FullAttack.cc, la nouvelle ère d'Endurotribe

Test – Roues Stan’s NoTubes Arch MK3 29 pouces

7.8
/10

Présentes sur nombre de vélos à l’essai Endurotribe, les Stan’s NoTubes Arch MK3 méritaient plus. C’est chose faite avec cette fiche test qui en cerne les qualités et limites au format le plus contraignant, 29 pouces !

 

 

[cbtabs][cbtab title=”Prix”]699€ (la paire)[/cbtab][cbtab title=”Poids”]820g (roue avant, axe 15×110, avec valve, 29 pouces) & 940g (roue arrière, axe 12×148, avec valve, 29 pouces, corps de roue libre Sram XD)[/cbtab][cbtab title=”Dimensions”]Disponibles en 26, 27,5 et 29 pouces, jante de 26mm entre crochets, axes standards 9mm QR,  15×100 / 15×110 / Lefty / SRAM PS / 20×110 et 10×135 / 12×142 / 148×12[/cbtab][cbtab title=”Lien”]https://www.notubes.com/arch-mk3-wheelset-neo[/cbtab][cbtab title=”Éléments d’essai”]Essayées en 29 pouces, Boost, corps de roue libre Sram XD, durant près d’une année en alternance sur les vélos à l’essai dont semaine de la Megavalanche 2017[/cbtab][/cbtabs]

 


Temps de lecture estimé : 6 minutes


 

 

Est-ce pertinent ?

Avec les version MK3, Stan’s NoTube en profite pour intégrer plusieurs évolutions qui se placent dans les bonnes tendances du moment : aluminium très résistant pour la durée de vie des rebords, largeurs internes importantes pour asseoir les pneus, profil de jante relativement bas pour favoriser le rapport confort frontal / précision latérale…

On note que les efforts mis en avant par la marque portent majoritairement sur la jante des Stan’S NoTubes Arck MK3, et pour cause : elle est propriétaire de ce fameux profil. Il repose entre autre sur le brevet BST “sans crochet et plus bas” qui vise à offrir un appui particulier aux tringles du pneu : les flancs doivent y prendre une forme naturellement plus ronde et moins contrainte.

L’interface jante/pneu est d’ailleurs au centre des attentions puisque la marque propose 2 profils pour les pratiques Enduro qui nous concernent : les Stan’S No Tubes Arch MK3 en 26mm interne essayées ici, et les Stan’S No Tubes Flow MK3 en 29mm, toutes deux compatibles avec pneus de 2.25 à 2.6 pouces.

 

 

Est-ce pratique ?

Des sections accessibles en 26, 27,5 et 29 pouces : 26 is not dead ?! Un aspect qui fait partie du côté pratique de l’offre autour des Stan’S No Tubes Arch MK3. Au moment de choisir, le configurateur de commande n’est d’ailleurs pas avare. Les configurations d’axes et de corps de roue libre sont très fournies,  allant jusqu’aux versions pour lefty et axes de 20mm notamment…

Au montage, pas de mauvaise surprise. Le dispositif tubeless est à la hauteur de la réputation de la marque. Les Stan’S NoTubes Arch MK3 sont équipées du fameux fond de jante jaune pâle et des valves qui font références en la matière. Facilité de montage et compatibilité validée avec les 7 marques de pneus passées à l’essai lors de la période d’essai.

À l’usage, tant que la pratique est raisonnable, tout reste en ordre. Les roues restent droites, les serrages et ajustements ne se manifestent pas. Je parle ici d’un usage All Mountain,  Randuro, Vélo de Montagne tel qu’on l’entend en légende du comparateur d’essai Endurotribe.

 

 

Est-ce utile ?

J’insiste sur cette distinction car elle a toute son importance pour la suite de mes propos. À mon sens, les Stan’S No Tubes Arch MK3 ont leur utilité pour ces pratiques. Elles s’y montrent à leur avantages à travers la tolérance latérale bien maîtrisée, un confort frontal de premier ordre et une sensation de légèreté en pédalant au train.

En 29 pouces, format essayé ici, les Stan’S No Tubes Arch MK3 trouvent leurs limites dans des usages plus exigeants : compétition, navettes et station. On vient à y ressentir un certain flou en matière de précision et de dynamisme. Passé un certain engagement : le rebond qui permet de marquer l’appui fait place à la dérive de sortie de courbe, la légèreté au train fait place au temps de latence à la relance.

Par expérience, la limite d’engagement à partir de laquelle ces roues trouvent leurs limites n’est pas la même en fonction du format. Rencontrées à l’essai sur plusieurs vélos en 27,5 pouces, les Stan’S NoTubes Arch MK3 et Flow MK3 me paraissent plus capables que le format 29 pouces plus limité. Je pourrais les conseiller à un compétiteur dans le plus petit des deux, moins dans le plus grand.

 

 

Quelle durée de vie ?

Pour une raison de durée de vie en premier lieu. Par expérience, un montage aussi “flex” et tolérant finit toujours par bouger et mettre la matière à rude épreuve. J’ai eu à surveiller et reprendre les roues au pied de dévoilage lors de ma seule expérience à rythme de compétition en leur compagnie – semaine de la Megavalanche 2017. Elles n’avaient pas bougé jusque là.

Pour autant, elles ont également pu se montrer durables dans ces conditions. À solliciter et faire travailler la déformation de son rayonnage, les jantes n’ont pas subi d’impact important et ont conservé toute leur intégrité au fur et à mesure des runs toujours plus soutenus sur terrain hautement alpin. D’où mon sentiment de bonnes roues pour une pratique randuro et Vélo de Montagne.

 

 

Ce qui peut progresser ?

J’en viens donc à exprimer la principale remarque concernant les Stan’S No Tubes Arch MK3 : le spectre plus réduit auquel elles se destinent en 29 pouces, quand on le sait plus large en 27,5 pouces et 26, très certainement. Elles méritent d’une part plus de précision latérale. Un aspect en partie apporté par les jantes Flow plus larges.

Mais elles nécessitent aussi plus de dynamisme et de vigueur, au moment de marquer l’appui et de relancer, ce que j’attribue ici plus volontiers au montage des roues. Il leur permet de répartir les contraintes sur l’ensemble des éléments, plutôt que d’exposer les jantes à tous les maux…

 

 

La concurrence ?

Un ensemble de remarque forgé notamment puisque l’essai s’est effectué en parallèle des Asterion Edition One SL & HD qui partagent les mêmes profils de jantes. Les Stan’s NoTubes Arch MK3 sont moins dynamiques et agiles, mais semblent aussi moins exposer leurs jantes aux pires traitement !

Reste que ce comparatif me pousse à affirmer qu’en 29 pouces, les roues complètes Stan’S No Tube Arch MK3 ont de la concurrence lorsque le rythme et l’engagement augmentent. Une impression qui se confirme même en 27,5 pouces, face aux concurrentes Mavic Deemax Pro et DT Swiss XM, toutes deux plus précises, et dynamique pour la première citée.

 

 

Est-ce que ça les vaut ?

Une vision du marché qui permet de se prononcer sur l’aspect financier de l’offre. À 699€ la paire, les Stan’S No Tube Arck MK3 se placent de manière pertinente vis-à-vis des concurrentes citées ci-dessus.

Spectre d’usage réduit, prix réduit, la logique est intéressante pour ceux qui prévoient d’en faire l’usage auquel elles se montrent à propos.

Pour les autres, l’économie consentie à l’achat risque fort de se payer à l’usage, d’une manière ou d’une autre.

 

Roues Stan'S No Tubes Arck MK3
En conclusion
De par leur montage, les Stan'S NoTubes Arch MK3 offrent une autre vie aux jantes qui leur sont chères. Moins dynamiques, mais aussi moins exposées, elles offrent une solution All Mountain, Randuro et Vélo de Montagne à propos tant que le chrono et la prise de risque ultime ne sont pas au programme.
Pertinent ?
8.5
Pratique ?
9
Utile ?
7.5
Durable ?
7.8
Abouti ?
7.5
Concurrentiel ?
7
Bon marché ?
7.5
Principale qualité ?
Répartition des contraintes très homogène au sein des différents composants de la roue
Principal défaut ?
Spectre d'usage plus réduit que les nuances de pratique auxquelles ont peut les prêter
7.8
/10
Rédac'Chef Adjoint
  1. J’ai les 27.5 et c’est suffisant pour mon niveau moyen en enduro régional dans le Limousin.
    J’ai trouvé plus de légèreté et de dynamisme que les roues alpha de mon commencal méta v4. Je roule sur le bike Park Single Tracks à la jonchère saint Maurice ( près de Limoges) tout les weekends et les rayons commencent à travailler sur ma roue arrière après 6mois de pratique environ.

  2. Bonsoir
    Je suis surpris à la lecture de l’article par le manque de dynamisme ressenti sur ce modèle 29p. Il me semblait avoir lu sur le test des 27,5, que les Arch MK3 se voulaient à contrario dynamiques, tolérantes frontalement et suffisamment rigides sur le latéral. Elles sont montées avec quels moyeux et quels rayons sur votre test ?
    Dans l’attente de vous lire.
    O.

    1. moyeux Neo, rayon Sapim Force, montage de série. Elles ont effectivement ce comportement en frontal/latéral, mais passé un certain seuil, plus évident en 29 pouces, elles n’offrent pas le maintien et le rebond nécessaire pour tenir la cadence.

  3. “mais semblent aussi moins exposer leurs jantes aux pires traitement” :
    Si c’est les mêmes jantes, elles doivent être exposées autant l’une que l’autre non ?

    1. C’est une question de transfert et de dissipation d’énergie. À jante identique : si le rayonnage est très raide (matière, laçage, tension, ligature des rayons), lors d’un choc, il va peu travailler, c’est la jante qui doit faire front, donc est “exposée” (Asterion Edition One). À contrario, si le rayonnage est plus souple, lors d’un choc, il va lui aussi travailler, se déformer, donc moins contraindre la jante à faire face à l’impact (Arch MK3). Revers de la médaille, les roues au rayonnage plus souple sont moins dynamiques, plus fades à l’usage.

  4. @AntoineB : En fait, des jantes plus étroites sont moins exposées au projections, les flancs des pneus ressortant plus, ils protègent plus les jantes. Les Astérion qui avaient été testées été composées d’une flow à l’avant et d’une arch à l’arrière et non de 2 arch. Il est certain qu’un bon montage artisanal avec de bons moyeux plus fluides et plus légers et surtout 32 rayons Sapim Cx-ray ligaturés offrira plus de dynamisme en relance et au pédalage, plus de précision, de rigidité et un gain de poids significatif.

    1. Pas à ma connaissance. C’est juste qu’en 27,5 pouces, les Deemax Pro et les anciennes Crossmax XL Pro sont proches… Et que ces dernières existaient en 29 pouces. Mon esprit a extrapolé le reste 😉

  5. Cela laisse une bonne place pour les monteurs “artisannaux” : des moyeux versatiles dotés d’une très bonne géométrie (Hope …) et des rayons permettant de monter en tension (CX ray) et l’on a un autre produit. Ceci étant, les Crest en 29″ ont été trouvées souples dès le début. Les Mk3 ont elles évoluées vers plus de rigidité, ce qui peut être masqué par le montage d’origine ?

  6. je ne comprends pas bien la différence stan’s arch mk3 et edition one sl pour le 27.5: la roue sera plus souple chez stan’s et donc la jante recevra moins que sur le montage asterion mais en dynamisme l’avantage va vers le montage asterion. C’est çà?

  7. Bonjour,

    on me propose actuellement un montage artisanal pour une Arch MK3 en 32 rayons.
    Je pratique du XC et je sais que théoriquement je devrais me tourner plutôt vers les CREST. Seulement ce choix est guidé par mon poids (plus de 100kg).
    Est ce un bon choix, et puis je continuer à utiliser, malgré l’élargissement de la jante, des pneus 27.5 en largeur entre 2.00 et 2.25 (tube type), ce qui est une taille qui me convient en général.
    Merci

    1. Bonjour Fred,

      notre expérience et nos connaissances sur les dernières tendances en matière de pratique XC restent limitées, nous n’oserons donc pas être catégoriques… Mais sur le principe, l’idée des Arch plutôt que le Crest dans ce cas précis semble à propos puisque à l’inverse les Arch s’avèrent un peu fragiles pour une pratique Enduro engagée, plus à propos pour une pratique Trail/All Mountain. pneus en 2.25 plutôt, pour aller avec la largeur de jante (dimension minimum préconisée par la marque > https://www.notubes.com/technology/wide-right)

  8. Je reviens vers vous car j’ai aussi la possibilité de choisir des DT SWISS XM421 toujours en montage artisanal et avec les mêmes éléments (32 rayons, taille 27.5, et pilote de plus de 100 kg en XC)
    j’hésite entre ce montage et celui en ARCH MK3 décrit plus haut.
    Que me conseillez vous?

  9. Bonjour , je compte acheter une paire en 27.5 pour équiper mon spectral 7ex 2017 .
    Aurais je un gain par rapport aux roam 30 d’origine ?
    Merci

    1. Bonjour, j’ai moi-même eu ce vélo avec ces roues pendant un moment > petit gain de confort certainement, et moins de problème de casse de rayon, qui était une tendance sur les Roam 30 par ailleurs intéressantes en matière de comportement.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *