Le Santa Cruz Hightower V3, dans les pas du Méga…

Vous vous souvenez, en avril dernier, tout ce que l’on a eu de bon à vous présenter concernant le Santa Cruz Megatower V2 ?! Eh bah pour faire vite : c’est au tour du Santa Cruz Hightower V3 d’en profiter. Voilà… Merci de nous avoir écouté… Enfin, ça, c’est ce qu’il faut retenir si l’info façon Twitter vous suffit ! Sinon, on précise ce que ça peut signifier, et là où ça se distingue, sur FullAttack 😉

On ne va pas se le cacher, d’autant plus que dans leurs désignations même, le lien est plus qu’évident ! À la gamme Santa Cruz, les Hightower et Megatower sont liés. Pour faire simple, les deux sont apparus lorsque le 29 pouces a fait sa révolution sur les segments gravity, il y a quelques années. C’était d’abord le Hightower qui était apparu, en un temps où parfois, le détourner de son programme All Mountain pouvait permettre de s’offrir un Enduro à grandes roues qui n’était pas encore au catalogue californien. Puis, il s’est recentré sur son coeur de métier All Mountain, lorsque le Megatower est apparu. Mais cette fois encore, le lien n’est pas distendu, bien au contraire. Il suffit de dresser la liste des nouveautés sur lesquelles le Santa Cruz Hightower V3 s’appuie, pour le saisir : Anti-squat, courbe de ratio, longueur des bases, rigidité, boite à gants…

C’est clairement la même que celle concrétisée par le Megatower il y a quelques semaines. On comprend donc que les travaux de développement de ces deux modèles soient intimement liés. Nul doute que ce que l’un a apporté, l’autre en ai profité. Alors, même si la chronologie fait que le Megatower en est à sa V2, et que le Santa Cruz Hightower en est à sa V3, les deux bénéficient clairement du même niveau de développement, le plus avancé au moment d’écrire ces lignes. On peut parler de même génération. On ne va pas pour autant s’arrêter à ce constat, qui laisserait faussement suggérer que les deux se valent. Ceux qui ont déjà eu à choisir un l’un et l’autre savent à quel point c’est parfois compliqué de se décider. Mais plutôt se pencher sur les subtilités qui se cachent parmi chaque point listé ci-dessus. Ça permet, notamment, de saisir le caractère propre au Santa Cruz Hightower V3.

En l’occurence, l’évidence saute aux yeux quand on se penche sur les chiffres de géométrie. Peu ou prou, il y a de nombreuses similitudes, dont les dimensions qui définissent la position du pilote sur le vélo. Reach et Stack notamment, se rejoignent. Mais la différence se fait sur un point clé, qui influe sur le comportement du vélo, et donne un gabarit plus compact au Santa Cruz Hightower V3. L’angle de direction redressé, réduit les empattements – avant, et total – d’une vingtaine de millimètres, tandis que les bases – propres à chaque taille – se réduisent en conséquence pour conserver une bonne répartition des masses. De quoi forcément, rassurer ceux qui ne veulent pas d’un gros vélo à faire tourner…

L’autre point clé sur lequel se pencher concerne la cinématique. Tout d’abord, pour noter que le Santa Cruz Hightower V3 compte 145 mm de course à l’arrière, 150mm à l’avant. Ici aussi, c’est une vingtaine de millimètres de moins que le grand frère. Et au passage, le Santa Cruz Hightower V3 en profite pour adopter les dernières trouvailles de la marque en matière de suspension…

A priori, on pourrait croire que le débattement plus faible du Santa Cruz Hightower V3 le rende plus exigeant que le Megatower V2. On voit pourtant qu’au delà de ce seul paramètre, l’anti-squat légèrement plus faible, et le gabarit plus compact, peuvent en faire un vélo plus facile à manier. On penche plus encore dans cette direction lorsque l’on sait qu’en matière de rigidité/raideur aussi, il y a du travail en ce sens. Non seulement le Santa Cruz Hightower V3 a lui aussi été conçu avec des rigidités ajustées à chaque taille, mais aussi pour être plus tolérant, et moins rigide que le grand frère.

Quoi qu’il en soit, retenez bien les couleurs, et les petits détails de finition, dont la fenêtre dans le tunnel d’amortisseur, côté gauche, pour lire le SAG. Ce sont les principaux indices pour distinguer les faux jumeaux que les Santa Cruz Hightower & Megatower au premier coup d’oeil. Pour le reste, quelque chose nous dit que l’expérience prochaine de Nadine Sapin, au guidon du Santa Cruz Hightower V3 à l’occasion du Stone King Rallye devrait permettre d’en savoir plus…

Montages & Prix

Dispo fin juillet 2022 !

C . R > 5499€ / C . S > 6599€ / C . GX AXS > 7999€ / C . GX AXS RSV > 9199€
CC . XO1 > 8999€ / CC . XO1 AXS RSV > 10999€