Le Marzocchi Bomber Air joue la carte Freeride sans prise de tête

Depuis son rachat, Marzocchi renforce son positionnement Freeride bien connu des plus passionnés d’entre nous. Et ce n’est pas le Marzocchi Bomber Air qui dira le contraire. De l’air, les réglages qu’il faut mais simples, et quelques détails bien pensés pour jouer les premiers rôles Freeride, Slopestyle & Park !

Depuis 2015, c’est une réalité que les mieux informés connaissent : Marzocchi, la mythique marque longtemps associée à la mouvance Freeride VTT, est propriété de Fox, la réputée marque de suspension américaine. Et ce n’est pas le premier regard porté sur le Marzocchi Bomber air, le dernier amortisseur en date du groupe, qui irait à l’encontre de cette vérité. Dans la précipitation, ceux qui sont habitués à la cosmétique des produits Fox y verraient un DPX rebadgé…

Pourtant, un second coup d’oeil, plus intéressé, permet de mieux saisir le positionnement, et l’utilité de ce Marzocchi Bomber Air. On pourrait d’ailleurs parler de double approche pour résumer. D’une part, cet amortisseur dispose de réglages simples : pression d’air, détente, et une compression. plus simple encore, cette unique molette de compression n’est pas indexée. Elle va de souple à ferme en 180°, et permet de s’arrêter où bon nous semble, en cours de chemin. Ajouté à ça le fait que la bonbonne soit volontairement de biais pour faciliter l’accès à cette molette de compression sur certains cadres, et le tour est joué. Les vélos retenus pour illustrer ne sont pas les plus compliqués du marché en la matière, mais les images montrent bien l’angle formé…

D’autre part, le Marzocchi Bomber Air a beau être simple dans son approche, il se veut aussi plus largement pourvu que les produits de la gamme Fox, avec laquelle il doit composer pour trouver sa place sur le marché. Le piston principal, et le circuit de compression qui va avec, se veulent capables de générer/gérer un débit d’huile plus important. Les plages de réglages aussi, s’élargissent. En détente, comme sur certains produits de conception simple, les 14 clics ont pour objectif d’offrir des incréments importants. Et côté air, le Marzocchi Bomber Air peut monter jusqu’à 350 Psi, soit 50 de plus qu’un X2. À l’intérieur, les réducteurs de volume et cales pour ajuster la course permettent de jouer sur la progressivité de l’ensemble tandis que le tampon de fin de course est lui aussi plus largement dimensionné…

Bref, vous sous cet angle, on saisit bien ce que le groupe veut faire de Marzocchi. Des produits plus simples, et plus Freeride dans l’âme, que les très racés produits Fox. Outre les visuels offerts par la marque pour poser le cadre de ce lancement, on ne doute pas de voir cet amortisseur trouver sa place cet été, pour les plus chanceux, en park, et lors des différentes épreuves Freeride de la saison, comme les Crankworx ou la Rampage, qui doit comme toujours clôturer l’année. Freeride et accessible donc, une remarque qui finit de prendre son sens quand on voit les prix pratiqués. Le Marzocchi Bomber Air vient se placer un cran plus accessible (747,90€ PPGC) que les Fox Float X auquel il ressemble furieusement de prime abord… Mais ça, c’était avant de lire cet article, sur FullAttack 😉

Rédac'Chef Adjoint
  1. Pas contre fullattack(vous nous donner les informations que vous avez reçu) mais c’est un énième reportage sur ce nouvel amortisseur et nulle part on apprends quelle technologie il cache monotube ou bitube quelle sorte de piston d’origine, apparemment pas de butée hydraulique, et 750 euros pour 100 euros de plus tu as un amortisseur à air de conception française monotube avec une butée hydraulique et réglage compression basse et haute vitesse…

    1. Je fais mon mea culpa car vu les similitudes avec le FloatX (monotube) que vous signalé dans l’article j’ai ma réponse.

      En gros si il est fiable comme les nouveaux Float X et suivant les prix VPC (à voir dans 6mois) ça sera une belle alternative pour nos DH.

  2. Les nouveaux FloatX sont fiables ? plus que les anciens ? Je n’ai pas constaté ça même sur du 2022. Moins de 6 mois pour une émulsion avec un gars de 85, de 90 et de 100kg. La faute a leur poids sans doute ?

    1. Je dirais même plus: « les amortos FOX sont fiables???? »

      Que ceux qui ont réussi à faire plus de 10 sorties (ou 10 runs pour les DH) sans avoir un soucis le disent!!
      Moi j’en connais pas un qui n’ai pas eu de problèmes!

  3. 740 € pour de l’accessible, c’est pas super accessible quand meme ! Mais bon, d’ailleurs un test sur les produits Suntour (Triair ici) de possible ? Ils ont également l’approche « peu de réglages mais ça marche » et c’est surtout 2* moins chere !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *