Martin Maes, nouveau leader du Orbea/Fox Enduro Team !

La voilà, la grosse actu que l’on peut clairement définir comme celle qui lance la période des transferts de cet hiver 2021 > 2022 : Martin Maes roulera désormais pour Orbea, sur le Rallon, avec rien de moins pour objectif que de remporter, enfin, les Enduro World Series. Certes, c’était peut-être le transfert le plus attendu de cet intersaison Enduro, mais le voilà qui ne fait pas durer le suspens inutilement, et lance les hostilités !

Quelque part, il y avait les évidences. Depuis le mois d’octobre avec la retraite internationale de Damien Oton, on savait clairement Orbea en quête d’un nouveau top pilote pour porter au plus haut ses couleurs. Puis il y avait l’émotion de Martin Maes en remportant la dernière manche Enduro World Series de la saison. Certes, ça marquait son retour sur la plus haute marche après un long moment de disette, mais tout de même. Ça suggérait que d’autres raisons puissent rendre l’instant spéciale. Chose confirmée lorsque quelques semaines plus tard, il confirmait que c’était aussi et surtout, sa dernière course sur un GT, après déjà 9 saisons. Il n’en fallait pas plus pour alimenter les rumeurs qui grossissaient de toute façon depuis la rentrée…

Pour Orbea, l’évolution est logique. Du moins, elle s’inscrit dans une courbe de progression qui amène la marque vers les sommets de l’Enduro depuis 8 ans maintenant. À savoir que la marque n’a pas raté une saison depuis le lancement des Enduro World Series, et qu’à chaque renouvellement de son effectif, elle se fixe pour objectif de se rapprocher des sommets. Et à force, elle avait logiquement atteint le moment où signer un pilote du top 5, un des très réguliers prétendants à la victoire, devenait indispensable, logique, nécessaire, à la progression de son programme. Et les pilotes capables de ça ne sont pas légion dans le milieu. À dire vrai, ils se comptent même sur les doigts de la main. Martin Maes en fait partie actuellement. Quand on sait à quelle vitesse ça peut tourner, c’était donc presque le moment où jamais…

Encore fallait-il, pour convaincre le pilote belge, que le programme soit lui-même convainquant. C’est ce à quoi Orbea travaille depuis de longue année. Le Rallon est mûr, on l’a constaté lors de son lancement à la fin de l’été dernier. On pense aussi à la dynamique créée avec les partenaires du projet. Le vélo, son montage, les équipements, l’investissement des partenaires… Martin Maes est de longue date pilote et ambassadeur Fox et Shimano, qu’il retrouve au sein du Orbea Fox Enduro Team. Il connait aussi, déjà, les produits Maxxis et Fizik qui font partie du deal. Et connaissant la qualité des produits Race Face et Met/Bluegrass qu’il découvre à cette occasion, nul doute que le package soit compétitif ! On a donc forcément hâte de voir ce que ça peut donner.

C’est en tout cas prometteur pour Martin, l’enfant prodige de l’Enduro VTT, promis depuis longtemps à un titre que tout le monde lui prête. C’est que depuis qu’il a sauté les dernières années Espoir pour courir chez les Élites, il connait une trajectoire non sans rappeler celle d’un autre athlète Red Bull arrivé tôt dans la catégorie reine, et qui serait désormais tout frais champion du monde de F1… Quelqu’un dont tout le monde attend patiemment que le talent et l’application portent leurs fruits. Alors, 2022 année Maes ?! On suivra forcément ça de près sur FullAttack !

Rédac'Chef Adjoint
    1. Dans le communiqué que l’on a reçu, la porte n’est pas fermée. Au contraire > « Il continuera également à courir dans d’autres disciplines telles que la DH par exemple, avec toujours les mêmes objectifs de haute performance. » C’est juste que ça ne dit pas sur quel vélo, puisqu’il n’y en a pas à la gamme Orbea. À voir s’il y a l’ambition de développer quelque chose de ce côté là, ou s’ils empruntent un cadre par ailleurs 😉

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *