Verdict – Essai du Canyon Spectral CF 9.0 Pro

En tant que successeur d’un best-seller de longue date, le Canyon Spectral nouveau millésime a fait couler beaucoup d’encre à sa sortie. Pour preuve, l’audience et les échanges en commentaire de sa présentation sur Endurotribe.

Chose promise, chose due : nous avons, depuis, travaillé à l’essai d’un exemplaire du Canyon Spectral CF 9.0 Pro 2018, modèle milieu de gamme de l’offre du VPCiste renommé. Avec en tête, les nombreux et bons moments passés au guidon de l’ancien.

Alors… Qu’en est-il sur le terrain ? Que vaut la nouvelle version du Canyon Spectral ? Comment se place-t-elle sur le marché ? Qu’en faire et qu’en penser ?  Réponse, à l’occasion de ce nouveau verdict d’essai Endurotribe !

 


Temps de lecture estimé : 10 minutes


 

Au sommaire de cet article :

 

 

[divider]Canyon Spectral CF 9.0 Pro[/divider]

[column size=one_half position=first ]

  • Destiné à l’usage All Mountain
  • Roues en 27,5 pouces 
  • 140/150mm, RS Deluxe RT3 + Pike RCT3
  • Triangle avant carbone, arrière Alu
  • Reach de 460mm en taille L, offset normal

[/column]

[column size=one_half position=last ]

  • Mavic XA Pro, 26mm
  • Mavic Quest Pro, 2.4 pouces
  • Sram Guide RS, 180/200mm
  • 5 modèles, 4 tailles, 2999€ à 6999€
  • 13,420kg, L, pneus tubeless + préventif
  • Sorti en décembre 2017 
  • Fiche du vélo sur www.canyon.com

[/column]

Premières impressions

Deux impressions flagrantes se démarquent à l’usage du Canyon Spectral 2018. En premier lieu, le comportement de la suspension arrière : la différence est flagrante vis-à-vis du prédécesseur. Au point que les automatismes ne soient plus à propos. Ici, on perçoit clairement une suspension en deux temps : très sensible et libre en début de course, puis clairement ralentie passé le SAG. Entre les deux, la transition est aussi fluide, que la différence, marquée.

D’autre part, et aussi paradoxal que cela puisse paraître, le nouveau Canyon Spectral paraîtrait presque plus petit. Du moins, de la même taille, alors qu’il prend quelques millimètres de Reach, d’empattement avant et d’empattement total sur le papier. Mais alors, à quoi ces premières impressions peuvent être dues ? Quelles explications logiques peuvent-elles trouver ? Une fois encore, c’est au coeur de la cinématique et de sa corrélation avec la géométrie que l’on peut jeter un oeil…

 

 

D’où ça vient

Pour en avoir le coeur net, nous avons recoupé les infos issues des courbes officielles transmises par la marque, et celles plus officieuses que l’on peut trouver sur le net. Si les chiffres et les détails de profils ne sont pas en tout point identiques, plusieurs tendances importantes se dégagent. Ne prêtons pas attention aux courbes dites « concurrentes », mais bien à celles du Spectral ici…

* Cliquer sur les images de la galerie ci-dessous permet de profiter de leurs commentaires en légende

Ces trois paramètres ainsi conjugués expliquent que la suspension puisse paraître sensible et active en début de course puis plus freinée et maintenue par la suite du débattement… Et ce, en toute circonstance ! Mais qu’en est-il de l’impression de vélo plus petit ?! 

Très certainement de la position héritée de ce comportement de suspension très marqué en dynamique. Quoi qu’il arrive, le boitier, même plus bas sur le papier, ne plonge pas sous les appuis. On ne peut pas tasser le vélo pour se planquer derrière le cintre et la roue avant. On reste au dessus… Et puis, on va le voir, le vélo est plus efficace, rapide facilement, alors forcément, on est peut-être aussi plus en demande de stabilité à haute vitesse à son guidon…

 

 

Comment ça se règle ?!

J’ose cette dernière affirmation, et je confirme mes impressions quant au fonctionnement de la suspension à la suite d’une observation évidente : avec un tel caractère de suspension, le Canyon Spectral peut se rouler avec n’importe quel SAG ! De 25 à 35%, sans rire, le résultat est similaire.

Quoi qu’il arrive, c’est sensible en début de course, puis c’est soutenu à mi-course. À peine faut-il ajuster la détente, en la freinant davantage si l’on ajoute de l’air. Pour le reste, pas la peine de chercher à pinailler, jouer du clic ou du token. De toute façon, la cinématique prend clairement le dessus.

En découle deux choses. Pour peu que ce caractère se retrouve effectivement chez les Sender et Torque de la marque, on peut désormais dire que Canyon dispose d’un vrai caractère, d’une vraie identité. Si l’on pouvait, ce serait un caractère qui se décèlerait même lors d’un essai à l’aveugle tant il est évident.

Un caractère propre qui a le chic d’être facile à régler. Qu’importe le SAG. Un ajustement à la louche suffit pour y goûter et en tirer parti. Au guidon du nouveau Canyon Spectral, régler son vélo n’a rien de sorcier, pointu ou exigeant. Tout juste faut-il veiller à utiliser un peu de compression basse vitesse à l’avant pour accorder l’ensemble…

RéglagesAvantArrière
SAG30%30 à 35%
Détentemi-plage à 2/3 ouverte
à mi-plage à 2/3 ouverte
CompressionsOuverte à 1/3 ferméeOuverte
Token / Spacersd'origined'origine

* Clics de détente et compression comptés depuis la position la plus vissée des molettes. SAG arrière réalisé assis/selle haute – SAG avant réalisé debout/bras en appui sur le cintre / épaule à l’aplomb du guidon.

 

 

Comment ça se pilote ?!

Après une telle démonstration, il va s’en dire que piloter le Canyon Spectral 2018 est remarquable à plusieurs titres : dans plusieurs circonstances, le comportement du dernier venu se démarque et se synthétise en un mot : playbike !

[cbtabs]

[cbtab title= »En courbe »]

C’est là que le caractère du Canyon Spectral m’a sauté aux yeux en premier. J’étais habitué à tasser le boitier de l’ancien dans les appuis, tirer parti de la dynamique qui s’en créait, entre vélo qui partait en manual tout seul et roue arrière qui accélérait en sortie de courbe.

Là, l’approche est presque diamétralement opposée. Sous cette méthode, le Canyon Spectral 2018 reste neutre, presque inerte. Les pneus, s’ils sont mal gonflés, prennent tout dans la figure. Le nouveau millésime peut se prêter au jeu, mais demande à être beaucoup plus vif, incisif dans le geste.

Mieux vaut finalement mettre le vélo sur l’angle, jouer à le coucher, baisser la selle, s’y asseoir, sortir le pied au besoin, et faire tourner/taper le vélo dans les appuis. L’ancien était un lapin, le nouveau est une moto de SX.

[/cbtab]

[cbtab title= »Dans le défoncé »]

Quand le terrain est défoncé – lit de racines, pierrier, roches à nue – la suspension arrière du Canyon Spectral en devient bluffante. Le maintien en milieu de course dévoile toute sa capacité à amortir sans utiliser énormément de course.

L’assiette du vélo reste constante, très stable, très rassurante… Et le vélo semble se nourrir des obstacles pour, à minima conserver sa vitesse, à maxima en générer pour peu que l’on ne soit pas surpris au point de monter sur les freins.

Quoi que si l’on y vient, sûrement aidé par son anti-rise particulièrement faible en début de course , le vélo ne soit pas brutal, comme peuvent l’être certains concurrents. Le Canyon Spectral a plutôt tendance à rester où il en est dans le débattement à ce moment là.

[/cbtab]

[cbtab title= »Dans la pente »]

Sensibilité de début de course et faible anti-rise participent à ce que le Canyon Spectral 2018 soit intéressant dans la pente. La roue arrière y garde tout son grip et donc, son intérêt pour freiner et continuer à assister la roue avant.

On peut y exploiter la suspension arrière sur ses premiers centimètres de course jusqu’au point qui marque la différence avec le premier tiers de course, qui permet de toucher le terrain, marquer un appui, décaler la roue et la placer entre deux cailloux ou racines tendancieux…

[/cbtab]

[cbtab title= »À la pédale »]

En commentaires suite à sa présentation, le Canyon Spectral 2018 a reçu quelques critiques concernant son poids… Si elles peuvent être justifier en cas de portage, elles ne le sont pas au roulage ! Entre l’anti-squat marqué, l’assiette maintenu et le boitier qui débat peu : la vivacité du vélo est au service de sa propulsion !

Au train, sur la selle, lorsqu’il faut marquer un coup de pédale plus fort qu’un autre pour franchir un obstacle… À la relance, en danseuse, pour profiter de quelques mètres où faire parler la puissance… Ou pour tirer parti du moindre mouvement de terrain où tirer, pousser, pumper… Ce que le Canyon Spectral perd à cause de son poids est largement compensé par ce qu’il gagne en vivacité… Pour peu que l’on cherche à en tirer parti !

[/cbtab]

[/cbtabs]

 

 

Spectral (EX) ?!

En commentaire lors de son lancement, le Canyon Spectral EX soulevait la question de son usage avec une fourche en 160mm, comme Joe Barnes s’y amuse depuis qu’il dispose du vélo. C’est effectivement possible ! L’ancien modèle ne s’y prêtait pas totalement, le déport de poids sur la suspension arrière ne permettait pas de la régler correctement pour rester efficiente sans plonger dans son débattement.

Le nouveau Canyon Spectral, avec ce support à mi-course si caractéristique, s’y prête. Le boitier se relève quelque peu et le reach diminue légèrement, mais l’ensemble reste dans des proportions acceptables. C’est plutôt le triangle arrière, jusque là sans reproche, qui commence à montrer des limites. La vitesse et l’engagement augmentant, on sort de sa zone de rigidité/précision, et l’on sent que sous les gros appuis, le cadre finit par trop travailler pour maintenir le rythme.

 

 

Pour qui ? Pour quoi faire ?!

Ce qui me fait dire que le Canyon Spectral 2018 est fait pour rouler en mode passe partout  Avec pour terrain de prédilection, les petits massifs et la moyenne montagne. Ces endroits où la vitesse moyenne reste modérée, où il faut souvent tricoter, et où les zones sont parfois ultra-techniques ou pentues sur quelques mètres d’extrême attention.

C’est le coeur d’usage et de terrain de jeu que je lui prête, accompagné de quelques sessions navettes, station et montagne, quand la neige a fondu et que quelques rares et belles occasions se présentent dans l’année. Tant que ces exceptions en restent, et ne viennent pas à se généraliser…

 

 

Vis-à-vis de la concurrence ?!

Car aussi paradoxal que ça puisse paraître, le nouveau Canyon Spectral n’est pas nécessairement plus polyvalent que son prédécesseur. Ce dernier avait pour lui une concurrence peu marquée sur ce segment des vélos entre deux mondes et au dessus, sur le terrain des enduros très racés.

Le nouveau Canyon Spectral doit, lui, faire face à une concurrence revigorée, notamment sur le segment des vélos très racés et/ou en 29 pouces et/ou à fort débattement sur lesquels l’offre est de plus en plus concurrentielle.

On ne peut pas dire qu’il soit sur le même niveau que les Specialized Enduro 29, Mondraker Foxy 29, Commençal Meta AM 29, Felt Compulsion… Ou en premier lieu son grand frère de gamme, le Canyon Torque, à l’essai en ce moment même pour mieux cerner la différence entre les deux.

Tout juste ai-je envie d’oser un rapprochement : celui avec le Santa Cruz Hightower dont le Canyon Spectral partage la facilité de réglage des suspensions et l’immédiate incitation à la débauche sans prise de tête, malgré l’idée que les ingrédients utilisés dans la recette ne soient pas du tout les mêmes…

 

 

Détails en question…

Pour être tout à fait complet, les échanges en commentaires et la présentation du Canyon Spectral 2018 ont soulevé des questions sur certains points précis du dernier venu. L’essai permet une fois de plus de faire la part des choses et se consacrer à l’essentiel…

 

 

Conclusion

Il était attendu au tournant, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il l’a pris avec élan ! Le dernier Canyon Spectral ne manque pas de caractère. De quoi conclure de bien belle manière au moment de l’éternelle question : pourquoi voudrais-je le garder ?! 

« Parfois, un produit ou une technologie best-seller marque son temps, puis peine à rester. Le Canyon Spectral, lui, ose et sait se réinventer ! Suspension à fort caractère, facile à régler, passe-partout propre et efficace… Les ingrédients pour tenir son rang dans une époque qui a changé, un marché qui s’est étoffé et enfoncer le clou sur le segment des playbikes ! »

 

 

Positionnement & usage

En synthèse, le tableau de positionnement et d’usages permet, en un seul coup d’oeil, de saisir les capacités du vélo. (rafraîchir la page si le tableau ne s’affiche pas)

 

Comparées à celles des autres vélos à l’essai permettra de répondre à l’éternelle question > par rapport aux autres, qu’en penses-tu..? Rendez-vous sur la page du Comparateur d’essais VTT Endurotribe pour en savoir plus >  https://fullattack.cc/comparateur-essais-vtt-2016/

Rédac'Chef Adjoint
  1. Salut, merci pour cet article hyper intéressant. Quid de la comparaison/concurrence avec le YT jeffsy 27 ? Pour moi qui suis intéressé pour investir, c’est clairement les deux prétendants et concurrents. @+

  2. Le lien pour la fiche canyon ramène à specialized et son enduro, certes un autre bon vélo.
    Au final on comprend que le nouveau spectral n’en est pas plus capable ou plus gros vélo que l’ancien, juste il en est bonifié et a plus de caractère, ce qui est déjà énorme dans ce segment.
    On attend le torque et le prochain strive alors 🙂

  3. salut antoinne, bizarre ton ressenti sur le pédalage, beaucoup de gens semblent dire qu’il est plus pataud que l’ancien.
    a te lire, surtout sur la façon donc la suspension s’anime on a l’impression que c’est un plus petit vélo que l’ancien ( pas en taille mais en capacité), disons moins endurisé, il me fait penser un peu au jeffsy 29…
    cela expliquerait pourquoi joe barnes, qui ne roulait quasi que l’ancien spectral, en course, soit passé sur le torque.
    Ce n’est que du vent mais je trouve dommage qu’ils n’aient pas gardé la base de l’ancien, en modifiant des petites touches mineure, qui auraient pu améliorer sa polyvalence, je pense notamment à une biellette roulée par joe barne censée apportée une meilleure sensibilité que celle d’origine, un reach un peu plus prononcé, un angle un poil couché et un offset réduit sur la fourche amenant stabilité.
    On a l’impression qu’ils sont reparti d’une feuille blanche parceque modifier un vélo de 4 ans c’est pas vendeur, il faut mieux réinventer la roue plutot que de se baser sur ce qui fonctionne…

    1. #voxpopuli Charly 😉 Pour ma part, je ne crois que ce que je vois et constate sur le terrain. En l’occurence, j’avais encore un ancien modèle de Spectral au moment de rouler le nouveau. J’ai donc pu mener le comparatif. Je te confirme qu’au coup de pédale, l’ancien s’affaissait bien plus que le nouveau. Impression recoupée/confirmée avec les différentes courbes à notre disposition. On peut difficilement faire plus étayé.
      Pour le reste, nos impressions aux guidons du Torque et du Sender confirment des propos des chefs produits Canyon : la marque a, pour la première fois, procédé à une refonte globale de sa gamme, et à la définition claire et précise de son « identité ». Rouler l’un des trois vélo amène à constater le même compromis entre les différents paramètres de suspension, et donc la même « impression ». Sur le segment du Spectral, cette impression de vélo qui travaille « haut dans le débattement » redéfini ce qu’était/est un All Mountain Canyon. Comprends donc que ce n’est pas « juste » pour réinventer la roue, mais pour s’inscrire dans une tendance de fond, à plus long terme. Du moins, c’est ce à quoi nous serons attentifs lors des prochaines présentations produits de la marque 😉

  4. J’ai essayé le Cf 9.0 SL en XL sur un parcours où j’ai essayé également d’autres vélos pendant 3 jours (MB the following, Strive, Capra 29, Slash, Stumpjumper, Cube 150 29). J’ai trouvé le comportement général di vélo très XC. Il était très efficace au pédalage mais sans avoir une grosse motricité, et en descente ça sautillait pas mal, et surtout les angles assez fermés rendaient le vélo très maniable mais peu stable. Par exemple si on est abitué à mettre le poids sur l’avant pour tourner, le vélo a tendance à trop tourner, risque chute! Pour moi c’est un vélo pour se promener sur du terrain peu cassant et peu pentu.

    1. Sais-tu avec quels réglages de suspensions roulais-tu le vélo ? (SAG, Détentes, compressions) ?

      1. Je me suis contenté de me fier aux réglages faits par les gars du stand Canyon, comme je l’ai fait avec les autres stands. Les sags des suspats à la louche avec le biker debout devraient être plus ou moins corrects. La pression des pneus je n’ai pas vérifié, probablement ils étaient surgonflés pour éviter de talonner sur les jantes carbones, qui ceci dit au vu de mon expérience personnelle sont plus résistantes que les alu. C’est surtout la géométrie qui m’a semblé hors de propos pour une utilisation dans le technique. Probablement la géométrie qui favorise la maniabilité rend en taille XL le vélo un peu trop instable.

        1. Globalement, le Spectral taille petit. Je comprends donc qu’en taille XL, ça puisse paraitre limite. Dans tes propos, c’est davantage la faible motricité que tu rapporte qui m’étonne. Et si les pneus étaient surgonflés, ça peut tout expliquer. Raison pour laquelle, dans ce genre de situation, toujours venir avec son manomètre, ou, au pire, demander à vérifier la pression qu’il y a dans les pneus. Il en va de la fiabilité des impressions que tu as sur le vélo par la suite 😉

    2. @gael: ton avis sur le Strive s’il te plait? Perso, je ne sais quoi en penser. J’ai trouvé le petit indicateur de mode XC/DH un peu gadget, et même si le procédé fonctionne bien sur le papier, je n’ai pas trouvé le mode XC incroyable… Mais je peux me tromper. Je serais curieux d’avoir un avis objectif!

  5. A quand la présentation du Commencal meta 29 et des essais du Mondraker foxy 29 et Specialized enduro 29?

    1. Le Specialized Enduro 29 sort ce mardi (5 juin), le Commençal Meta AM 29 lundi 18 juin à 18h et le Mondraker Foxy 29 un peu après, le temps de finir de le rouler comme il se doit 😉

  6. à Antoinne, donc si on veut un petit enduro comme l’etait l’ancien spectral, le nouveau a moins cette étiquette et sur concentre plus sur l’all mountain ?

    1. Si l’on fait abstraction du reste du marché : l’ancien était plus enduro que all-mountain, alors que le nouveau est à la fois plus efficace en suspension (Enduro) et au pédalage (All Mountain). Donc si tu veux un « petit Enduro » comme tu dis, le nouveau s’y prête… Sauf que replacé dans son contexte, notamment avec les 29 pouces Enduro qui gagnent du terrain, la place à un petit Enduro 27,5 pouces a moins de sens qu’à l’époque de l’ancien 😉

  7. J’ai eu l’occasion d’essayer le Spectral 9.0 SL avec Sag à 30% et pneus à 1,5 bars tout ceci conseillé par Mr Canyon. Je rejoins complètement l’analyse décrit dans l’article sans la comparaison de l’ancien que je n’ai pas eu l’occasion d’essayer. C’est un All Mountain très maniable et fun. J’aurais aimé essayer la version de l’article avec jantes et pneus plus étroit afin de vérifier si celui ci était plus facile sur de longues ascensions.

    1. Pour avoir essayé, sincèrement, ça n’a pas une influence énorme. Si je devais donner un chiffre, je dirais que ça influence peut-être 10 à 15% de l’impression de rendement globale du vélo, là où un changement de carcasse (+350g/pneu) ou un changement d’Anti-squat (+20%) pourraient donner l’impression de gagner 35 à 60% !

  8. auront nous droit au verdict du spé stumpjumper 2019 aussi? j’aimerai mettre le spectral et le spé en opposition?
    Merci.

    1. L’essai plus poussé du Stumpjumper n’est pas encore à l’ordre du jour… Mais on a bien noté le nombre de commentaires qui nous y encourage. Pour l’heure, le diamètre des roues est le principal facteur qui nous vienne à l’esprit pour baser la comparaison. Le Spectral a tout des petites roues en tant que « playbike » quand le Stumpjumper se veut plus sage dans son tempérament. Lequel as-tu ? Et à quoi souhaites-tu l’associer ?

  9. Bonjour,
    Merci pour ce test poussé et rigoureux.
     » la marque a, pour la première fois, procédé à une refonte globale de sa gamme  »
    Peut on s’attendre a la sortie d’un nouveau Strive prochainement ?

    Merci

    1. Pour l’heure, nous n’avons pas de confirmation ou de date précises concernant l’aboutissement d’un tel projet… Mais il va s’en dire qu’avec la gamme actuelle et ses modèles nouvelle génération, il y aurait de la place pour qu’un nouveau Strive vienne s’intercaler entre le Spectral et le Torque. On vous laisse suggérer le diamètre des roues qu’on verrait bien sur cet hypothétique modèle 😉

      1. Sur le stand Canyon, ce week end, j’ai eu confirmation d’un nouveau Strive en 29 notamment, et c’est logique. Par contre aucune idée de la date!

  10. Concernant le futur Strive, en vu de perf en race, je ne comprendrais pas qu’il ne le sorte pas en 29. Ils vont sans doute le sortir dans les 2 tailles.

  11. @Gael et @Antoine Hoffmann-M:
    J’etais au Vélo Vert Festival, j’ai pu essayer notamment le Spectral et le Strive, sur une meme piste, cassante, avec terrain gras. J’etais plus rapide avec le Spectral qu’avec le Strive, et honnêtement, je l’ai senti plus « facile », léger, et difficile à mettre en défaut.

    J’attends le futur Strive également, d’ailleurs avez-vous des infos?
    Celui qui m’intrigue le plus, c’est le Torque. J’ai cru lire par ci par là qu’il descendait bien entendu très bien mais qu’il grimpait bien aussi! Je serais curieux d’avoir des avis là dessus car c’est clairement pas le profil premier de ce vélo…

    1. Pas plus d’info que ce qui a déjà été écrit plus haut en commentaires 😉 Concernant le Torque, Tom nous en dira plus sous peu puisqu’il s’occupe de son essai. Pour l’heure, les échanges que l’on a pu avoir entre nous confirme que le vélo s’inscrit dans une certaine mouvance actuelle à savoir : un all-mountain joueur à débattement contenu (Canyon Spectral, Scott Genius, Commençal Meta TR 29, YT Jeffsy, Mondraker Foxy 27,5) + Un gros Enduro à fort débattement roues de 27,5 pour la montagne, les stations, les navettes, les sauts (Felt Compulsion, Canyon Torque, YT Capra 27,5, Mondraker Dune…) et entre les deux, un Enduro 29 racé pour ceux qui veulent rouler vite et fort (Commençal Meta AM 29, Mondraker Foxy 29, YT Capra 29…).

  12. @Antoine: « un all-mountain joueur à débattement contenu »
    180mm à l’avant tout de même pour le débattement « contenu »! Perso je traduis ça par un vélo qui est capable de bien pédaler, et ça, ça me fait rêver!

    1. Ce n’est pas ce qu’il a dit 😉

      all mountain joueur à debat contenu = Spectral
      +
      gros Enduro à fort débt en 27,5 pour la montagne, les stations… = Torque

  13. Salut à tous!!

    Excellent retour, comme très souvent, mais celui-ci m’intéresse sensiblement plus car c’est mon bike depuis janvier, en version Cf 9.0 donc full Fox Performance et Xt.

    Je rejoint en grande partie tes ressentis, et un peu comme toi, je sortais de 3 ans de bonheur sur un AL 7Ex, donc bien placé pour comparer.

    Il a répondu quasi à toutes mes petites attentes supplémentaires:
    – un poil plus long
    – un poil plus ouvert
    – un poil plus haut dans le débattement.

    Et toujours très bon pedaleur malgré son « embonpoint », car un poil plus rigide.

    Je m’attendais à du 29, mais bon.

    Tous les curseurs ont plutôt été remonté. Je roule plus vite, c’est plus stable dans le rapide mais il demande effectivement d’être plus actif, voire inscisif pour le bouger (carbone? Cinématique? Géo?)

    Le combo Fox 34/DPS Evol Performance est diabolique d’efficacité sur tout le débattement.

    Enfin, surpris par ces pneus en 2.6, mais il faut un peu plus bosser sur les pressions pour un bon compromis.

    Bref, pour moi c’est un bike très réussi et la mise à jour est très cohérente.

    1. Salut Jeanne, à n’en pas douter > cinématique qui « fige » un peu plus le vélo 😉

    2. Idem. Plus rapide dans le défoncé avec le Spectral qu’avec le Strive!
      Il me fait de l »œil ce bike…

  14. Bonjour. Antoine,
    Je reviens sur la section des pneus qui influencent le rendement selon toi. Ok c est clair, du coup je aurais aimer avoir ton retour sur leur intérêt en descente. J imagine plus de grip, absorption des petits choc… mais peut-être aussi plus difficile à placer, anesthésie la perception du terrain… et au final leur réel intérêt sur un allmountain?

    1. Pour faire simple : les 2.6 sont un bon compromis entre pneus normaux et pneus +. Ils gagnent plus en grip et en absorption qu’ils perdrent en rendement, en précision et en perception. Pour moi, c’est la solution d’avenir pour le 27.5 pouces. Ils n’ont pas les défaut des pneus +, mais progressent par rapport aux pneus « normaux ». Pour avoir mon sentiment complet, une lecture du comparatif des 3 formats de roues effectué il y a quelques temps s’impose. C’était la conclusion à l’époque. Il faut maintenant que l’offre se développe et que le marché s’y mette : https://fullattack.cc/2016/04/comparatif-275-275-plus-29-pouces-les-3-formats-vtt-a-lepreuve-du-terrain/

      1. Bonjour Antoine,
        Heureux possesseur du spectral al 6.0 depuis une semaine, je me posais également la question de la section des pneu, surtout pour l’arriere.
        Serait il pas judicieux de passé sur une section en 2.3 par exemple pour plus de rendement? Ou la différence sera minime?
        Quelle pression utilisé également?
        Merci d’avance

  15. Bonjour j’ai la version alu 6.0 depuis un mois et c’est que du bonheur, le sram gx est tés polyvalent , mon ancien vélo était un lapierre zesty avec 140 de débattement et monté en 2×9 vitesses, par contre je trouve le réglage de la fourche pas si facile que ça d’origine il y a un token et elle était très dure je n’utilisai pas tous le débattement je lai enlever et maintenant ça va mieux.

    1. Bonjour jean, quel SAG utilisiez-vous avec le Token d’origine ? Et êtes vous sur le même SAG sans ?

        1. ça semble correcte. Est-ce que l’assiette du vélo est toujours bonne avec ces nouveaux régalges à l’avant ? (ne plonge pas trop au freinage ou dans la pente ?)

  16. Venant d un Spectral Ex 2015,si je comprends bien si on souhaite progresser en descente (et faire environ 5 Enduro/an,)sans oublier les montées,il vaut mieux se tourner vers un 29 comme le Foxy testé récemment?
    J avoue être un peu perdu avec toutes ces nouvelles offres 29 à débattement de 150 à 170!!

    1. Dans ce cas deux solutions : 27,5 en 160/170mm ou 29 en 150mm. Dans les deux cas, des vélos aux capacités d’encaissement et de vitesse un peu plus importantes qui permettront de développer plus d’engagement. 29 en 170mm serait trop d’un coup : ça demande des efforts très (trop) spécifiques 😉

  17. Mince je croyais que le nouveau Spectral avait suffisamment changé par sa géométrie et par sa cinématique au point d’avoir un autre vélo!
    Je vais donc attendre la fin de l’été ,presque toutes les marques auront sorti leur millésime 2019 et avec un peu de chance vous nous aurez déjà fait un retour !

    1. Pour le coup c’est le cas en matière de caractère, mais pas nécessairement pour le faire progresser vers un usage plus Enduro qu’avant…

  18. Je ne comprend pas les commentaires sur le poids élevé de ce nouveau Spectral.
    Le AL 6.0 est annoncé à 13,5kg, cela me semble équivalent voir mieux que ce qu’offre la concurrence. De même, les poids mentionné en commentaires dans l’article de présentation ne correspondent pas à ceux indiqué sur le site.

    1. L’origine des commentaires vient de la comparaison avec les modèles précédents, anciens Spectral qui pouvaient paraitre plus léger à niveau de gamme/montage équivalents 😉

  19. J’ai un Spectral cf 9 pro depuis juin, j’ai changé la selle et les grips de suite car je les trouvé pas confortable. J’ai mis un plateau de 30 dents pour monter tranquillement.
    J’ai gardé les pneus Mavic Quest d’origine pour tester,
    +niveau accroche et rendement ça va mais niveaux solidité a l’arrière il tiens pas le coup avec mes 90kg.
    Du coup j’ai mis un vieux Ardent en 2.25″ derrière en attendant de mettre un Ardent en 2.4″ version Exo, j’espère que les Ardent Exo seront aussi solide que mes Ardent Lust 26″.
    Devant je mettrais un Magic Mary 2.35″.

    Sinon autre point négatif pour moi, c’est la hauteur de pédalier qui est assez basse et les pédales tapent beaucoup.

    Sinon dans l’ensemble c’est un super velo, j’avais un Kona Abracadabra avant.

    1. retour intéressant 😉 à quel SAG roulez-vous ? Si, comme on l’affirme, cette valeur n’a pas de grosse influence sur la dynamique du vélo et le fonctionnement de la suspension, il ce peut cependant que ça implique un boitier bas qui aide les manivelles à taper en cas de pourcentage important (40% env…)

  20. J’ai un SAG entre 30 et 35% faut que je vérifie et je teste un SAG entre 25% et 30%.
    Faut dire que je suis habitué a rouler avec 25% de SAG sur mon abracadabra soit 25mm de débattement (100mm sans magic link) alors que 30% de 140mm ca fait 42mm.
    En plus je roule en pédales plates depuis 1 ans et je touché déjà plus avec le abracadabra en plates.
    C’est juste une habitude a prendre.

    1. Normalement, les hauteurs de boitier sont prévues pour s’accorder au SAG et débattement arrière. La hautuer de boitier est légèrement sous la moyenne, mais à l’usage, ça ne me paraissait pas abusif, d’autant que la relative plateforme à mi-course a tendance à éviter que le boitier plonge trop. Après, j’ai senti les limites de cette plateforme en roulant fort, avec fourche en 160mm à l’avant (qui déporte le poids vers l’arrière), donc cette plateforme a des limites et elle peut effectivement les trouver avec les plus grands gabarits. Bonne idée de tester avec 25 à 30% de SAG. Et si ça ne règle pas tout, essayer d’accélérer légèrement la détente aussi (dévisser de 2/3 clics).

  21. Sauf erreur Je n ai pas vue la réponse à la question de Fxb2k en comparaisant du Jeffsy 27.5.
    A première vue la cinématique semble être proche et donc le ressenti identique (playbike,fun)

    1. Nous non plus 😉 la différence entre les deux proviendra de la cinématique, qui a forte influence sur la manière de jouer avec chacun. Le Spectral est « posé » sur sa mi-course, il prête donc à être vif et fin, alors que les YT sont clairement sur l’influence de leur progressivité qui laisse le boitier plonger un peu plus, avant de bien verrouiller sur la fin de course. Deux jouets donc, mais à placer finement, l’autre à planter plus sévèrement 😉

  22. Bonjour,
    Ce spectral 2018 est en catégorie 4, tout comme le Strive . Si je prends un raccourcis, peut on dire qu’ils jouent tout d’eux dans la même catégorie ? L’un sera meilleur pédaleur ? L’autre meilleur descendeur ? Je rejoins un commentaire précédent, avec tout ce qui est proposé c’est à s’y perdre .

    1. Bonjour Jean,

      il faut rester prudent : ces catégories « ne sont que » des indicateurs de normes de sécurité, attrayant à la solidité, des vélos. Elles ont, entre autre, tendance à augmenter sur les vélos comme le Spectral parce que les progrès/capacités de ces vélos (produit voué à évoluer) vont plus vite que la norme (référence, repère, stable par essence)… Reste que ce sont bien d’autres paramètres qui font le caractère de chaque vélos sur le terrain : géométrie, débattement, cinématique, équipements clés…

  23. Salut encore super test ?.
    Il demeure encore une question dans ma tête …
    Je fais de la compétition enduro avec l’ancien et je me tâte à changer soit pour celui-ci soit un commencal AM v4.2 en 27.5. Tu pourrais me dire sur quoi m’orienter ?
    Sachant que je cherche un vélo plus stable dans les descentes sans perdre voir peu dans les montées.

    1. Salut Tommi, pour de la compétition Enduro pure et dure, je m’orienterais davantage vers le Commençal, plus stable à haute vitesse et dans la pente que le Spectral nouvelle génération. Le Spectral est un « playbike » mais tu sera plus vite limité, ou te fera plus vite mal au vélo que sur le Meta en compétition 😉

  24. Bonjour Antoinne, que pense tu de l’augmentation des débattement des spectral pour l’année 2019 (160mm devant et150 derrière), tu semble dire dans ton test que ce qui limite le spectral est plus le cadre que les suspensions, d’ou mon interrogation à quoi bon augmenter le débattement si le cadre ne suit plus ?

    1. Bonjour John,

      remettons bien le propos dans son contexte : il visait à répondre à la question « est-ce que ce vélo All Mountain peut être utilisé en Enduro ? » et dans ce cas, en roulant de plus en plus vite, ce ne sont pas les suspensions, mais bien la raideur du cadre qui limite en premier.
      Augmenter le débattement peut créer, sur le papier, une confusion : habituellement, 160mm = Enduro… Après, hormis l’imaginaire collectif, rien n’oblige à ça, tout comme rien n’oblige à All Mountain = 140 ou 150mm. Après tout, pourquoi pas un vélo de All Mountain avec 160mm si, sur le terrain, le résultat est cohérent. Pour avoir essayé avec une fourche en 160mm, la géométrie du vélo s’y prête, et le résultat reste intéressant… Pour un usage All Mountain 😉

  25. Bonjour,

    Le sujet date un peu donc peut être sera-t-il difficile de répondre à ma question.
    Je cherche a changer de vélo pour et le spectral m’intéresse beaucoup.
    Je pratique l’enduro/aller mountain en semi rigide dans les montagnes autour de Grenoble et surtout dans le Vercors sur des sorties qui descendent plus qu’elle ne monte et de temps en temps du bike Park toujours dans cette région (pas en semi rigide par contre). Je fais aussi des ballades/rando sur des chemins tranquille.
    Est-ce que ce vélo irai dans ce programme ?
    PS: actuellement je roule sur un Commencal Meta SX HT

    1. Bonjour Julien,

      pas de soucis pour répondre. Il peut effectivement convenir, c’est dans le ton de ce que tu m’indique. D’autant plus sur les montages 2019 avec 160mm à l’avant, qui ne peut que favoriser le vélo au terrain somme toute montagnard que tu veux explorer. Après, tout dépend des bike-park que tu vise. Autour de Grenoble, il y a autant de petits spots qui restent bien accessibles à un Spectral (Villars de Lans, le col de l’Arlezier, les 7 laux…) que de spots plus engagés et rocailleux (L’Alpe d’Huez, les 2 Alpes…)

  26. Salut,

    Le sujet date un peu, mais je viens d’acheter le Spectral CF 2018 9.0 SL en taille M pour 72kg. Pour ma pratique, XC orientée « enduro », avec des petites montées / petites descentes (200/300m de dénivelé max je pense), la géométrie est vraiment top. Mais j’ai quelques interrogations concernant la taille.
    Je mesure 1m77 et 83 d’entre-jambes. Le PPS de Canyon m’indique du coup la taille M (que j’ai pris). Mais le VTT me parait « petit ». Par exemple, mon guidon touche mes genoux en cas de virage serré. De plus, j’ai vraiment une impression d’être très prêt du guidon. Est-ce normal ?
    J’étais plus habitué à la taille L (reach plus long) sur mon précédent VTT (hardtail qui date de plus de 15 ans …).

    1. Bonjour Henri,

      à 1m77, on pourrait penser rester sur du M, mais l’entrejambe est importante, donc ça peut faire penser qu’on est « entre deux tailles ». Par ailleurs, le PPS Canyon est historiquement orienté pour suggérer les tailles les plus « maniables »… Vu les retours, j’aurais presque tendance à dire que la taille L aurait été intéressantes, aussi…

  27. Merci pour ta réponse.
    N’est-ce pas la philosophie d’être très proche du reach sur ces vélos typés enduro ?
    J’ai testé également la taille L du même modèle, mais j’avais une petite « douleur » dans le dos lors de mon essai.

    1. Avec plaisir. Qu’on s’entende bien : Reach = distance entre le pédalier et le cintre, mesuré à l’horizontale. Il s’agit de la distance entre appuis quand on pilote debout sur les pédales, la « longueur » perçue du vélo dans ces cas là. On confond souvent avec la longueur du tube supérieur qui, elle, équivaut à la perception de longueur du vélo quand on est assis sur la selle, au pédalage. La douleur dans le dos, était-elle présente à la longue, au pédalage justement ?

      1. Effectivement, je me suis trompé, je parlais de la distance selle / potence que je trouve courte (et non le reach). Du coup cela change-t-il ton avis par rapport à la taille ? (que le L serait peut-être mieux). D’ailleurs pour quelle raison penses-tu que cette taille serait plus adaptée ?
        Concernant les « douleurs » c’est dès que je change de taille, la position n’étant pas la même. Je n’ai pas pu prendre la taille L sur une rando assez longue.

        1. En fait, deux écoles s’opposent en matière de position au pédalage : celle, issue du cyclisme traditionnel et routier où « plus on a la tête dans le guidon et le buste couché, mieux c’est… Et une opposée, plus issue d’une pratique VTT, où l’on a quand même besoin de voir loin pour anticiper, et où les douleurs au dos peuvent provenir d’un bas du dos trop courbé et en même temps sujet à multiples secousses. Les deux s’opposent et le choi et avant tout question de préférences et/ou besoin morphologiques.
          Dans tous les cas, ça n’est pas sensé rapprocher les genoux du guidon au point qu’ils tapent dedans et/ou limite les possibilités de manoeuvrer. C’est avant tout cette observation qui me fait réfléchir 😉

          1. Pour préciser, je touche les genoux sur les 2 modèles. C’est lors de braquage fort (par exemple) « demi tour » sur du plat en position de pédalage (selle haute) que je viens à toucher le genou au niveau du guidon.
            Sur le M, ce phénomène intervient plus rapidement, je dirais autour de 40/45e degrés.
            En position de descente je n’ai bien sur aucun souci.
            Du coup est-ce normal ?

            Merci beaucoup pour toutes tes réponses 😉

          2. Pour le coup, qu’il y ait une différence est logique, et en courbe serrée, les genoux finissent toujours pas interagir avec le guidon. Après, difficile de juger sans voir de visu.

  28. Bonjour!
    Comme a chaque fois, les commentaires sont aussi interressante et complet que l’article. Merci beaucoup!
    J’avais un Commencal Méta V4.2 dont le programme m’allait a ravir avant de me le faire voler: gros pierriers du sud, plus quelques sorties all moutain plus parfois un jour ou deux en station.
    Est ce que ce Spectral pourrait jouer là dedans ou dois-je lorngner du coter du Capra, par exemple. Élément a prendre en compte, je suis lourd (+100kg).
    Merci d’avance!

    1. Bonjour Jeremy, le Spectral risque d’être un peu limite, notamment à cause de la raideur relative de son cadre. Chez YT, plutôt regarder du côté du Jeffsy qui, semble-t-il, est un poil plus polyvalent que le Capra, plus engagé…

      1. Bonsoir, merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre et pour vos bons conseils. Très bonne continuation à vous et au plaisir de vous lire

  29. Hello,
    super test détaillé et super intéressant de lire les commentaires !
    Je roule depuis un an avec un Commençal El Camino (un hardtail) en 27.5″ que j’ai largement upgradé.
    Je vis en Picardie dans un endroit plutôt vallonné (ça oscille entre 45m et 200m).
    J’aimerai passer sur un tout suspendu polyvalent qui permette à la fois de se plaisir en roulant mais aussi dans le D-. J’ai une pratique rando engagé (je roule 2/3 fois par semaine entre 30 et 60km et 400/800D+) et je fais quelques sorties en montagne, j’aimerai également bien rouler en bike park quelques fois.
    Je suis loin d’avoir un gros niveau mais j’apprend et j’ai envie de progresser, je mesure 1m78, 82cm d’entrejambe pour 82 kg.

    Après beaucoup de recherche (et au vue des soldes chez Canyon) je me suis arrêté sur le Canyon Spectral donc et le Commençal META TR 29 de 2020.
    J’ai un budget de 4500 € environ.
    Et j’ai beaucoup de mal à me décider quand à ma pratique, le Commençal me parait plus coller à ma pratique mais en même temps je ne trouve pas de review du modèle 2020 (trop récent peut être ?).
    De plus j’ai du mal à voir si il peut aller faire quelques pistes débutant en bike park ou montagne engagé ou si la suspension arrière de 130mm est trop limité.
    Sachant que pour le même prix je peux avoir le Canyon Spectral CFR 9.0 SL, qui profites d’une réduction de 1000 € tout de même et qui est vraiment très bien équipé à prix équivalent.
    Autre point d’interrogation le Commençal est en 29″ là ou le Spectral est en 27.5″ j’ai du mal à savoir ce qui me correspondrai le mieux et si je ressentirai une grosse différence en passant sur un 29″.

    Bref beaucoup d’interrogation avant un tel achat.
    Merci d’avance pour les éclaircissement !

  30. Dans ce budget tu as aussi les Orbea Occam M10 2020 (choix que j’ai fait) et Santa Cruz Hightower qui sont tous les deux de très bon vélos.
    Pour moi le Spectral reste un très bon vélo (pas testé) mais j’ai l’impression que canyon a manqué le coche en restant sur du 27.5″. Commencal, j’ai testé celui d’un pote cet été (une douzaine de sorties sur un Meta AM V4 2016 en 150/150), ça envoie sévère en descente mais alors en montée, bah c’est mollasson (pas non plus horrible, disons que ca n’est pas le point fort de ces vélos).
    Tu as aussi les specialized Stump FSR mais pour moi ils sont à la rue en termes de tarif et n’ont pas l’air mieux que les Occam (voire moins biens à ce qu’on en lit)…

    Bon choix !

    1. Merci pour les conseils.
      En effet, Specialized sont trop haut en terme de tarif par rapport au matos proposé.
      En fait j’aimerai bien un 29″ c’est ce qui me bloque sur le Spectral (peut être à tord).
      Le Occam m’attire mais sur le modèle que je vise (M30 avec upgrade de la fourche et des freins) c’est pas de dispo avec février 2020)….
      Pour le Commençal je vise plutôt le Meta TR que le Meta AM (qui me parait overkill par rapport à ma pratique).
      Bref toujours un choix difficile, je vais attendre les annonces des nouveaux Canyon qui devrait arriver (dommage pour les soldes qui finissent en fin de semaine) et j’aviserai à partir de là.
      Encore merci !

  31. Bonsoir,
    Merci pour ce test très intéressant. J’envisage de changer mon vélo, c’est un Scott genius 30 qui a fait le job une dizaine d’année. J’habite en Savoie, et mes sorties varient de 1000 à 1700 m de dénivelés, occasionnellement 2000. Comme lu précédemment, j’ai moi aussi repéré le Spectral CFR 9 0 SL car il est en 27,5 « . Ne faisant pas de circuits enduro, est ce qu’il me donnerait satisfaction pour mon usage. J’ai 55 ans, je mesure 1m73 et EJ 80cm. Merci d’avance pour votre réponse.

  32. Hello,
    Très intéressantes les remarques sur le reach et la longueur du tube supérieur, ainsi que sur le vélo de route versus le VTT (comme tou le reste d’ailleurs).
    Et justement il me semble qu’il manque une information que je ne trouve pas sur le net.
    Quand on soustrait le reach à la longueur du tube supérieur, on obtient une distance qui me semble très importante également.
    C’est celle entre la position sur la selle et l’axe du pédalier, soit indirectement la position du pied sur les pédales. Elle a une influence sur la puissance de pédalage et potentiellement les douleurs aux genoux ou autres. Une théorie du bike fitting (choix de la taille du cadre et du réglage de la selle) voudrait que la rotule soit verticalement alignée avec l’axe de la pédale quand celle-ci est horizontale et vers l’avant.
    Sur un vélo de taille spécifique, la tendance au fil des années a été d’augmenter le reach, tout en gardant une longueur du tube supérieur identique évidemment.
    On a donc toujours moins de place pour l’arrière du corps. Dans certains cas, on doit donc reculer au maximum la selle (parfois pas suffisant), ce qui déplace le poids du corps vers l’arrière avec les conséquences que cela peut avoir (perte d’adhérence sur la roue avant dans les montées, diminution du contrôle sur du plat engagé, etc.).
    Je me situe sur du gros XL, et même sur du XXL (Trek), la selle reculée au max, il me manque de la distance tant le reach est important sur certains modèles.
    J’avoue ne pas comprendre cette tendance qui peut poser des problèmes peut-être pas tant en Enduro/DH, mais plus en XC, XC Marathon ou Trail léger.
    Quelle est votre position sur ce point?
    Merci d’avance.

  33. Test vraiment top comme d’habitude !
    Ce modèle a l’air vraiment bien, mais maintenant on voit la plus part des modèles équipés du couple dpx2 / fox 36. Est-ce que le couple dps / fox 34 est équivalent ?
    Qu’est ce qui différencie les deux ?
    Merci d’avance pour vos avis.

    1. Bonjour Tom, cet essai commence à dater un peu puisqu’il a été effectué il y a deux ans, sur l’un des premiers Spectral disponible. Depuis, Canyon a mis à jour les montages avec deux grosses tendances : la première, monter plus de débattement devant (160mm) et l’usage de Fox 36 en lieu et place de Fox 34… Ce qui va dans le sens de ton commentaire. Ces derniers temps, il est clair que dans la gamme Fox et pour nos usages, le châssis de la Fox 34 atteint vite ses limites 😉

      1. Du coup le modèle 2018 est-il limité à votre avis ? Il commence a avoir quelques belles occasions sur ce modèle 2018.
        Faut-il lui préférer son modèle 2019 équipé en dpx2 / fox 36 ?

        1. 2018, ça dépend des montages. Je sais que certains étaient équipé d’une RockShox Pike en 160mm qui est plus ferme que la parfois trop frêle Fox 34. Une solution aussi peut consister à profiter d’une occasion 2018 et remplacer la fourche. Ça dépend des budgets, des opportunités, etc…

  34. Bonjour,

    je sais que l’actualité est plutot sur le Spectral 29, mais bon, il reste quelques adeptes du 27.5 🙂

    je possède actuellement un spectral 27.5 CF9 version 2019 (Pike 160mm/Super deluxe 150mm). Ma pratique est 80% Randuro / 10% Vélo de montagne / 10% station, autour de Grenoble. J’hésitais à passer sur un vélo un peu plus « gros » et éventuellement 29 pouces, mais j’aime bien mon « petit » vélo et vos commentaires sur le Spectral 29 m’ont convaincu de rester sur le format 27.5 qui me convient assez bien il me semble.

    Du coup, je cherche à « muscler » un peu mon vélo. J’ai déjà remplacé les freins SRAM Guide d’origine par des Magura MT5 pour le plus grand soulagement de mes doigts ! Je ne ressens pas le besoin de toucher à la suspension arrière.

    Par contre je me pose la question de remplacer la Pike par une Lyrik. Mon objectif serait de gagner un confort sur les successions de petits impacts (que ça brasse un peu moins, quoi !) et de faciliter le placement de la roue par une rigidité accrue. L’idée n’est pas de chercher une pratique plus engagée mais de faciliter ma pratique actuelle.
    Est ce qu’une Lyrik peut apporter ça ?
    Et si oui, faut-il rester sur le même débattement ou peut-il être intéressant de passer à 170 mm par exemple, pour ouvrir un peu l’angle, gagner du confort dans la pente (mais sans trop perdre en maniabilité sur le plat…) et par la même occasion remonter un peu le boitier (car les pédales touchent régulièrement dans la config actuelle) ?

    Merci d’avance de vos réponses !
    (et bravo pour la qualité de vos tests vélo qui sont largement au-dessus du lot !)

    1. Bonjour Stef,

      merci 😉 À mon sens, la démarche est bonne. Oui, vs la Pike, la Lyric apporte un peu plus de précision/rigidité. Et oui, ça peut être intéressant réhausser l’avant du vélo pour avoir une assiette plus intéressante dans la pente. Après, vous pouvez tenter de faire travailler la suspension avant plus haut dans le débattement, plutôt que de monter à tout prix une fourche plus haute. Ppour ce qui est de la sensibilité et faire travailler la fourche plus haute, il y a aussi l’opportunité de faire usage de la mise à jour DebonAir qui apporte un gain en la matière. Enfin, le vélo n’est pas franchement fait pour 170mm au départ, mais ça peut se tenter. Dans tous les cas, l’intérêt avec ce que je viens de dire c’est qu’on peut dégager une ordre intéressant dans lequel faire les choses :

      – kit DebonAir > l’utiliser dans la pike, valider son intérêt. il se peut que ça suffise.
      – Lyric 170mm montée avec Upgrade DebonAir mais avec ancien écrou en pied de tige = 160mm > intérêt de la Lyric vs la Pike.
      – Lyric 170mm avec Upgrade DebonAir > intérêt des 170mm.

      Pour bien saisir, tous les détails utiles à l’Upgrade DebonAir sont ici > https://fullattack.cc/test-nouveautes-mise-a-jour-du-rockshox-debonair/
      À l’achat, il suffit de tourver le Kit Upgrade DebonAir C1 35mm pour Lyric/Pike/Yari/Revelation référence 00.4020.573.000, composé de la tête d’étanchéité, d’un joint et d’un écrou de bout de tige, rouges 😉

      1. Merci pour la réponse rapide et détaillée !

        Pouvoir échanger de la sorte est un vrai plus. Et on trouve plein d’info intéressantes dans les commentaires qui complètent bien les articles.

        Il ne me reste plus qu’à décider ce que je fais de ma fourche et à revenir ici livrer mes impressions après modif!

        1. Avec plaisir Stef. Les commentaires sont effectivement une mine, autant pour les lecteurs que pour nous. Un vrai plus ! On prendra volontiers les retours et le fin mot de l’histoire 😉

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *