La méga de la Réunion vu par Giordy

Voici le compte rendu d’Olivier Giordanengo (Tribe Sport Group – Yéti) qui au guidon du Yéti 575 termine 6e de la Mégavalanche de La Réunion.

« Ce n’est pas mon genre, mais vu que je suis en vacances j’en profite pour vous raconter la méga de la Réunion…

Le prologue :
J’ai la plaque numéro 2 donc je suis dans la première vague, et j’ai la chance de me retrouver au coté de Monsieur Julien Absalon qui à le dossard 1 ? Vincent Juliot, Quentin Derbier et Pascal Dorseuil sont aussi dans cette vague.
Le départ est donné et je fais un start de ouf… Je pars en tête les 2 premiers Kil, puis Julien me dépasse ainsi que Vincent. Ça roule vite et julien fait fumer le pneu à chaque relance…
Je repasse devant Vincent et m’accroche comme un fou dans la roue de Julien…
On arrive sur une portion un peu plus plate et la Julien me fais mal, c’est impressionnant. Il a pas besoin de selle ce mec, il est toujours debout sur les pédales. Il me prend quelques dizaines de mètres, mais je reviens dans la partie finale un peu plus technique et termine second à 4 secondes.
Julien est en 14m14s, René Wildaber dans la seconde vague est dans la même seconde, et moi j’ai le 3éme temps. Quelques secondes derrière se trouvent Le suisse vice champion olympique Shurter, Barel, et Remy Absalon.

La race :
« Il y a vraiment du beau monde sur cette première ligne, seul un élite Dany Hart est en ligne E car il a cassé sa chaine la veille.

Le départ est donné, je suis en 3eme position derrière Fabien et Remy. Remy passe la première bosse à bloc et nous pose 50m en un rien de temps (impressionnant). Réné me double aussi dans cette montée. Julien me passe juste avant de basculer (J’en garde un peu). Un single cassant s’annonce mais devant le rythme est vite, trop vite pour Julien qui perd le contact et moi avec… Je réagis et double julien dans le rapide cassant mais je sens que la course se joue déjà là… Presque 100m dans les gencives et dès la première bosse Julien me redouble. Je vois Fabien à 50m qui est dans le dure comparé à René, Shurter et Julien, Remy lui, est déjà bien devant.
La crête est enfin finie, Julien est en visuel mais les autres je ne fais que les apercevoir.

Il me faudra faire 2 singles en forêt avant de reprendre et de doubler julien (il descend vraiment bien quand même). Je pars devant l’histoire de prendre un peu d’avance avant la première des  trois montées goudronner. Julien reprend en haut de la bosse avant d’attaquer une partie prairie. Je lui fais une petite traj, et me voilà devant. Je reprends un peu d’avance avant la seconde bosse. Il me rattrape à la moitié et j’arrive à l’accrocher un moment (trop bon j’ai vraiment les watts aujourd’hui). On fini par une prairie et là, je me prends une centaine de mètres.
J’aperçois un peu plus loin le 3eme et le 4 eme, je distingue René, trop bon il sont juste là…

Le mauvais plan, c’est que j’attaque la dernière bosse derrière Julien…

Je monte à bloc et bascule avec 15 secondes de retard minimum (une belle ligne droite dans la bosse et personne devant). A ce moment là, on est au niveau du départ de la qualif.

Je reste bien concentré et roule à bloc… J’ai l’impression d’aller plus vite qu’au prologue…

Au bout de quelques minutes j’aperçois Julien, je me fais violence…

Je commence à voir la poussière… Je relance comme un ouf et un mec m’annonce 5sec…
J’attaque, je l’aperçois mais la ligne se rapproche… Je roule trop bien, je me régale, j’ai pas mal au « cannes », il y a juste un peu la chaleur qui me gène. Je reviens sur lui, je suis dans sa roue, je lui mets la pression… Ma dernière chance, c’est l’avant dernier virage, j’attaque j’essai de lui faire l’inter, je lui touche la roue, mais rien à faire…

Remy est à 1min27 devant moi, suivi à 30 sec par fabien et 1min 10 et 1 min 15 par les deux suisse.

Je fini un  peu déçu car 6ème c’est la mauvaise place, mais j’ai quand même eu la chance de passer le week end à me tirer la bourre avec Julien Absalon. Je relativise quand je pense que j’avais les béquilles il y a 5 mois, et que devant moi il y a un champion d’Europe de descente marathon, 2 champions du monde + Olympique, un vice champion olympique et le vainqueur de 6 Mégavalanche à l’Alpes d’Huez.

Merci Jean Batiste Wiroth, ton programme était au top et merci Ahmed pour la tige de selle elle m’a bien servi. »

Olivier « Giordy » Giordanengo

Photo Lionel Dupont

| Tribe SG | On en parle sur le forum |

Rédacteur en Chef
  1. Merci beaucoup pour ce super compte-rendu et surtout bravo pour ta superbe perf, comme j’aurais aimé vivre ce moment…

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *