Valve Reserve Fillmore, Santa revisite la Presta, rien que ça…

Quand on y pense, la valve Presta est peut-être bien l’élément à la conception la plus ancienne de nos vélos, par ailleurs bardés de technologie, parfois de pointe ! Et il faut bien avouer que ce n’est pas celle qui a connu le plus d’évolution ces dernières années. Ce, alors même qu’à la fin des années 90, Mavic, Michelin et Hutchinson lançaient le standard UST – à l’origine du Tubeless VTT. Mais à cette époque, les trois enseignes tricolores n’avaient visiblement pas osé remettre en question la valve française, l’autre nom de la Presta. plus de vingt ans après, ce sont donc les Californiens qui une fois de plus, osent remettre en question ce qui parait le plus établi, avec la valve Reserve Fillmore, qui donne un sacré coup de neuf à ce standard…

Le travail effectué sur la Reserve Fillmore est en lien étroit avec les impératifs du montage tubeless. En premier lieu, le besoin d’un flux d’air important pour claquer les pneus, ce que le passage d’air étriqué d’une valve Presta classique ne permet pas. Certes, tout bon passionné connait l’astuce de l’obus démonté… Mais ça demande une bonne dose d’air comprimé et du doigté, là où la Reserve Fillmore promet de rendre possible l’usage d’une simple pompe pour monter ses pneus. En second, le fait que ce même passage étriqué finisse inexorablement pas se boucher à cause du liquide préventif, l’autre impératif du montage tubeless… Pour bien cerner ce à quoi ressemble la valve Reserve Fillmore, le mieux reste de profiter des vues intéressantes proposées par la vidéo de lancement signée avec l’inexorable humour Santa…

La valve Reserve Fillmore supprime donc l’obus tel qu’on le connait. Exit ce petit tube fileté et sa tige, qui occupent toute la place dans le tube principal de la valve. À la place, l’obus est désormais muni d’une longue tige qui déporte le joint à l’intérieur du pneu, là où débouche la valve. Cette longue et fine tige promet de dégager l’espace nécessaire à 3x plus de débit d’air… D’un côté, la tête jointée permet désormais de faire bouger le préventif qui pourrait s’agglutiner à cet endroit sans avoir à y aller au tournevis. De l’autre, extérieurement, la valve conserve toutes les dimensions d’une Presta classique. Tout juste le bouchon est lui aussi particulier : il se visse sur l’obus et encercle le corps de valve. Il en assure ainsi la protection et le maintien en position quelle que soit la pression des pneus… Le filetage sur le corps de valve ne sert qu’à visser un adaptateur Presta>Schrader en cas de besoin.

Les premiers usages qu’on ait pu en faire à l’atelier chez FullAttack confirment en tout cas un premier point : le débit d’air est bluffant. C’est sensible au moment de gonfler comme de dégonfler. Habitué aux Presta classiques, le débit est surprenant ! Au point de réussir du premier coup un montage à la pompe à pied, sur un couple pneu/jante qui ne le permet toujours pas avec une Presta classique. On apprécie aussi que l’obus n’ai pas tendance à se dévisser avec le bouchon, quand il est collé par le préventif, ou avec l’embout de certaines mini-pompes, type Lezyne notamment. Pour le reste, le temps fera son oeuvre pour juger si la bonne impression se confirme, ou pas, notamment vis-à-vis de l’usage du préventif.

En attendant, on a simplement noté deux inconvénients à l’usage. Le premier consiste à devoir absolument posséder un adaptateur Presta>Schrader, quel qu’il soit, si l’on veut utiliser un compresseurSchrader la plupart du temps. Le second, consiste à ne plus pouvoir insérer le préventif par la valve avec certains bidons dont l’embouchure est prévue pour s’insérer proprement dans le corps de valve. Mais ces deux points ne sont pas rédhibitoires, ils demandent simplement d’adapter nos habitudes. Alors, comme pour tout bon produit californien un peu disruptif, l’avenir nous dira maintenant si le gain prend le pas sur ces petites concessions et fait bouger les lignes. Pour l’heure, la Presta classique a encore de l’avenir puisque le concept de la Reserve Fillmore est breveté, et arrive sur le marché sous forme d’un produit très haut de gamme : 44,90€ la paire – le double des valves Peaty’s, Slicy, Muc-Off & Cie déjà haut de gamme, mais encore pourvue d’obus classiques…

Testée & approuvée, restez connectés parce que l’on a une dizaine de paires de valve Fillmore à vous faire gagner sur FullAttack 😉

Rédac'Chef Adjoint
  1. Le filetage sur le corps de valve ne sert Il pas aussi à monter certaines pompes?

    Le coût par rapport à d’autres valves « haut de gamme » est tout à fait acceptable à mes yeux, il y a de l’inovation. On peut certainement vivre sans, mais ça sera sûrement mieux avec. Les autres proposent quoi: un bouchon alu (plus lourd que le plastic) anodisé avec un logo? Au mieux ça sera possible de s’en servir pour démonter le corps, s’il est bouché/collé par le préventif.

    Je vais essayer de me trouver ces valves….

    1. Oui effectivement, le filetage sert aussi pour les pompes types Lezyn qu’on évoque par ailleurs dans l’article 😉

  2. Acceptable en étant 2 fois plus cher que le haut du panier de l’existant? Désolé mais pour moi ce prix est ridicule, il y a de l’innovation si on veut mais 45€ une paire de valves sérieusement c’est ridicule, je n’ai pas d’autre mot. La tendance du vtt en ce moment c’est une explosion des prix généralisée dans tous les sens c’est juste pas possible. Avec des pneus à 90€ comme en photo dans l’article le préventif et des mousses on monte a du 300€ juste pour les pneus montés tubeless prêts à rouler!

    1. 30 euro pour des valves qui vont se boucher et faire chier, ou 45 euro et être (en théorie) tranquille ? Les autres n’ont de haut de gamme que l’aspect. C’est la même chose que toutes les autres valves à 10 euro, mais anodisées pour matcher le collier de selle… j’ai choisi.

      Mais je comprend ta défiance de l’inflation des produits vtt.

      1. Des presta « haut de gamme » ce n’est pas 30€. Et 45€ pour éviter un bouchon éventuellement problématique une fois tous les 36 du mois et qui se règle en 5 secondes avec le moindre bout de clef allen du premier multi-tool venu… faut vraiment avoir envie de soutenir l’inflation.

        1. Il est question de ce bouchon là, mais ce n’est pas le principal mis en question. C’est le bouchage de la partie obus « démontable » qui elle, une fois bouchée, est très difficile à nettoyer…

          1. Ah, OK.
            Je n’y ai jamais été confronté. Au pire il suffirait de remplacer l’obus bouché par un obus d’une valve de secours achetée à prix plus démocratique.
            C’est surement très utile et je trouve que la Fillmore est une évolution très intéressante mais à un tarif totalement exorbitant.

          2. On est d’accord sur le tarif (tout comme le brevet à priori) qui ne joue pas en faveur d’une démocratisation. Par contre, remplacer l’obus bouché est certes une solution économique… Mais l’air de rien, est-ce que c’est pas un peu du gaspillage ? Mis bout à bout, ça peut finir par en faire des obus qu’on ne produirait plus grâce à une conception un peu plus optimisée. On est d’accord, c’est pas grand chose face aux enjeux du moment, mais on peut quand même se dire que si la démarche va dans le bon sens, on peut lui accorder le juste intérêt qu’elle mérite.

    2. On entend l’impression sur le prix de cette paire de valve en particulier. Si on parle du prix en conclusion de l’article, c’est aussi parce qu’on a tiqué. Attention par contre à ne pas partir dans un raisonnement biaisé. À lire la suite du commentaire, on croirait que ces valves vont remplacer toutes les presta « classiques » de la terre et donc forcément amener à ce que bientôt toutes les valves coutent ce prix et qu’on soit obligé de les acheter… Hors ce n’est pas le cas. Même Reserve, qui pourrait généraliser cette valve à toute sa gamme, ne le fait pas pour l’instant. Les Presta « classiques » et leur obus sont produits depuis des décennies et très implantées sur le marché. Elles ne vont pas disparaitre de si tôt. D’autant que notre pratique, où elles se justifient peut-être plus qu’ailleurs, est très, très loin de représenter la majorité du volume de vélos produits dans le monde. On est clairement une niche, et les autres vélos qui s’accommodent très bien de valves Presta « classiques » (par coût et de fonctionnalité) ont clairement le dessus pour très, très longtemps, notamment avec le boom du vélo « utilitaire/quotidien » actuel… Même si le « grand remplacement » est un terme à la mode ces temps-ci, il n’y a pas pour autant de raison d’y céder 😉

      1. je n’ai pas pu attendre le test…
        je reçois mardi le cf8 mullet : ), il a l’air dingue et le rapport qualité prix sur celui ci est excellent! (désolé pour le hors sujet)
        pour les valves ça a le mérite d’innover, c’est fou que personne n’y ait pensé plus tôt!
        merci pour votre magazine ; )

        1. Salut, tu pourras faire un premier retour du Mullet parce que c’est celui qui m’intéresse/m’interroge le plus !

          1. pourquoi pas avec mes petites compétences mais il vaudra mieux se fier aux avis de testeurs plus expérimentés ; )

        2. Pas grave pour le Hors sujet. On était dans le bain, en pleine rédaction de l’article sorti sur le Spectral, ça a participé à l’ambiance du moment 😉 Tu nous en dira des nouvelles, enjoy !

  3. Pour ma part, démonter un obus ne me rebute pas particulièrement, les bouchons je ne connais pas (suffit de laisser la valve vers le bas quand le vélo dort pépouze au garage), et moins j’y laisse de fric mieux je me porte. L’important selon moi, c’est que nous ayons le choix, l’ancienne vs la nouvelle, la pas chère vs la chère… Et je veux bien en gagner une paire 😉

  4. Non mais sérieux, 45 E pour deux valves c’est louche .. comment peu-t’on sortir un truc aussi bien aussi peu cher ? On doit comprendre qu’il y a pénuries et que faire venir un container de chine coûte cher … du coup je devrais arrêter d’utiliser ma paire de valves a 5E achetée sur Ali …

  5. C’est qd même à réserver aux personnes qui ne perdent pas leur bouchon de valve dans la pampa au moindre gonflage sur le terrain, qui plus est dans la précipitation et le remplissage en préventif par la valve est bien pratique sur les presta démontables

    Niveau petit prix, on peut opter pour le recyclage de valve de chambre à air, privilégier celles à obus démontable genre continental, un peu de découpage aux ciseaux et roule …

    1. Perso, je n’ai jamais roulé avec les bouchons, ça m’a tellement toujours paru inutile que j’oublie systématiquement de les remettre. j’en ai une tasse pleine à l’atelier… Là, pour respecter le produit, je l’ai laissé pour l’instant… Mais je me connais, je vais très vite rouler les Fillmore sans lui, et on sera fixé. À priori quand même, ici ça peut servir à ne pas perdre de pression si on roule trop vite, mais la question c’est à combien ?! 😉

  6. Hello.
    Cela fait un bout de temps que je peste après mes valves presta dt mavic et j’en passe, bouchées, tordues ou obus bloqués et bien voilà la solution pour moi. Commandées de ce pas sur un site Allemand.

  7. + 100 avec antoine, lorsque que du latex change d’état dans l’obus c’est mort, mais cette problématique n’est vrai qu’avec certains produit « pure latex », avec d’autres aucun souci.
    L’idée est bonne, j’en parlais justement à des potes il y a un mois, mais c’est surement pas des ricains qui l’ont eu, c’est pas à hauteur de leur compétences mdr …

    Je vois un problème avec cette techno, que va t’il se passer si la valve vient en appui dans un insert?
    Le flux d’air va t’il sortir correctement?
    Ce n’est pas pour rien si il existe des modèles dont l’air sort de façon perpendiculaire côté cône élastomère.

    1. C’est à tester. Comme avec d’autres valves qui ne disposent pas ce ces sorties latérales, on peut se poser la question… Mais par expérience, dans ce cas, habituellement, on arrive à « décoller » l’insert avec une clé type allen, en la faisant passer dans le corps de valve, une fois l’obus démonté. Là, l’obus, sa tige et sa tête font peut-être très bien ce job de décoller l’insert. Mieux peut-être, puisque la tête intérieur offre une surface plus importante, donc une pression moindre localement, donc moins de chance de perforer l’insert ?! À essayer à l’occasion !

  8. Alors je ne sais pas vous, mais moi, j’ai 4 pompes différentes, 2 à pieds, 2 à mains, toutes de bonne qulité voir haut de gamme, y en a PAS UNE qui me satisfait ! Et pourquoi ? à cause de la presta ! et de son putain de truc qui doit etre enfoncé pour que l’air passe, pour réussir à chaque fois j’ai du acheter un mano fabric. Alors si cette nouvelle valve permet de gonfler sans se prendre la tête, je dis qu’elle mérite son prix !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *