endurant pour rouler des petits pneus. Si l’on veut rouler « peinard », autant prendre un peu de marge ! Et cette approche, en Enduro et des variantes, ne date pas d’hier, c’est même une base pour être tranquille 😉

      1. Bien sur qu’il y a des essais de comparaison à faire et effectivement et sans vouloir anticiper ces derniers une baisse de pression avec une carcasse ST peut apporter un plus de grip qu’une pression plus élevée avec un super ground mais beaucoup d’utilisateurs ne sont pas tous demandeur des mêmes exigences que certains enduristes en termes de grip et de solidité.
        Je suis même convaincu de tout ça en raison de ma pratique, je préfère largement le toucher de terrain d’un MM en SG gonflé à 1.2 en monte AV à celui d’un MINION front EXO gonflé à 1.6 Bar sauf que l’un fait 1280 g et l’autre 950 !!!!
        Il faut quand même être réaliste, quelque soit le gain de grip apporté sur une monte arrière, 40 % de poids en plus et bien on le ressent au pédalage sur un même pneu et en fin de sortie la fatigue physique n’est pas la même pour des escapades de grimpettes montagnardes.
        Techniquement ce qui m’intrigue et rend des tests intéressants c’est la faible différence de poids pour un MM en 27.5 et 2.4 dans la gamme allant de ST à SDH, il n’y a que 100 g ( doc constructeurs) donc la différence apporté par la carcasse doit bien joué un rôle prépondérant sur le toucher de terrain, ou pas …
        ça m’intéresse vos ateliers pneus, si vous faites ça dans le sud je veux bien vous apporter mon aide, vous avez mon email …

        1. Ce sera sur inscription et tirage au sort, sur le modèle de ce que l’on a fait l’an passé 😉 > https://fullattack.cc/2019/10/concours-les-ateliers-schwalbe-2-journees-uniques-de-test-avec-la-redaction/ & https://fullattack.cc/2019/12/ateliers-schwalbe-les-magic-mary-et-hans-dampf-au-dela-du-simple-essai/

          Pour le coup justement, je pensais l’inverse > Si le SuperTrail parait un peu plus pataud que le Snakeskin au pédalage, choisir un SuperTrail en gomme plus dure (si possible) et/ou rouler une pression plus importante (+0,1 à 0,2 bars) pour voir si on rattrape le tir sans y perdre par ailleurs.
          Au final, si ça permet de récupérer une bonne partie de la perte initialement procurée par les « 40% de poids en plus » tout en gagnant sur des paramètres aussi essentiels que la solidité, l’adhérence et le maintien, c’est toujours mieux à prendre qu’un pneu léger « à tout prix ».
          D’ailleurs, ce que je dis là ça correspond totalement à la préférence du MM SG à 1.2 bars par rapport à un Minion EXO à 1.6. On se rejoint totalement, et perso, je trimbale volontiers les 330g de plus. Je reste persuadé qu’on accorde bien trop d’importance à ce facteur ! D’ailleurs, pour saisir la différence entre les pneus cités qui ne font que 100g d’écart, c’est en matière de rigidité/raideur qu’il faut raisonner, pas en écart de ressenti poids/inertie 😉 > https://fullattack.cc/2020/08/didactiques-rigidite-raideur-les-chaines/#ancre4

          1. Alors j’ai fait ce genre de test lors de la sortie du HD en SG , j’avais commencé par laisser la pression du Snake Skin , la solidité était au Rdv mais pas le grip,le gros problème fut la longévité du pneu , les crampons ont rendu l’ame rapidement, la carcasse ne se déformait pas assez, pourtant j’avais la gomme la plus dur la pace star.
            Je suis d’accord pour cette histoire de rigidite raideur des 3 carcasses et le test devient très intéressant
            Je suis plus conciliant sur le poids à l’avant et moins à l’arrière même si le profil peut jouer un rôle plus prépondérant que le poids en monte arrière mais il peut être difficile de différencier le rendement engendrer par le profil et malgré tout l’effort à effectuer pour compenser le surplus de poids.

          2. Pour les Ateliers, – p’ti erratum 😉 – ce sera sur inscription et sélection sur motivation (pas tirage au sort) comme à chaque concours lecteurs. On vous en reparle très vite

  4. Bon le sujet passionne je pense que sur le fond on est tous d’accord mais que nos priorités sont classées différemment.
    Allez je vous laisse je vais faire un petit xc de 60 bornes avec mon commencal clash pour être « secure » dans les descentes 🙂
    Plus sérieusement je suis bien intéressé du retour de l’atelier pneus et si vous pouvez mettre un avis « distance » plutôt que rendement pur qui est trop conditionné à de multiples paramètres ça m’intéresse.

    1. Chacun son style, pourquoi pas ?! Y’en a bien qui vont chercher le pain en Porsche le dimanche matin… 😉 Plus sérieusement, merci pour ces échanges, on en tiendra compte au moment des ateliers 😉 À tout hasard, comment concevrais-tu ce critère « distance » ? Notamment pour s’assurer que lui non plus ne soit pas conditionné par différents paramètres ?

  5. J’ai roulé des Magic Mary Snakeskin AddixSoft tout l’été (avec tube en avant, tubeless avec Cushcore Pro en arrière) et j’avais hâte de voir s’ils allaient tenir le coup dans les terrains rocheux du Canada sur mon Commencal Meta AM. Et bien, aucune crevaison ou déchirure de carcasse et les crampons tiennent bon mis à part un peu d’usure sur les arrêtes des côtés. À 22psi av/arr, je n’ai rien à redire sur le comportement et je préfère la souplesse de la carcasse SS vs la rigidité du SuperGravity.

    Dommage que le Magic Mary Snakeskin ne soit pas renouvelé, car je veux laisser le Cushcore Pro en arrière et je ne suis pas prêt à prendre le trop important gain de poids des nouvelles carcasses! Si j’avais eu des problèmes avec mes MM de 890g, je ne dis pas, mais je touche du bois et je n’ai que des bonnes impressions à donner sur mon setup. Je me procurerai alors quelques MM Shakeskin Addix Soft avant qu’ils ne disparaissent… ou avant que Schwalbe étende la gamme pour les refaire en version plus légère!

    1. Ahah, j’y pensais justement ce matin > je prépare des vélos pour le Grand Rallye la semaine prochaine. J’ai dû choisir les pneus, et j’avais les commentaires de cet article en tête. Au final, j’ai composé avec ce que j’ai à dispo actuellement : je pars avec un mix de carcasses DH à l’arrière et Exo+ à l’avant… AVEC INSERTS ! Et effectivement, avec insert, ça change tout. Mes propos tenus jusqu’ici s’entendent « sans inserts » 😉

  6. Oulala Complicado!
    Bon en travers on a tous des terrains de jeux différents, et des conditions de roulage différentes pour lesquelles la section, le diamètre, la gomme les crampons vont permettre de passer.
    Et on va tous se retrouver avec du roulant du cassant du glissant…
    Derrière tout cela ce qui fera que ce sera plus ou moins pénible c’est la capacité de la carcasse à travailler ou pas.
    Pour le critère distance il faudrait s’extraire de tout ça pour mesurer une facilité à manger des obstacles moyens genre banc de puissance en tôle ondulée où escalier couché à plat (à ce jeux là le meilleur que j’ai roulé c’est le conti raceking, juste impressionnant, bon en utilisation VTT tu crèves tous les 10 bornes… mais quand tu crève pas il mange les rochers bretons lol

  7. J’ai également eu une petite déception en voyant la disparition des MM et HD en carcasse Snake Skin. Ce type de pneus ont leurs clients. Perso j n’ai eu aucun incident avec ces pneus, contrairement à des Specialized grid équivalent en poids. Donc je les considère fiables pour ma pratique All mountain musculaire sans remontées mécaniques…
    Pour le HD, je comprends, il y a le nouveau nobby nic en super ground pour le remplacer à l’arrière, avec un rendement supérieur et éventuellement une gomme plus dure pour l’usure. Mais on met quoi à l’avant ? Il y a pas d’offres en carcasse super ground.

    1. C’est vrai qu’à minima, c’est un MM Super Ground qui manque au tableau. Le Mobby Nic uniquement, ça déclasse fortement l’offre Super Ground vers une pratique Rando/XC. À choisir, on peut être tenté de monter un MM SuperTrail à l’avant, mais c’est curieux d’avoir un pneu plus costaud devant que derrière, même si c’était pratiqué fut un temps pour mieux pédaler.

      1. Attention mode humour ON
        Et le MOBY DICK il vaut mieux le mettre à l’avant ou à l’arrière ?
        Oui à minima le MM en Super Ground mais autant resté dans la logique et y rajouter le HD et le R RAZOR, pour ce dernier ça se discute sans avoir tester sa version ST.
        Pour reprendre un commentaire sur que monter à l’avant sans la dispo MM en S ground et je dirais que de toute façon il manque un vrai pneu avant pour le AM moins agressif que le MM, il faudrait qu’ils nous ressortent le WICKED WILL.
        Après vu le retour du BIG BETTY peut être que ça va se faire …

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *