Théo Galy nous raconte son Endur’Haut Languedoc

photo-enduro-vieussan-sp1-2771

Photo saucisse-team.com

Le réveil du dimanche matin est plutôt difficile. La saison me paraît interminable et depuis 4 semaines je suis sur le vélo toute la semaine au CREPS… un petit break ne serait pas de refus !
Mais le petit coup de fatigue est rapidement oublié, un soleil radieux apparaît pour fêter cette prometteuse finale.
Une grosse partie de la liaison 1 s’effectue en voiture, suivie de 30 min de vélo avec un portage de 5 min pour atteindre le départ.

J’essaie de maîtriser la pression qui monte. Ici, sur mon terrain de prédilection, je voudrais faire une descente parfaite…
Greg part juste devant moi. 30’’ après, je m’élance. D’abord un faux plat montant, puis la pente s’inverse rapidement pour enchaîner sur une portion technique et rapide à souhait. Je rattrape étonnamment Greg dans une petite côte où je le double. Je me rend compte qu’il est complètement éteint : je saurais plus tard qu’il vient de chuter lourdement, sa tête a violemment heurté un arbre. Vient ensuite un petit portage suivi d’un enchaînement de virolos particulièrement fameux. A l’arrivée, le chrono est bien meilleur que je n’imaginais : 13’26’’ malgré deux chutes, alors que je pensais tourner autour de 18’.
J’attends ensuite mes meilleurs potes (Tom, Lolo, Nico, l’Ours, Clark et Gregou) pour avoir leurs impressions sur cette spéciale : ils se sont régalés, je suis content ! En revanche, Greg n’est pas du tout dans son assiette suite à sa chute, tout le monde est inquiet. Par sécurité, il ne prendra pas le départ de la seconde spéciale.

On décide de faire tous ensemble la liaison (qui je le rappelle était obligatoire pour tous et à vélo ! !). On arrive à Mons, où nous attend un repas haut en couleurs et en vitamines, crudités à gogo, saucisse grillée, fromages et salade de fruits frais. Miam… Le tout accompagné d’un peu de musique. L’ambiance est vraiment sympa. Dire que j’avais raté ça l’an passé !
Les résultats arrivent : j’ai une min d’avance sur Lolo. Va falloir confirmer ça dans la spéciale 2.

J’attaque la grosse liaison en montée tranquillou, faut dire qu’avec le ventre (trop) plein c’est pas facile de pédaler. Le départ se fait au pic de Naudech, le temps est magnifique et la vue incroyable, on voit la mer et les pyrénées. Je ne m’en lasse pas.
Greg out, je pars en tête. Je roule propre sans faire de faute dans la première partie de la descente qui est particulièrement technique « dré dans l’pentu ». Dans la seconde partie, rapide, ludique mais où il faut aussi commencer à pédaler, je mets les watts. Après la traversée de Mézeilles suit une grosse portion de pédalage avec un portage au milieu et plusieurs coups de cul très cassants. Le passage du saut du mur est un régal grâce aux encouragements d’un public venu nombreux. Dans la dernière partie, très rapide, je file à toute vitesse pour arriver en bas de Boissezon. J’ai fait un bon temps, je pris un plaisir fou à rouler cette spéciale ! Dans des conditions de course c’est tellement plus grisant qu’à l’entraînement. Le fait de la faire avec tout plein de gens que j’apprécie, je crois que c’est surtout ça qui fait la différence. Merci donc à tous ceux qui sont venus rouler à Vieussan dimanche ! !

Voilà le Trophée Régional d’Enduro Languedoc Roussillon 2009 est terminé, je remporte la catégorie junior et le scratch (Merci Greg, rendez-vous l’année prochaine pour ta revanche ?).

Rédacteur en Chef
  1. Bravo fils !

    il faut etre présent du début à la fin pour remporter le général , je ne l’ai pas été…

    Tu as été meilleur !

    Mais , parce qu’il y a un mais ….tu peux compter sur moi l’année prochaine pour te mettre la rouste !!

    bisous.

    Gregou.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *