FullAttack.cc, la nouvelle ère d'Endurotribe

Verdict – Essai du YT Jeffsy CF Comp 2

Petit coup d’oeil dans le rétro : combien de commentaires suite à la première partie de cet essai ? Une bonne cinquantaine, précis et constructifs pour la plupart… Le YT Jeffsy intéresse : ça ne se dément pas..!

Petite pression donc, au moment de s’atteler à la rédaction du verdict : n’oublier personne et répondre à toutes les questions… De manière cohérente, pertinente et compréhensible. Pas une mince affaire, tant mieux !

Un titre par point clé, un paragraphe par idée et surtout, un ordre logique pour que chacun trouve ses éléments de réponse au fur et à mesure de la lecture… Tant que la réponse n’apparaît pas clair, c’est qu’il faut continuer ! Ou pire, préciser en commentaire 😉 Place au verdict ! Voici l’essai du YT Jeffsy CF Comp 2…

Temps de lecture estimé : 12 minutes

 

 

et-verdict-yt-jeffsy-37

YT Jeffsy CF Comp 2

[cbtabs][cbtab title=”Prix”]3599 euros[/cbtab][cbtab title=”Poids”]13,360 kg (vérifié, sans pédales, taille L, pneus montés tubeless avec préventif)[/cbtab][cbtab title=”Fiche produit”]https://www.yt-industries.com/fr/detail/index/sArticle/613/sCategory/510[/cbtab][/cbtabs]

On commence par lever quelques questions de base. Notamment celle du poids : 13,360kg, vérifié sur la balance. Le YT Jeffsy n’est pas si lourd. Il fait le poids, raisonnable, annoncé. À la main, j’aurais dit plus. Mais des vélos essayés récemment, c’est bien le Radon Slide 160 à 11kg600 qui est très léger.

Mes sensations me confortent. Sur le plus léger aux Portes du Mercantour, une certaine usure à la pédale, au delà des 4h d’effort. 15 jours plus tard à Finale Ligure, dans des conditions similaires sur le YT Jeffsy, même sensation dès 3h d’effort. 1h de liaison plus sereine, voilà ce que “pèsent” les 1,76kg d’écart.

Mais pour ce qui nous intéresse ensuite – le comportement du vélo au pilotage – le poids est plus subjectif. On passe donc quelques autres détails de montage et de finition en revue…

… Et on attaque les choses sérieuses !

 

 

et-verdict-yt-jeffsy-4

La progressivité, la clé !

En premier lieu, la suspension arrière du YT Jeffsy est PROGRESSIVE. J’insiste sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un atout ou d’un défaut. Juste un trait de caractère ESSENTIEL qui influe sur tout le reste. Il est donc important de bien saisir ce que ça signifie. Petite expérience…

Prenons le YT Jeffsy tel qu’il est livré : 4 spacers dans l’amortisseur. À 30% de SAG, réglage le plus souple préconisé par la marque : presque impossible de prendre tout le débattement, restent 25% de course inutilisée. Même SAG, on retire les spacers : on prend toute la course, mais on ne sent pas taper en bout de course.

Toujours sans spacer, on augmente le SAG à 35% : on ne sent toujours pas talonner, mais on perçoit clairement qu’un peu après la mi-course, la suspension devient bien plus ferme. Une suspension qui devient On/Off. Comme si le vélo se “posait sur le point d’inflexion de la courbe”.

 

 

et-verdict-yt-jeffsy-8

High ou low ?

Rien de très compliqué. Ça devient intéressant quand on se penche sur les deux positions de géométrie que propose le YT Jeffsy : High & Low. Entre les deux, 8mm d’écart au boitier, 0,7° à la direction, 0,6° à la selle…

Quelques réglages à ajuster, il n’est donc pas question de switcher une fois sorti. Mieux vaut déterminer avant, laquelle convient le mieux…

Le passage de l’une à l’autre nécessite d’ajuster les réglages de suspension. Utiliser les settings de la position High en position Low rend la suspension arrière On/Off. Ce fameux trait de caractère synonyme de progressivité…

Pour y palier, la meilleure solution consiste à jouer de 2 spacers dans l’amortisseur, et d’un token dans la fourche. Voilà pourquoi, le tableau des réglages préconisé détaille les positions High & Low, toutes deux exploitables et intéressantes…

RéglagesAvantArrière
SAG30%30%
Détente-6/12-8/15
Compressionsouvertouvert
Token / Spacers3 (High) / 2(Low)0 (High) / 2(Low)

Clics de détente et compression comptés depuis la position la plus vissée des molettes.  SAG arrière réalisé assis/selle haute – SAG avant réalisé debout/bras en appui sur le cintre / épaule à l’aplomb du guidon. 

 

 

et-verdict-yt-jeffsy-49

À la source !

Et les réglages préconisés par les Chefs Produits YT Industries, dans les tuyaux de cet essai ? Je les ai recoupé avec d’autres, qui intéressent certains d’entre nous : ceux qu’utilise Bryan Regnier, pilote de la marque. L’occasion de couper court au téléphone arabe, au fantasme et autres effets pervers.

Renseignements pris auprès de l’intéressé, directement, lors de l’EWS Finale 2016 : il a bien roulé le YT Jeffsy lors de l’EWS Wicklow 2016… Fourche en 150mm, position Low, 35% de SAG arrière, 2 spacers dans l’amortisseur.

Tiens, tiens… Au final, les réglages que je préconise sont à mi-chemin entre ceux des Chefs Produits pour le plus grand public, et ceux d’un des meilleurs pilotes de Coupe du Monde. Pas si loin du compte donc, pour une bonne partie d’entre nous, lecteurs et pilotes initiés, habitués des pages Endurotribe.

 

 

et-verdict-yt-jeffsy-28

Ceci n’est pas un Capra 29…

En parlant d’Enduro… Si Bryan Regnier l’a utilisé pour, pourquoi pas nous ? Parce que lui est pilote de Coupe du Monde, justement… Et parce qu’il s’agissait d’une épreuve particulière, en Irlande, avec les caractéristiques que l’on connait. Endurotribe propose d’ailleurs une belle analyse Entre les chiffres pour les plus sceptiques…

Mais au delà, pour plusieurs raisons que l’essai met en évidence. À commencer par les roues qui équipent ce YT Jeffsy Comp 2. Il suffit de chercher l’attaque en position Low pour s’en convaincre. Sous l’effet des transferts de masse, lorsque l’une ou l’autre doit subir une forte pression, leurs rigidités sont mises à mal.

et-verdict-yt-jeffsy-34

Certes, les roues se changent. Quid du YT Jeffsy CF Pro mieux doté en la matière ? Il partage le même cadre ! Dont le triangle arrière a une rigidité relative. Trop d’attaque en position Low peut faire sentir les limites. D’ailleurs, il suffit de faire travailler la roue arrière en latéral, à la main, pour voir les haubans, la biellette et jusqu’à l’amortisseur travailler.

Attention, ce n’est pas un défaut en soit. On reste d’ailleurs là dans des rigidités plus importantes que le Radon Slide 160 essayé par ailleurs. Mais il faut avoir eu les cadres des Santa Cruz Hightower et Yeti SB5.5C entre les mains pour comprendre qu’on ne joue pas dans la même catégorie.

 

 

et-verdict-yt-jeffsy-24

On en revient à l’essentiel…

Dernier point, la fameuse progressivité de la suspension. Le YT Jeffsy dispose de 140mm de débattement, dont les 35% finaux sont très fermes. Rien à voir avec les 140mm bien plus linéaires des deux concurrents sus-cités. Ce qui implique qu’à un moment donné, à la grosse attaque, on ne peut pas compter sur le YT Jeffsy pour encaisser l’imprévu. Pas de réserve de débattement. Au moindre relâchement, ça tape !

Ce qui me fait penser que l’usage d’une fourche à plus de débattement n’ait pas de sens. Une capacité d’encaissement avant qui risque d’inciter à en demander encore plus derrière, sans pouvoir inventer du débattement. 

Bref, un ensemble d’argument un peu lourd à saisir qui, sur le terrain, prend une forme assez simple : là où un Enduro passe fort, le Jeffsy passe aussi, mais 5 à 10km/h moins vite. Une différence qui pousse à changer de trajectoire, de lecture du terrain, et de gestes mis à profits pour certains franchissements…

 

 

et-verdict-yt-jeffsy-13

“Trail bike / play bike”

Pour autant, le YT Jeffsy n’est pas un mauvais vélo, bien au contraire ! Il suffit d’en faire l’usage auquel il se destine : un très bon, très ludique, très joueur vélo de All Mountain. D’autres appellent ça un Trail bike ou Play bike. Tous les termes conviennent !

Dans tous les cas, il s’agit encore une fois d’un vélo auquel la progressivité procure un caractère bien trempé : celui d’un vélo très facile à manipuler. Dans les compressions, dans les appels, dans les appuis, on peut charger : il rend, sans trop s’affaisser. Il pousse même à donner suite vite, trop vite pour certains 😉

et-verdict-yt-jeffsy-20

Un vélo très facile à faire décoller du sol. Qui tire parti de la moindre aspérité du terrain pour prendre les airs. Si l’on aime voir le terrain et en jouer comme une immense pump-track, bingo ! En mode cruise control en position High, en mode full attack en position Low.

Les deux ont leurs crédibilités. Certains signes ne trompent pas : la tendance du vélo à sortir en manual de certains appuis bien négociés. Et puis, n’oublions pas qu’il s’agit d’un 29… Un 29 pouces qui peut pumper sur les sentiers, et jouer du manual !

et-verdict-yt-jeffsy-3

Le vélo idéal pour la sortie All Mountain ou la randuro du dimanche matin, entre potes. Celui qui peut rendre la rando du coin plus drôle qu’elle ne l’est, quitte à s’écarter un peu des traces officielles. Allez, les plus téméraires l’utiliseront sur un ou deux enduro régionaux sur massif de moyenne montagne, dans sa version CF Pro, ou avec d’autres roues et pneus. Une fois ou deux, dans l’année, pour s’échapper en montagne…

 

 

et-verdict-yt-jeffsy-14

Vis à vis de la concurrence

Mais alors, on peut légitimement s’interroger : que vaut le YT Jeffsy par rapport à la concurrence ? D’ailleurs, à quel autre fait-il penser ? Je n’ai pas roulé le Devinci Django… Mais si ce dernier partage sur le terrain, certains traits de caractère de son grand frère Troy, on tient là un sérieux concurrent, quelque part entre les deux canadiens…

Vis-à-vis du Specialized Stumpjumper ? J’ai pu rouler, brièvement le modèle S-Works 2017, sur les réglages préconisés. En première lecture, le YT Jeffsy me semble plus dynamique, plus joueur, plus fou. Plus caractériel.

et-verdict-yt-jeffsy-17

Encore une fois, une observation en lien avec le caractère progressif de sa suspension arrière. Reste un point en suspend, que seul un essai plus poussé peut préciser. Via un certain travail sur les réglages de suspension, il est parfois possible de rendre une suspension linéaire, plus progressive.

Est-ce effectivement le cas sur l’Américain ? Pour l’heure, le bénéfice du doute penche en sa faveur… Parce qu’une chose est sûre, l’inverse n’est pas possible sur le YT Jeffsy : sa progressivité, on l’aime, ou on passe son chemin !

 

 

et-verdict-yt-jeffsy-1

Conclusion

Ceux qui cherchent un all Mountain 29 plein de tempérament, seront servis ! Les plus prudents d’entre eux se satisferont du YT Jeffsy CF Comp 2 telle qu’il est, en position High. Puis, au fur et à mesure qu’il se prendront au jeu, toucheront peut-être les limites des roues…

Notamment s’ils finissent par adopter la position Low. Le plus inquiétant dans tout ça, c’est qu’à force, ils risquent bien d’attendre de plus en plus longtemps les potes en bas des meilleurs secteurs de la sortie…

Qu’importe, surtout si l’on considère le tarif auquel ce YT Jeffsy CF Comp 2 est proposé. Rapport qualité/prix très, très compétitif ! Alors, forcément, les arguments ne manquent pas au moment de conclure par la question rituelle : Pourquoi voudrais-je le garder ?

“Le YT Jeffsy est un playbike qui met la banane. Un de ces 29 qui n’en a pas les défauts. Mieux, qui se comporte comme certains des meilleurs all mountain 27,5 joueurs que j’ai déjà pu plébisciter. Il est drôle, il est joueur et, bon signe, il accompagne bien la montée en puissance du bonhomme qui est dessus : plus on ose lâcher les freins et taper les appuis, plus il rend, proportionnellement et sainement… Jusqu’au moment où, pour oser plus gros sans prendre de risques inconsidérés, les vélos d’Enduro existent ;-)”

 

 

Positionnement & usage

En synthèse, le tableau de positionnement et d’usages permet, en un seul coup d’oeil, de saisir les capacités du vélo. 

Comparées à celles des autres vélos à l’essai permettra de répondre à l’éternelle question > par rapport aux autres, qu’en penses-tu..? rendez-vous sur la page du Comparateur d’essais VTT Endurotribe pour en savoir plus >  https://fullattack.cc/comparateur-essais-vtt-2016/

Rédac'Chef Adjoint
  1. Topissime, ça répond aux interrogations que je pouvais avoir. Ne cannibalise pas le Capra mais complète la gamme en restant dans l’esprit YT.

  2. Merci Antoine pour ce test…je vois ta sortie de selle est vraiment “Border Line”, c’est pour les photos ou réellement pour tes 81 cm d’entrejambe ? As-tu retouché à la longueur de potence ?
    A ta lecture, le triangle arrière manquerait un “peu” de rigidité…et ferait travailler les axes…à la fin du test avais-tu déjà du jeu à ce niveau ? Quid de l’usure dans le temps ?
    Enfin, par rapport au stump…ce dernier monté en 6 fattie est-il aussi fun que l’YT ? Plus rigide de l’arrière-? Mon choix entre le Stumpy et le Jeffsy reste encore très indécis…même si le Jeffsy me correspond en te lisant mais tes remarques sur la rigidité arrière me font un peu redouter de prendre l’YT. ..sur le long terme.

    1. @Gab > pour mes 81cm d’entrejambe. J’obtiens 73cm de hauteur de selle, ce que j’utilise habituellement (73 à 74cm). Je rencontre le cas de figure avec les reverb en 150mm sur plusieurs tailles L du marché : Commençal Meta AM V4.2, Radon Slide 160 (testé récemment). Je n’ai pas touché à la longueur de potence (60mm) : pas ressenti le besoin.

      Je te confirme ce qui est écrit : on voit seulement la matière se déformer. aucun jeu constaté, couples de serrage identiques à ceux relevé en début d’essai. Rien n’a bougé. Il faut relativiser mes propos : comme précisé dans l’article, c’est comparativement aux Hightower et SB5.5C, résolument plus Enduro.

      Je ne peu pas répondre plus précisément par rapport au Stumpjumper, juste préciser que l’un comme l’autre, ne m’ont pas “choqué”, ni trop mou, ni trop rigide, pour des All Mountain. Dans la bonne moyenne des All Mountain. Les Devinci Troy Alu et Orbea Occam Carbon sont plus rigide.

  3. très bel article :), antoinne, petite question totalement HS, as tu pu roulé un canyon Strive, et si oui un brief ressenti par rapport à ton spectral ?

  4. Merci pour ce test !!!!! Il répond à des questions mais me pousse à m’en poser d’autres…
    Ce vélo entrait dans mon cahier des charges mais j’hésite grandement avec le stumpjumper 6fattie monté en 29″… Le stump peut il plus envisager un usage enduro régulier ? Je recherche un vélo veritablement couteau suisse… Un pédaleur pour les bivouacs et un descendeur pour quelques enduros alpins !
    Merci encore pour ces tests !

    1. @Rémi > le Jeffsy n’est pas le couteau suisse en question. Le Troy, le Dune Carbon, le Meta V4, le Yeti SB5.5C, le Santa Cruz Hightower le son davantage. Pas assez roulé le Stumpjumper. On va l’ajouter à la short list des essais possibles 😉

  5. Merci pour ce test, qui rend ce vélo plus sympa à mes yeux qu’il ne l’était avant que je le lise.

    J’aurais une question à propos du tableau récapitulatif : il est indiqué “Pratique possible” pour “Vélo de montagne” (j’ai bien noté le sens que tu donnais à cette pratique d’après lex explications dans le comparateur https://fullattack.cc/comparateur-essais-vtt-2016/).

    Alors qu’est-ce qui rend le Jeffsy moins adapté dans ce domaine que le Meta V4 par exemple, dont ce serait une pratique de prédilection (toujours d’après le tableau du comparateur) ?

    Merci d’avance pour la réponse.

    1. @Sylozof > le débattement plus faible, et la forte progressivité en fin de course qui réduit la sensation de débattement disponible. Quand c’est chaotique et/ou à vue en montagne, on aime bien compter sur ce petit matelas, cette petite marge qu’il n’y a pas sur le Jeffsy.

  6. Et avec un plus gros amorto style avec bonbonne ou avec une bonne prepa ca rendrait pas le velo meilleur dans le defoncer pour le rendre plus performant pour de l enduro?

    1. @Ride > à court terme, peut-être, mais à long terme, la rigidité relative du triangle arrière – pas conçu pour – sera d’une manière ou d’une autre un facteur limitant.

  7. Bonjour,
    Peux-t-on en savoir un peu plus sur les problème rencontrés avec le fond de jante ?
    Personnellement, j’utilise du scotch d’électricien que je remplace plus ou moins à chaque démontage du pneu (deux tours sur la jante), mais je pensais que les produits spécifiques étaient mieux…
    Au passage, félicitation pour vos articles, Merci !

    1. @Xavier > fendu dans le sens de la longueur, sur 5cm. Défaut de résistance à la pression. Première fois que je le rencontre sur ce fond de jante utilisés sur 4 autres vélos à l’essai cette saison. Problème résolu avec du scotch américain, comme tu le suggère.

  8. Merci pour ces conclusions.

    De mon côté j’ai roulé mon Jeffsy qu’en position higth pour l’instant avec un token de plus dans la pike (donc 3) ça aide déjà bien. Par contre sans toucher l’amorto avec un peu de rodage il va au fond maintenant (sag à 30%) mais pas forcément tout le temps. Je vais essayer avec 2 spacers en moins pour voir la différence. Si ça ajoute un peu de progressivité ça sera top.

    Mon terrain de jeu parisien me semble un peu plus plat qu’avant. Hier je me suis surpris à être déçu d’un passage que je trouvais technique avant… Il est vraiment joueur le bougre et très maniable sur les singles. Et oui il “vole” assez bien.
    Par contre faut vraiment que je mette un vrai pneu à l’avant. Dès qu’il y a un peu de gravier/sable/feuille morte c’est la panique, on charge l’avant (normal quoi) et zip… Autant j’aime bien ce pneu en 26*2.25 autant en 29*2.4 je ne suis pas convaincu du tout.

    En tout cas je te rejoins sur le côté “play bike” de cette monture. Ludique dans les singles mais tout a fait exploitable dans une sortie de 60km à bon rythme. On peut se permettre d’accrocher les mecs en semi-rigide sans trop de soucis, juste pour les énerver (moi ça me fait rire).

    Ce n’est sans doute pas le niveau d’un Yeti SB5.5C mais pour ce tarif je suis ravis de mon achat.

    1. @Jérôme > Bien vu le token de plus dans la Pike. Attention, 2 spacers en moins, ça va réduire la progressivité, rendre plus linéaire. Au contraire, ça poussera davantage à aller au fond. L’amortisseur ne s’est-il pas un peu dégonflé depuis les tous premiers roulages ?

  9. Bonjour Antoine,
    Un excellent article avec une prose un peu plus synthétique qui me plaît bien.
    Je souhaiterais des éclaircissements sur la progressivité la partie arrière du vélo. Tu dis :
    “Dernier point, la fameuse progressivité de la suspension. Le YT Jeffsy dispose de 140mm de débattement, dont les 35% finaux sont très fermes. Rien à voir avec les 140mm bien plus linéaires des deux concurrents sus-cités. Ce qui implique qu’à un moment donné, à la grosse attaque, on ne peut pas compter sur le YT Jeffsy pour encaisser l’imprévu. Pas de réserve de débattement. Au moindre relâchement, ça tape !”
    Et la je ne comprends pas du tout. Pour moi une suspension progressive tape nettement moins qu’une suspension linéaire et te préviens par le durcissement que tu rentre en zone de turbulence. Au contraire une suspension linéaire va consommer comme son nom l’indique le débattement de manière linéaire et quand tu consomme tout le débattement cela tape sans prévenir. C’est d’ailleurs pour cela que je préfère les suspensions progressives pour le surcroît de sécurité que cela procure.
    Bref ma compréhension du linéaire et du progressif va exactement à l’encontre de ce que tu décrit. Peux tu éclaircir ma lanterne à ce sujet.

    1. @ratm54 > à force, va falloir qu’on te prenne en stage pour éclaircir certaines choses de vive-voix et sur le terrain… On y travaille 😉 Plus sérieusement, en attendant et en reprenant tes mots pour être plus compréhensible possible :
      – si tu as bien compris que la suspensions progressive “durcit” plus vite”, tu peux comprendre qu’à débattement égale, tu sens plus vite que tu rentre “en zone de turbulence”. Il y a moins de débattement “souple” et “confort” avant que ça commence à brasser. Donc si tu attaque un peu, tu va plus vite dans cette zone de turbulence. Ça commence à brasser.
      – Une suspension linéaire ne ” tape au fond ” systématiquement. Elle le fait si elle est mal réglée > ressort trop souple. Sans exagérer avec un ressort très dur, il existe un entre-deux exploitable où la suspension ne tape pas au fond de plein fouet. Dans ce cas, tu peux absorber un premier choc avec une partie du débattement, et subir un second dans la foulée, qui exploite la suite, sans entrer dans la fameuse “zone de turbulence” trop dure, qui brasse.

  10. Merci Antoine et bravo pour cet article complet. Et je me dis que j’ai bien fait de l’acheter. En version COMP1 en mono plateau et pour 2999 euros en ce moment, difficile de faire mieux. Livraison prévue après le 2/11. En taille L, j’espère que ça ira pour mes 178cm sinon je suis bon pour le renvoyer et attendre d’avoir le M :-).
    Il correspond parfaitement au programme que j’aime, commencé dans les Vosges en 1989 sur un Valdenaire tout rigide et que je continue maintenant plutôt en forêt de Fontainebleau, le plus beau spot pour un parisien. Ca va aussi le faire avec mes potes dans le Var, dans les Alpes ou partout où il y a des supers singles.

    1. Salut Julien,
      je fais la même taille que toi et je souhaite investir dans un jeffsy 29. Est tu sastifait de la taille L ?
      merci

  11. Super article.
    J’ai mon comp 1 depuis 8 jours, il n’a que 50 km, mais je suis déjà bien d’accord sur beaucoup de points :
    – progressivité
    – tendance à te pousser à aller plus vite sur une trace différente
    – facile à faire décoller
    – aussi maniable que mon remedy 26″ avec une fourche 160
    Je m’amuse comme un fou avec ce vélo, très ludique et bien adapté à ce qui constitue 95% de mes rides : la région parisienne (les 160 n’y sont pas vraiment nécessaires !)

    Julien,
    je fais 180cm, au début le vélo m’a paru immense et la selle très haute, sans pouvoir la descendre car déjà au plus bas… je me suis dit que j’allais devoir mettre une reverb avec moins de 150mm… et puis une fois sur le bike, c’est tout oublié !!!
    En rentrant et regardant le Remedy, j’ai eu l’impression de regarder un vélo pour enfants !!! (et pourtant je sais de quoi il est capable)

  12. Juste un commentaire sur les tests que vous publiez, plus sur la forme que sur le fond : lorsque dans l’onglet “Fiche technique” vous mettez un lien vers la page du vélo sur le site du fabricant, c’est le risque que le lien mène vers une erreur 404 (page not found) dès que le fabricant change un peu la navigation de son site. C’est déjà le cas pour les liens dans les tests du Devinci Troy et du Yeti SB5.5. On peut tout de même retrouver facilement les fiches techniques respectives, mais dans un ou deux ans, quand le fabricant aura sorti un nouveau modèle, peut-être que la fiche du modèle actuel n’existera plus.

    Je pense que pour cette raison, ainsi que pour la rapidité de lecture, ça serait plus pratique de remettre directement dans l’article la fiche technique, ou du moins un extrait de celle-ci avec les principales caractéristiques.

    A part ça, keep up the good job !

  13. Super article comme d’hab, j’attends toujours avec impatience les conclusions des tests.
    Par contre dans un commentaire tu dis ” Le Troy, le Dune Carbon, le Meta V4, le Yeti SB5.5C, le Santa Cruz Hightower le son davantage ” j’avous ne pas tout comprendre là. Un méta ou un dune en 160/170 serait aussi polyvalent qu’un Troy en 140 ??? Je recherche ma futur monture et je suis en quête d’un vrai couteau suisse pour faire autant les sorties le dimanche avec les potes, que m’aligner sur les enduros du grand est où rouler quelques jours en bike park, je roule actuellement avec un giant reign 2013 26 pouces 150mm et ca me va bien mais je suis perdu pour renouveler mon bike ,140 ou 160??? D’ailleurs le nouveau giant trance 2017 est passé assez inaperçu en France et paraît bien noté dans les tests étranger ( très polyvalent ), à quand un super essai à l’endurotribe? En tout cas continuez comme ça…

    1. @Jeremy > pour te repérer au mieux parmis tous les essais mené chez nous : https://fullattack.cc/comparateur-essais-vtt-2016/
      Tu remarquera qu’effectivement, Le Troy, le Dune, Le MEta V4, le Yeti et le Santa ont une polyvalence équivalente : c’est la manière d’y parvenir qui diffère. Certains avec du débattement, d’autres avec des grandes roues, d’autres avec une géométrie au poil… Pour saisir les spécificités de chacun, une lecture approfondie de chaque essai te sera nécessaire. Mais pour exemple : Tous me semblent capables de finir la Méga de l’Alpe d’Huez… Mais chacun sera à son avantage à des endroits différents 😉

  14. @Antoine. Je n’ai pas bien compris les réglages token/spacers car tu indiques : “Pour y palier, la meilleure solution consiste à jouer de 2 spacers dans l’amortisseur, et d’un token dans la fourche.”
    Alors que dans le tableau tu précises :
    “Token / Spacers 3 (High) / 2(Low) 0 (High) / 2(Low)”
    Soit 3 et 0 tokens et non pas 1.
    J’ai peut être mal compris…

    1. @Julien : ” Jouer de 1 token ” signifie en enlever ou en ajouter 1 / ” jouer de 2 spacers ” signifie en enlever ou en ajouter 2.
      C’est bien le cas dans le tableau : 3-2 Token = 1 / 2-0 spacers = 2.
      En d’autre terme : si tu passe de Low à High, tu ajoute un Token et enlève 2 spacer, et inversement.

  15. Bmc à un Trailfox O3 en 29″ à 4000€ qui est à peu près dans la même fourchette de prix.
    Je sais que les tests portent plus sur le haut de gamme mais c’est intéressant d’avoir un avis aussi sur ces modèles.
    Je l’ai depuis quelques jours, je le trouve extraordinaire.

    1. @LtoheC : les essais ne portent pas que sur le haut de gamme. La preuve, ce Jeffsy est l’entrée de gamme carbone, vendu 500€ moins cher que le Trailfox 3, et dispo en promo à moins de 3000€ en ce début novembre 2016.
      Qu’importe le niveau de gamme essayé, les essais endurotribe veillent justement à porter sur les éléments communs à tous les modèles d’un même segments : géométrie, cinématique de suspension, position… Et nous veillons; dès que nous le pouvons, à essayer les vélos avec différentes roues pour aider en ce sens.

  16. @Antoine > Merci pour ce test très intéressant, mais je t’avoue qu’il me manque un élément… Quelle est est la capacité du Jeffsy au pédalage ? Tu situes le Jeffsy dans la catégorie All Mountain avec de bonnes possibilités en Trail (ce que je cherche), mais à la lecture du test, j’ai l’impression que c’est plus son inefficacité à rouler vite et fort en descente que ses capacités en montée qui le positionne dans cette catégorie. Peux-tu en dire plus sur le sujet ? Merci.

  17. Super article mais je n’ai pas trouvé de reponses claires sur les capacités au pédalage et dans les montées ? Il est quand même fait à la base pour apporter un vélo plus polyvalent et pédaleur à la gamme YT. Egalement, il aurait été intéressant de tester le montage haut de gamme à 4000€ avec roues DT en carbone qui lui est vraiment léger et encore accessible niveau tarif (c’est le juste le prix d’un cadre Yeti…). Le rapport/qualité prix est incroyable, le modèle testé ici est à 3000€ actuellement, mais toute la gamme est intéressante.

    Autre point, par rapport aux autres modèles testés, c’est de la vente directe avec ses avantages et inconvénients mais les modèles notamment americains sont quasiment introuvables en boutique dans certaines régions et je ne parle pas des disponibilités de pièces, tarifs ou qualités du SAV.

  18. C’est clair que tester ce Jeffsy clairement tourner vers la polyvalence sans parler de ses capacités au pédalage, c’est un peu court! Un paragraphe là-dessus aurait été bien senti.

    Il a quand même était créé par YT dans ce but, étendre la gamme vers d’avantage de polyvalence quitte à passer sur du 29. Ça serait comme tester un Capra juste en monté. Après je sais que le D+ n’est pas le but du site, mais là aussi il faut étendre sa gamme! 😉

    Je possède le Jeffsy Comp CF 1 en mono sram, il est à 12kg4 et pédale mieux que mon Cannondale Trigger 29 qui était déjà pas dégueulasse de ce côté ! Perso, je roule avec juste 1 Token et 1 Spacer, j’ai l’impression d’utiliser mieux le débattement que d’origine.

    Un grand merci tout de même pour ce test qui change des lectures de fiche technique que l’on voit trop souvent .

    1. @Todari, David 68 & Choctom : le premier paragraphe de ce verdict donne des éléments de réponse sur le comportement du Jeffsy ” au train “. J’aurais voulu en dire plus au sujet de la vivacité, et à la relance, deux freins à ça :
      – les roues d’origine, clairement identifiées comme éléments limitant plus loin dans le verdict. Elles n’ont pas une vivacité folle.
      – l’indisponibilité de roues 29 plus haut de gamme, dont je voulais équiper le Jeffsy, comme indiqué dès le début de l’article.
      Plusieurs conclusions sont donc possibles à partir de ces éléments :
      – Dans cette version COMP 2, le Jeffsy n’est pas un foudre de guerre à la relance
      – reste qu’en sortie de courbe il peut cabrer et compenser par là les lacunes de ses roues d’origines
      – On peut effectivement supposer que le montage Pro, avec roues carbone DT Swiss XMC 1200 testées par ailleurs, gagne en la matière

  19. Super test, comme d’habitude!
    @Antoine:
    Tu as testé un L, comment le trouvais-tu niveau taille (trop long/court, bas, tube de selle trop long/court, …)?
    Et pourrais-tu préciser ta taille et tes autres mensurations, je regarde aussi pour un Jeffsy mais j’hésite sur la taille.
    Merci d’avance et bonne continuation!

  20. Salut Antoine, combien mesures-tu et penses-tu qu’un 29″ est plus adapté aux grandes tailles (je mesure 1.72) ?

    1. @Pere_U @ Joss > je mesure 1m82, pour 81cm d’entrejambe (jambes un peu courtes par rapport au buste). J’utilise habituellement une hauteur de selle de 73cm/74cm. Sur le Jeffsy taille L : selle en milieu de rail au début (cf. photos), puis avancée d’un centimètre en position High. position idéale pour moi : poignets qui tombent bien sur le cintre au pédalage, dégagement et hauteur de selle idéale. Dans la bonne moyenne des Tailles L systématiquement essayées jusqu’à présent. Comparativement, les Orbea Occam ou Radon Slide 160 taillent bien plus petit.
      À mon sens, le 29 peut convenir à toutes les tailles, mais devient encore plus à propos au dessus de 1m80. Pour en lire plus à ce sujet, paragraphe ” Assiette et position ” du comparatif > https://fullattack.cc/2016/04/comparatif-275-275-plus-29-pouces-les-3-formats-vtt-a-lepreuve-du-terrain/

  21. @joss : Antoine fait 1m82 avec 81cm d’entrejambe. Il opte habituellement pour 74cm, voir 73cm de hauteur de selle en montagne ou en course.

    Le temps de pouponner et de profiter, Antoine sera d’attaque dans quelques jours pour répondre à tous vos commentaires intéressants 😉

  22. Félicitations au jeune papa!! Du coup il y aura bientôt un canyon à vendre! 😉
    Pour en revenir au Jeffsy, j’ai bien compris qu’il manquait un peu de confort/capacité d’absorption pour rouler vite en montagne, par contre pour celui qui préfère le lent technique, quelles sont les capacités du Jeffsy dans le pentu/raide, l’épinglu serré,le technique… Bref est-ce qu’il permet d’engager et de passer facilement et est-il facile dans les épingles?? Le Troy est-il plus à l’aise dans ce domaine?

    Sinon j’en profite pour te remercier pour tous ces très bon tests!

    1. @Steph > si dans ces conditions, tu aimes soulever, décaler, placer les roues, il peut convenir. Peut de débattement à détendre avant de lever les roues = bonnes réactivité. Si tu veux faire rouler le vélo et avoir de belles trajectoires, il faut avoir de meilleures roues, comme celle du modèle plus haut de gamme Pro. Je pense quand même qu’en la matière, le Jeffsy n’égale pas le Troy, modèle du genre 😉

  23. Et oui toutes les félicitations au papa( ainsi qu’à la maman bien sur), c’est bien ce qui compte le plus.
    Moi c’est prévu pour mars ( des jumeaux en plus) et je voulais remercier l’équipe de canyon du roc d’azur qui s’est très bien occupée de ma femme sur le stand( quand le futur papa essayé des vélos ????).
    Merci à tous et vive le monde du Vtt

    1. @Pvcr > oui, position High = excentrique au plus proche de la roue arrière, vis la plus vers l’avant/l’amortisseur. La suspension se détend de quelques degrés/milimètres, et par réaction, entraine le boitier de pédalier vers une position plus haute de quelques millimètres. D’où l’appellation ” High “

  24. Merci et bravo Antoine !
    Encore une fois CQFD !
    C’est limpide,clair,net et précis, peut on espérer bien tôt le test du Patrol Transition ?!
    Merci !

  25. J’ai le même modèle mais équipé en mono. C’est vrai au départ j était pas bluffé en montée jai finalement acheté une paire de roues carbone (générique ). Ca a transcende le bike . Rien à voir en montée. En descente il s écrase beaucoup moins aussi dans les releves.
    Petit bémol du cadre. Les coupelles qui tiennent l amorto se sont très vite usées. Mais à part ca un super bike

    1. @Titi > merci pour le retour. Pas d’usure ou de jeu des coupelles lors de notre essais dans le temps imparti. On ne pouvait donc pas se prononcer catégoriquement sur les causes et l’ampleur. Reste que la phrase ” D’ailleurs, il suffit de faire travailler la roue arrière en latéral, à la main, pour voir les haubans, la biellette et jusqu’à l’amortisseur travailler. ” peut expliquer que le Jeffsy puisse avoir tendance à consommer des bagues.

  26. @Titi ou @Antoine.
    Vu la possible usure de ces bagues, pourriez vous me dire s’il s’agit de pièces difficiles à trouver car format constructeur ou bien est ce un générique que l’on peut se procurer facilement?

  27. Nico
    2 euros la coupelle chez le velociste du coin, a l’identique. Je n’ai pas réussi a trouver sur internet, sinon a mon avis j’écrirai a YT si cela se reproduit aussi rapidement. (mois d’utilisation )

  28. Ah ok. ca coûte plus en temps qu’en argent à priori.
    Merci pour l’info. Je garde ce vélo sur ma liste de noel 2017…
    Ben oui. faut que le père noel puisse fournir… ^^

  29. Hello
    Pourquoi un format Boost à l’arrière et pas à l’avant ?
    Dommage cela interdit le passage du mode 29″ en mode 27,5+ façon Stumpjumper ou Hightower une approche que je trouve assez intéressante pour ma vision des choses et de ma pratique => 2 vélo en 1

    je roule sur un semi-rigide Loky Orbéa en 27,5+ l’hiver au top sur mon terrain de jeu, mais largement dépassé dans le cassant du Sud

  30. Merci pour cet article, il reflète bien mon expérience!
    Petit ajout sur mon expérience après 8 mois et 1300km sur un Jeffsy AL.
    J’ai changé les roues pour des modèles carbones Duke/ Hope Pro4 / CxRay ligaturés.
    Je le trouve capable pour faire à peu près tout. Sur les traces longues, rapides et techniques type Epic Enduro, je le trouve plus performant que mon précédent (Santa Bronson CC en 27.5.)
    Les roues de 29 c’est moins bien sur les sauts et les épingles serrées mais mieux pour tout le reste. Le vélo reste très joueur!
    Les roues DT d’origine manquaient de rigidité en latéral mais plus aucun problème avec les Duke..
    Sur le modèle Alu, j’ai pas trouvé la rigidité du cadre trop faible. Avec des roues carbones, c’est même plutôt un bon compromis pour moi.
    Sinon, j’ai passé la fourche en 150mm et je préfère sur tous les terrains monté comme ça..
    Couteau suisse? J’ai fait du BikePark y compris des noires, des Enduros et des XC Marathons avec.. Toujours du plaisir et une performance honorable pour le prix d’un cadre haut de gamme!

  31. Petit retour d’expérience quelques mois après. J’ai enfin résolu ce problème de suspension arrière : j’ai mis un monarch plus avec un setting MM (différent du MS d’origine). Plus d’air, plus d’huile, un sag à 30% (190psi) et zou on roule.

    Le vélo est bien plus vif, on est plus haut dans le débattement sur le tout-venant et au final sur les jumps ça encaisse mieux donc la fourche en prend moins la tronche. Par contre j’utilise bien tout le débattement sur les réceptions “à plat”, le reste du temps tu as la sensation qu’il reste de la marge ce que l’on n’a pas avec le Monarch HV d’origine.
    J’hésite même à enlever un spacer devant… (now : 3 tockens et 30% de sag)

    Alors oui ça fait un peu “gros” mais il le vaut bien et ça lui va comme un gant pour un tarif convenable. Sans doute qu’un FOX Float X fait mieux mais bon ça coûte le double et vu mon niveau il ne faut pas non plus vivre que dans un rêve.

    Si le budget le permet je changerai sans doute mes roues mais on verra plus tard. Là il fait déjà bien le Taf’ !

    1. Bonjour Jérôme, je viens de lire avec plaisir ton commentaire sur l’amortisseur que je m’apprête à changer 🙂
      Pour ton info j’ai changé voilà un an le cerclage des roues par des DT EX511 (2×85€ et du temps), un peu trop lourd après réflexion, mais la rigidité transforme le vélo en descente et dans les portions “pilotage”. Je ne peux que t’encourager pour les roues car je ne regrette pas du tout. Peut être prendre un modèle moins lourd mais très rigide tout de même type DT EX471. Les moyeux étant très bons aucun intérêt de les remplacer.

  32. @Jerome
    Après 6 mois d’utilisation je trouve ce jeffsy excellent, rapport qualité/prix imbattable, joueur, rendement en monté, stable en descente, mais….. comme toi jerome, l’amortisseur (0 ring 30% de sag) est devenu un petit problème car dans le défoncé ou les réceptions de sauts il n’encaisse pratiquement rien, c’est du béton !
    sur des descentes courtes c’est pas grave, mais quand ça s’allonge je subis et je me fait secoué.
    comme la cinématique du vélo est progressive Je pensais qu’il n’y avait rien à faire, mais si tu me dis qu’en mettant un amortisseur avec bonbonne ça règle tout, alors je suis preneur…..

  33. Salut,

    Merci, super rapport.
    Pourquoi ne pas passer a 1 or 0 spacers sur la Monarch pour utiliser le debatement a 100%.

    J’ai le AL en 29inch et je suis a 2 spacers pour l’instant. J’hesite a en enleve 1 ou 2 de plus, car je n’utilise pas les derniers 20% pour l’instant.

    1. @Yann > en position High (boitier au plus haut) c’est ce que le tableau des réglages préconise. En position Low, on suggère d’en garder deux pour que la suspensions “bute” moins sur la rampe de progressivité qui apparait de manière “on/off” sans spacer. (paragraphe “La progressivité, la clé !” 😉

  34. Antoine,

    Merci, c’est claire maintenant. Je le laisse avec 2 spacers.
    Je vais d’abord jouer avec le sag entre 30-35%.

  35. Salut Antoine,

    Je possède ce vélo mais une chose m’échappe concernant le HIGHT et le LOW.

    Le HIGHT on a bien 67.6° contre 66.5° pour le LOW? Donc un angle plus fermé en position HIGHT. Je vois des riders qui descendent beaucoup et sont en HIGHT, donc je ne comprends pas. Pour avoir un boitier de pédalier plus haut pour moins taper? Pour mieux grimper entre les liaisons?

    Merci d’éclairer ma lanterne car je ne comprends plus.

    1. @Julien > tu es dans le vrai concernant le fait que position high = angle de direction moins couché, et boitier plus haut, configuration plus favorable à la randuro et aux liaisons, qu’au pilotage et à l’engagement en spéciale. Effectivement, parfois, la position high peut s’imposer pour éviter de taper les manivelles ou faire du pédalo en liaison… Mais sur le Jeffsy, j’ai préféré la position Low 😉

      1. Merci pour ta réponse Antoine, c’est toujours très plaisant de voir que tu es réactif à nos interrogations.

        Tu dis à un moment donné dans l’article ” Pas de réserve de débattement. Au moindre relâchement, ça tape !
        Ce qui me fait penser que l’usage d’une fourche à plus de débattement n’ait pas de sens. Une capacité d’encaissement avant qui risque d’inciter à en demander encore plus derrière, sans pouvoir inventer du débattement.”

        J’ai justement aperçu pas mal de gars qui ont passé leurs fourches en 160 MAIS en changeant l’amortisseur arrière pour un FOX DHX2 (couplé avec une fox 36) ou un debon air RCT3+ (couplé avec la pike).

        Penses-tu qu’avec cette configuration l’ensemble peut être cohérent?

        Merci 😉

  36. #Marmang, pour avoir possédé les deux, le Jeffsy permet d’aller beaucoup plus loin en descente et se comporte presque comme un mini enduro tout en étant plus vif et dynamique au roulage. Plus complet en somme. En revanche le Fuel aura pour lui son confort, son coté pullman en toute circonstance. Une capacité d’absorption des chocs toujours au top chez trek , une motricité supérieure qui font de lui un vélo facile en toute circonstances : montées cassante ou virolos, mais plus sage, moins capable globalement que le Jeffsy !
    Cela reste Deux très bon bikes ! tout dépend de ce que l’on cherche 😉

  37. Bonjour Antoine,

    je me pose la question depuis un moment mais autant vous la poser directement:
    – Un amortisseur à ressort type vivid sur ce Jeffsy, pour une utilisation plus orienté montagne, ce serait justifié? ou ce serait investissement inutile?
    J’ai le vélo depuis 6 mois avec un monarch RT3 et j’en suis vraiment content en ballade, je n’ai plus de vélo de descente donc j’arpente les alpes avec.
    Si les descentes n’excèdent pas 5 min, ca va bien, après ça chauffe et ça fige (je résume).
    Je voulais tout d’abord passé sur un Monarch +, pour avoir plus d’huile mais venant de la descente et ayant un bon passif avec des ressorts je me pose la question.
    Le poids n’est pas un facteur car pour rouler je garde le RT3 sous la main.
    Quitte à investir je souhaite vraiment avoir un comportement différent, un vélo moins nerveux qu’avec l’air mais plus posé.
    Pour le setting, peut on partir sur un M/M (vivid ou Monarch +) que l’on trouve en VPC ou seulement sur le setting d’origine?

    En gros je ne trouve pas de réponse précise sur internet donc je me permet de venir vers vous après ce bel essai.

    Merci beaucoup.

    1. Il nous faudrait mener l’essai à bien pour se prononcer plus précisément. La progressivité et le faible débattement me font douter. J’ai déjà, dans pareille figure, subit le maintien trop important du ressort en milieu de course qui réduit considérablement l’impression de débattement. L’ensemble parait très raide et il m’a fallu descendre en tarage et rouler à 35% de SAG, voir un poil plus, et ça peut sortir des limites d’usage “normal” du vélo. Il se peut que ce soit le cas de figure ici aussi…

  38. Salut Antoine,
    Merci pour cet article.
    Je roule le Jeffsy en version Aluminium avec des roues carbones depuis 1 an et demi environ en All-montain, trail et enduro (Epic Enduro, Enduro de la Semoy, Belgium Enduro Cup, etc.)
    J’en suis globalement très content et je l’ai redécouvert depuis que j’ai mis un Debonair+ en remplacement de celui d’origine. Le vélo est beaucoup plus linéaire et la suspension devient endurante sur les longues descentes.
    A l’avant, je suis passé en 150mm et je trouve que c’est mieux dans toutes les conditions même pour le trail. Le vélo est plus joueur encore et encaisse mieux.Le réglage RockShox Mid/Mid me semble finalement mieux adapté au vélo pour une utilisation engagée. D’origine la détente haute vitesse est trop freinée pour encaisser les successions de gros chocs rencontrés en Enduro.
    Je me tâte à changer pour un carbone pour gagner en poids principalement, j’hésite entre le Jeffsy CF et le HighTower.
    La progressivité de la suspension est moins vrai avec le DebonAir+ donc mon choix se porte principalement sur la rigidité.
    Comme tu le précises dans l’article “on ne joue pas dans la même catégorie” que le HighTower et le SB5.5C en terme de rigidité.
    Pour une utilisation enduro, penses-tu que ça soit un véritable avantage la rigidité ou bien un compromis à trouver entre précision et tolérance?
    J’avais un SantaCruz Bronson CC auparavant et je trouvais justement qu’il manquait de tolérance, j’ai peur de retrouver la même sensation sur le HighTower, qu’en penses-tu?
    A bientôt

    1. Il n’y a effectivement pas un monde entre Hightower et Bronson. La question de la rigidité mériterait un article à elle seule. Mon propos est précis, mais très nuancé à son sujet : elle doit être maitrisée, et en cohérence avec le reste du vélo (suspension, géométrie, train roulant, chassis de fourche et poste de pilotage).
      J’entend donc par là qu’il n’y a pas de vérité générale : il ne faut pas absolument un cadre rigide, ou un cadre tolérant. J’ai roulé des vélos aux raideurs différentes et pourtant, ils fonctionnaient tous. Tout comme j’en ai roulé d’autres qui ne me convenait pas. Une chose est sûre, il m’arrive fréquemment d’atteindre la limite de mes capacités au guidon d’un vélo lorsque je touche à la limite de sa précision/rigidité.
      Je l’ai encore mesuré ce week-end en faisant des navettes sur deux vélos : un 27,5 140/160mm destiné au All Mountain à l’origine, et un 29 pouces en 160mm. Sur 2min 45s de chrono, 9s d’écart en moyenne sur 15 runs… Il y avait simplement des endroits où le “petit” vélo saucissonnait trop pour tenir la vitesse comme le “grand”.
      Bref, l’important pour te conseiller est de te livrer une échelle intéressante : en matière de rigidité, du plus souple au plus raide, je dirais Jeffsy CF > Yeti SB5.5C > Orbea Rallon > Specialized Enduro > Hightower > Intense Carbine. Tu as des repères : le Bronson, parfois trop rigide, et le Jeffsy, plus à ton aise. À toi de te placer sur cette échelle 😉

  39. @Antoine Hoffmann
    Merci pour ton retour, ça rejoint bien mon ressenti! Et du coup, je dirais que l’intérêt de la rigidité dépend du type de piste et surtout du niveau du pilote. Un pilote pro ou de ton niveau arrivera beaucoup plus vite aux limites du vélo qu’un débutant. Les limites seront également plus vites atteintes sur les pistes rapides du Sud par rapport aux pistes sinueuses souvent boueuses des Ardennes et des Vosges.
    Super ton classement de la rigidité des derniers modèles testés, merci. 🙂
    Comment placerais-tu le Transition Sentinel Aluminium dans ce classement?
    Pour les cadres, l’aluminium est-il toujours moins rigide que le carbone suivant ton expérience?

    1. Avec plaisir ! Plutôt d’accord en ce qui concerne l’intérêt de la rigidité vs le type de piste/terrain. Je suis plus prudent vis-à-vis du niveau du pilote. Oui en un sens : un pilote qui roule fort peut avoir besoin de plus de précision et de sûreté des appuis… Mais un pilote qui débute peut tout aussi bien en avoir besoin. Combien de fois on peut voir des gens peu confiants, monter sur les freins au moment où ils constatent que la roues et 5cm à côté de la trajectoire espérée parce que tout s’est déformé au mauvais moment ? Et combien de fois, dans la foulée de ce freinage brusque, tout se déforme plus encore, n’offre aucun appui franc et net pour reprendre le dessus ? Au sujet de la rigidité/précision, c’est vraiment affaire de bons compromis 😉

      Je placerais le Transition Sentinel Alu entre le Yeti SB 5.5C et le Orbea Rallon… Peut-être plus proche du Orbea que du Yeti. Petite précision : le Yeti essayé était une version C, pas Turq… Et à juste titre, il ne faut pas tomber dans la facilité de penser que le carbone est nécessairement plus rigide que l’aluminium. On est sur le point de sortir un article à ce sujet. Assez souvent, chez une marque, le carbone est plus raide que l’aluminium, mais pas nécessairement… Et surtout, parfois l’aluminium de certaines marque reste aussi raide voir plus que le carbone de certains concurrents !

  40. Bonjour,
    J’aimerais avoir plus d’éléments sur le rendement du Jeffsy 27.5 en montée. J’ai beaucoup de mal à trouver des infos à ce sujet. Cela me semble pourtant très important pour un vélo de montagne: Avant d’attaquer en descente il faut bien grimper! Je suis très intéressé par le Rocky Mountain Thunderbolt qui a justement un très bon rendement.
    Merci pour les infos.

    1. Bonjour, pouvez-vous préciser les points qui sont pour vous primordial pour garantir un bon rendement en montée. Est-ce :

      – la qualité de stabilité du vélo et l’assise franche que l’on en tire ?
      – est-ce la motricité à la roue arrière quand la pente est forte et le sol fuyant ?
      – est-ce la vivacité du vélo au moindre coup de pédale ?
      – est-ce la capacité du vélo à garder sa vitesse et l’impression “qu’il pédale tout seul” ?

      vos réponses nous permettrons de vous préciser quel vélo peut mieux correspondre à vos attentes 😉

  41. Bonjour Antoine,
    Que d’informations intéressantes qui devraient m’aider à faire un choix comme un grand mais… je dois te solliciter pour m’aider à le faire ! Mauvais metteur au point, peut être pas assez intéressé par la technique, je roule sans me poser suffisamment de questions 🙂
    Mais voilà, prenant de l’âge (42 ans), je me dois de prendre une décision réfléchie pour le renouvellement de mon (très vieux) spé enduro de 2010 (26′ bien sur).
    Programme: 80% de forêt en IDF, 20% de montagne (enduro en solo ou avec des potes voire quelques courses type Semoy, EHV, Samoens mais de – en -). 1m87, j’essaie de rester sous les 90kg… Pratique du motocross, assez à l’aise quand ça descend sans être très technique, je cherche un vélo qui me redonne envie de transpirer sur le plat et les faibles dénivelés de la région parisienne tout en me permettant de participer à un ou deux ES ou de passer une semaine dans les Alpes avec ou sans remontées mécaniques. Je prendrais bien le Rallon comme mon frère mais j’aimerais consacrer un budget un peu moindre… le Jeffsy me paraît donc un choix pertinent après avoir lu tant d’articles à son sujet. Le haut de gamme étant très accessible en ce moment, je m’apprête à passer commande sauf que je n’ai aucune idée quant au choix de la taille des roues ! Me conseillerais tu 29 ou 27,5 par rapport à ma pratique ? Pas très attiré par les grandes roues à priori, séduit par les 160 de débattement du 27, je fais certainement erreur en me basant sur ces chiffres…
    Merci par avance !
    Mathieu

    1. Bonjour Mathieu, merci pour ces détails précis, ça aide à bien cerner la demande. Une question pour finir de préciser : quelle pratique apprécies-tu en IDF ? plutôt enfiler les bornes, ou vraiment être dans la fine exploitation du moindre bout de sentier ludique et sinueux à se mettre sous la dent ? Dans le premier cas, je dirais 29″ sans hésiter : ça aide à pédaler longtemps, ça passe bien en montagne et surtout, ça colle bien aux grands gabarits… Mais si tu sors en IDF pour te délecter des sentiers qui tricotent entre les arbres, des sauts, et autres joyeusetés que l’on peut trouver au fond des bois, le 27 a tout son sens 😉

      1. Merci Antoine pour ta réponse, c’est vraiment super sympa de voir la considération que tu as pour tes lecteurs….!
        Disons que j’aime le caractère joueur de la pratique mais que, je dois me rendre à l’évidence, je n’ai que peu l’occasion (et peut être pas suffisamment de technique) pour exploiter très finement le peu de sentiers ludiques proposés par la forêt de Rambouillet / vallée de Chevreuse.
        Habitant à Paris, mes sorties en IDF (2 à 3h) sont surtout un moyen de travailler ma condition physique, mon cardio dans un environnement que j’adore. Pour tricoter, sauter et me lâcher dans le D-, c’est bien plus rare, à l’occasion d’1 ou 2 ES ou 1 weekend/ 1 semaine dans les Alpes / Vosges.
        La raison me pousserait donc à choisir un 29 (ainsi que les conseils de proches qui me disent à quel point un 29 gomme le relief) mais j’ai peur de sauter le pas et regretter les 20mm de débattement d’un 27 tout comme j’ai la crainte de moins bien pédaler avec ce dernier ! Un peu futile tout ça 🙂
        Mais bon, si la polyvalence et la capacité à enfiler des bornes sont du côté du 29, je vais devoir me faire une raison !
        Après il faudra choisir la bonne taille (L ou XL pour le 27 et XL en 29 je suppose)… Il faut que je fasse vite, ça part vite sur le site de YT 🙂
        Merci encore !

        1. Les échanges en commentaires font partie du métier, et on y tient : ça oblige à garder les pieds sur terre, à aller plus loin encore dans l’engagement et dans les propos tenus, ça permet aussi de mieux comprendre pour qui et pourquoi on écrit… Bref, ça mérite de s’y atteler et les retours comme le tiens motivent plus que jamais 😉
          Comme tu l’as senti dans ton entourage, je pense que le 29 a ses avantages pour ta situation, et pour te conforter : n’oublie pas que les roues de 29, en gommant plus, nécessitent moins de débattement, et l’utilisent différement. Je ne me fait donc pas de soucis pour lécart que tu constate entre 27 et 29. Pour le choix de la taille > vérifie que ta hauteur de selle peut être compatible avec la tige de selle en 150mm de course et le tube de selle en 520mm de la taille XL. (tu peux te servir de ton vélo actuel pour mesurer et faire une simulation 😉

          1. Merci Antoine,
            Après quelques vérifications, 29′ en XL commandé !
            J’espère que j’ai pris les bonnes cotes. En tout cas, ça va me changer de mon enclume vieille de 8 ans 🙂
            Merci pour tes conseils, bon weekend !

  42. Bonjour,

    Merci pour vos essais qui dont éclairants et passionnants.
    J’ai sauté le pas pour un cf2 29 XL (1.89m) j’en suis enchanté par contre TDS150mm sortie de 2 cms donc en dessous de 1.87m cela doit coincer ou passer en 125
    Sinon bike nickel joueur pédale bien (mieux que mon zesty 314 de 2010…) très dynamique voir trop pour moi (72kg) où je trouve les suspensions très fermes c’est du Fox (modèle 2018) je me demandais s’il y avait des spacer token à enlever aussi.

    ++

    1. Bonjour, quelle hauteur de selle (centre du pédalier au raz du dessus de selle) obtenez-vous pour cette TDS sortie de 2cm ? L’information peut en intéresser plus d’un 😉
      Pour les suspensions, pouvez-vous nous indiquer les SAG (en % ou en mm) auxquels votre vélo est réglé ? Il faut, dans un premier temps, être à 30% de course pour pouvoir juger de la suite des réglages à opérer. (mesure asis sur la selle, à hauteur de pédalage, pour l’arrière / Debout sur les pédales, en appuis sur le cintre, épaules à l’aplomb de la potence, pour la fourche)

    1. bonsoir ! je n’ai pas l’info sur la présence ou non de spacers dans les amortisseurs Fox montés sur le Jeffsy 2018. S’il y en a, les enlever peut effectivement rendre la suspension moins “ferme”. Sinon, le Jeffsy peut aller jsqu’à 35% de SAG sans trop perdre en dynamisme. Dans tous les cas, attention aussi à ajuster les réglages de la suspension avant si le vélo venait à trop plonger de l’arrière sans permettre de trouver en entre-deux : 5Psi et/ou un peu moins de compression et/ou un token en moins (il y en a aussi parfois, chez Fox 😉 En matière de suspension, gagner en confort ne doit pas se faire au détriment de la stabilité d’assiette du vélo, au risque d’être mis en défaut le moment venu.

  43. Bonjour,

    Suite tour dans la Drôme (top) avec velorizon (,top) j’ai avancé sur mes réglages :
    La fourche était à 20mm de SaG passée à 38mm c’est parfait elle prend tout
    L’amortisseur lui était à 30mm remonté à 20mm et un token enlevé (j’ai supposé que c’était un token pièce plastique rose avec 0.2inch M3 écrit dessus en forme de fer à cheval toujours ferme fin de course mais mieux ?

    ++
    Sane

    1. À priori, la démarche est bonne, l’assiette du vélo doit être plus saine et la fourche mieux fonctionner. On est sur des valeurs de SAG plus proche des 30%/30% qui sont de bonnes bases. Dans ce cas, effectivement, elever les Token (c’est bien ça) a du sens également. Bien joué donc 😉

  44. Bonjour je reviens pour partager sur le Jeffsy, je viens de comprendre que j’étais en position low, passée en high 30% de SAG je la trouve plus progressive en début de course et bien maintenue en milieu donc plutôt pas mal.
    et viré les pneus E13 qui sont une cata dans le gras (2 boîtes sans forcer…) Par du Conti TLR (mountain king 3 AV et cross king AR) presque 1kg de gagné ça grippe mieux et ça roule beaucoup mieux ?

  45. @SVS 44,si je comprends bien tu roules sans spacer sur l amortisseur?
    Pas de contre indication “technique”?

  46. @SVS44 je partage ton expérience , les pneus E13 sont de très bons pneus dans les cailloux et le terrain meuble , mais dans le gras j’ai pris également deux pelles sans forcer …

  47. @Antoine,ja i fait la meme démarche que SVS44 pour l amortisseur en enlevant le spacer de 0,2cm3 sur mon dpx2.C est beaucoup mieux sur les petits chocs et la roue colle mieux au terrain.
    Mais peux tu m expliquer ou as tu déjà fait un article sur la vis de réglage complémentaire qui règle les BV je crois?
    Merci

    1. Bonjour Arnaud, désolé, le commentaire était passé à la trappe. On parle bien de la vis à tête Allen de 3mm qui se situe au centre du levier de compression bleu ? Si oui, elle gère assez simplement les basses vitesses, de manière plus précise (clics) que le levier bleu qui lui fait 2 ou 3 gros paliers. Ça aide à gagner un peu de dynamisme et de maintient, au détriment du confort et de l’adhérence, passé un certain stade 😉

  48. @Arnaud désolé du délai oui sans spacer et c’est nickel (voir le seul moyen que j’ai trouvé pour prendre le débattement)

  49. Bonjour, que me conseilleriez vous comme pneu en marque et en taille pour « enduriser » un peu plus mon Jeffsy de 29 pouces. Actuellement je roule avec les pneus d’origine.

    Merci à vous et bravo pour les tests.

  50. Bonsoir, j’ ai un jeffsy carbon comp1 de 2016 . Aujourd’hui j ai voulu enlever des spacer (pièce rouge en forme de U sous le capuchon de l’amortisseur) dans l amortisseur monarch rct3 HV et en le démontant je n en ai pas trouvé. Peut être qu il faut que je regarde sous le corps externe mais je n arrive pas a le faire glisser vers le bas…j’ ai déjà remonté l amortisseur… Comment règle ton la progressivité ? Merci pour votre aide

    1. Bonjour,

      Tout dépend si vous disposez d’une version gros volume ou non. Sur les version “normales”, après avoir dégonflé l’amortisseur, il faut dévisser le “corps extérieur” et y trouver les spacers. Normalement rien n’empêche de le faire coulisser vers le pied d’amortisseur, c’est plutôt pour le remettre que ça peut être difficile (à cause de l’air dans la chambre négative).
      En cas d’amortisseur gros volume, la manupulation est différente. après avoir dégonflé, il faut retirer le joint qui se trouve au pied du corps extérieur, puis le “déclipser” en tirant vers le pied. pour mieux saisir, l’opération est visualisable ici, à partir de 1min07s > https://www.youtube.com/watch?v=bxpA9AHxTWI

  51. Bonjour à tous,
    J’ai un Jeffsy CF Pro 2018 dont je suis hyper content, mais je lui repproche tout de même un wheelset vraiment pas au top … j’ai donc changé les pneus E13 par un Minion DHF à l’AV et un High Roller à l’AR, c’est déjà beaucoup mieux mais j’aimerais remplacer les roues à présent.

    Je roule bien plus AM qu’Enduro (Yvelines in da place) donc je cherche surtout quelque chose de léger et dynamique, histoire de grapiller un peu en D+ et sur le plat. Quelqu’un aurait il quelques modèles à conseiller ? DT Swiss ? Asterion ? Newmen ? J’aimerais rester dans les 700/800€ max.

    Merci !

    1. Bonjour,

      on a trop peu roulé de Newmen comparativement aux autres marques citées pour se prononcer à leur sujet. Pour l’heure, on peut simplement ajouter Mavic à la liste, et apporter quelques précision sur le caractère de chacunes :

      DT > la référence du moment. Assez sain, inerte, solides et au bon rendement, passe-partout
      Asterion > parfois moins robustes en fonction du montage, mais plus dynamiques et vivantes sans punir en courbe
      Mavic > Dynamique dans l’esprit des Asterion, avec un bon rendement (Deemax Elite ou XA Elite)

      Au plaisir

    2. Bonjour Alex,

      je lis que tu as changé tes pneus. Pourrais tu me donner tes sections de pneus en Maxxis. Je veux retirer les E13 qui sont usés. Ils ont une bonne accroche (suffisant pour moi) mais ils sont patos. J’ai l’impression de me traîner en permanence.
      J’hésite entre le 2.30 et le 2.40.
      Je voudrais gagner en vivacité sans perdre en accroche.

      Merci

  52. bonjour

    petite question je viens d’acquérir un jeffsy pro 29 2020
    un Velo top sauf en monté sur piste ou route !
    bizarrement on est tout de suite dans le dur, le vélo ne part pas au coup de pedale
    meme en remplaçant les roues
    Suis-je le seul a avoir ce souci ?
    ( 5 personnes ont pris mon bike et même verdict pour tout le monde )

    merci d’avance

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *