Roues DT Swiss EX 1501 29″ 30mm

8.6
/10

Clairement une référence sur le circuit des Enduro World Series pour les pilotes de la marque, les DT Swiss EX 1501 sont avant tout une paire de roues que l’on retrouve de plus en plus en première monte sur les modèles haut de gamme. Qu’en est-il donc dans les détails ? Que valent-elles vraiment ?

Prix

1008 € la paire

Poids

Av/Arr : 920gr/1018gr avec valve et tape, sans adaptateur et corps de roue libre Shimano, adaptateurs 6 trous : 32gr chacun, corps roue libre SRAM XD : 41gr, corps roue libre Shimano : 62gr

Dimensions

Testées en 29 pouces et jantes de largeur 30mm

Conditions d’essai

700km en Auvergne, dans le Caroux et en station dans les Alpes, 2 Enduro World Series, sans dispositif anti-crevaison

Est-ce pertinent ?

A l’heure où les roues à jantes carbone ont le vent en poupe, les irréductibles roues à jantes aluminium continuent leur chemin. C’est de saison, comme il y a le bon et le mauvais chasseur, il y a peut-être aussi le bon et le mauvais carbone…

Reste que jusqu’à présent, en Enduro, la plupart des roues carbones nous semblent trop rigides, trop raides, trop peu confortables voir même parfois trop fragiles et déraisonnablement chères !

Finalement, en tant que roues aluminium haut de gamme, les roues DT Swiss EX 1501 ont donc tout à fait leur place ici. Et sont peut-être même capables de concurrencer des roues carbone en terme de dynamisme tout en restant durables et accessibles financièrement. Qu’en est-il alors ?

Est-ce pratique ?

Les DT Swiss EX 1501 restent finalement assez discrètes et communes. En fait, sur le papier, elles sont aussi sobres que conformistes. Il n’y a qu’à voir :

Galerie commentée :

Jusque là, les DT Swiss EX 1501 ne se démarquent pas tant. Pourtant, livrées avec les valves, le montage des pneus, quelque soit la marque est un jeu d’enfant. Rien à redire. Le flap fait son job, et ce, durablement, à tel point qu’on s’y méprend à avoir une « vraie » jante Tubeless.

De plus aucune entretoise ne s’échappe une fois les roues démontées. Pas de risque de devoir désosser la voiture pour retrouver les rondelles malencontreusement tombées 😉 Mais si elles sont ce qu’il y a de plus commun, se cantonnent-elles uniquement aux standards et à ces détails pratiques ?

Est-ce utile ?

Une fois sorties de l’atelier, c’est bien sur les sentiers que les DT Swiss EX 1501 sont véritablement utiles. Sans atteindre les capacités en la matière des meilleures roues en carbone, et même si elles sont assez neutres, presque inertes dans leur comportement, qu’elles rebondissent peu, les DT Swiss EX 1501 sont tout de même capables de dynamiser une monture. A leur façon !

Les DT Swiss EX 1501 ont surtout l’avantage de le faire dans le confort et l’élasticité qui conviennent. Tout en proposant une rigidité latérale et une précision proche de ses concurrentes tissées/collées, elles conservent un confort frontal et une filtration des vibrations intéressants.

Elles propulsent évidemment moins fort qu’une paire de roues carbones au pédalage, mais avec cette paire de roue, DT Swiss semble enfin avoir trouvé le compromis précision/dynamisme/confort que tout le monde recherche !

Quelle durée de vie ?

Certains se souviennent de l’époque où DT Swiss proposait des jantes à durée de vie très limitée, aux flanc fragiles, taillés dans un alliage mou comme du beurre ! J’en ai même entendu certains le surnommer : le cochonnium…

J’ai encore une de ces jantes à usage unique dans mon garage – une seule descente à la Coupe de France de DH d’Oz-en-Oisans. Mais ce temps est bel et bien révolu. Avec de nouveaux alliages, les roues DT Swiss EX 1501 sont désormais robustes à souhait. Autant dans la résistance au choc des flancs que dans leur capacité à se voiler, se détendre, etc.

Galerie commentée :

C’est simple : en 6 mois de roulage, parfois même sur des VTTAE, aucun poc, aucun plat, aucun rayon cassé à l’horizon. Seul un très léger voile à l’arrière. Il n’y a finalement que les roulements qui semblent subir les affres du temps. Par expérience, ils commencent à gratter après 1500/2000km mais sans prendre de jeu. Les moins rigoureux ne s’en rendront même pas compte 😉

Ce qui peut progresser ?

Après avoir vanté les qualités intrinsèques des DT Swiss EX 1501, je reconnais tout de même que le serrage Center Lock est facile et pratique à l’usage mais tellement moins sûr dans le temps qu’un bon vieux standard 6 trous. Puis faut-il encore avoir la clé spécifique avec soi si un pépin arrive au milieu des bois…

Voici donc un détail qui n’embellit pas la note mais qui n’entache pas trop non plus l’addition finale. Comme la durée de vie acceptable mais optimisable des roulements et le marquage des jantes anodisées lors d’impact avec des cailloux. Les DT Swiss EX 1501 sont clairement sur le chemin du graal que beaucoup recherchent

La concurrence ?

Décidément ce n’est que par comparaison avec la concurrence que les DT Swiss EX 1501 pourront espérer atteindre l’excellence à laquelle on les destine !

Face à notre actuelle référence, les Astérion Edition One EN, les roues suisses sont certes moins dynamiques, surtout plus neutres/inertes, mais franchement plus robustes, durables et lourdes – de 200gr pour la paire. Ainsi, les françaises sont à réserver à une pratique ou un coup de guidon soigneux, là où les suisses peuvent satisfaire jusqu’aux plus cochons sur les bords !

S’en suit évidemment la comparaison avec notre référence en matière de roue carbone, que nous avons aussi essayé en 29″ et sur le Trek Slash cette année : les roues Reserve Carbon 30. C’est très clair : leur robustesse est équivalente quand, les américaines en carbone, sont dynamiques, très précises mais encore inconfortables lorsque c’est rocailleux et les DT Swiss EX 1501 plus inertes en dynamisme, un poil moins précises mais catégoriquement plus confortables et bien moins chères !

Est-ce que ça les vaut ?

Comme nous les avions annoncées, proches des milles euros, les roues DT Swiss EX 1501 sont des roues haut de gamme en aluminium autant dans leur prix que dans leurs capacités.

En 29″ comme en 27,5″, elles sauront dynamiser un vélo d’Enduro à leur manière, mais seront surtout capables d’encaisser n’importe quelle maltraitance ! Leur facilité d’entretien et leur fiabilité permettent de les conserver et de continuer à les faire endurer les chemins les plus caillouteux.

Finalement un investissement à la hauteur de ses qualités. Une paire de roues que l’on conseille vivement à ceux qui souhaitent les conserver. Et surtout à ceux qui hésitent avec des roues carbones, dont l’apport dynamique reste encore trop exclusif et trop inconfortable dans certains cas.

Les DT Swiss EX 1501 trônent désormais aux côtés des Asterion Edition One EN, voir au dessus, comme nos références. Certes pour des raisons différentes mais finalement très complémentaires, pour nous, dans nos essais.

Roues DT Swiss EX 1501
En conclusion
Les DT Swiss EX 1501 sont approuvées et plébiscitées. Elles répondent au manque de confort des actuelles références de roues carbones tout en conservant des qualités dynamiques intéressantes. Leur robustesse, leur durée de vie et leur adaptabilité aux différents standards closent l'addition pour en faire une référence !
Pertinent ?
9
Pratique ?
9
Utile ?
8.5
Durable ?
8.5
Abouti ?
8
Concurrentiel ?
8.5
Bon marché ?
8.5
Principale qualité
Rapport robustesse/dynamisme/confort
Principal défaut
Fixation des disques Center Lock qui nécessite une attention régulière
8.6
/10
Rédacteur Testeur
  1. C’est clair que par rapport aux premières DT « blanche » qui étaient en caramel mou j’ai mis du temps à revenir a la marque Suisse, mais à ce jour j’ai les 1501 depuis 2 ans et je les trouve juste parfaite pour moi, pas un pet de voile en roulant en station l’été et sur les cailloux du sud le reste de l’année.
    Si je venais à les remplacer ce serait certainement par Les même, prix, poids, résistance, look, efficacité Tubless au top.

  2. Asterion offre une belle alternative je trouve, avec leur propre montage avec cerclage dt EX471 ou EX511.
    Que je conseille vivement face a une paire de roue DT ex1501 qui sont certe avec des meilleurs moyeux mais bien + cher que les Asterion !

    1. LEs cercles EX471 et EX511 font effectivement parti de ceux qui ont commencé, il y a quelques temps, à se faire remarquer dans nos essais, et ont participé à ce que l’on considère à nouveau l’offre DT. Bien vu, ça peut effectivement constituer une bonne alternative 😉

  3. Pour ma Part,
    Je ne sais plus trop quoi penser, depuis que mon mécano m a dit que me roues étaient bien fatiguées. Plus dévoilables, cercles pocés et des rayons fatigués.
    1 an et demi d utilisation sur un canyon strive, et je ne suis pas sur les races tout les week end, quelques unes dans l annee. Et je ne pense pas être un bourrin.
    Ni canyon ni dt swiss ne prend en charge un sav, tout ou parti. J était pourtant ravi de ces roues mais je pensais qu elles feraient plus.
    Voilà pour ma part.
    Leo

  4. Deux petites questions car j’hésite entre deux paires de roues les e1700 et les hope.
    Quelle différence entre les ex1501 et les e1700?
    Quelle différence avec des hope enduro?

    1. On a pas roulé les Hope, mais on a rencontré les e1700 sur certains vélos d’essai. On peut donc répondre au sujet des DT uniquement. Jusqu’à l’an passé, seules les ex1501 faisaient usage de l’ensemble des éléments qui font leur succès : l’alliage d’aluminium résistant, le profil de jante qui participe à la rigidité latérale nécessaire (surtout en 29). Depuis, les e1700 ont été revues et nous paraissent avoir bien progresser. Le profil de jante s’inspire des ex1501, la rigidité latérale est bonne, le poids supplémentaire (moins de 100g par roue) ne se fait pas sentir, c’est donc de bon ton. Suffisamment pour en penser du bien et estimer que si le portefeuille limite l’achat, elles sont une bonne opportunité. Seul domaine dans lequel nous avons moins de recul : la robustesse. Aucun problème sur nos vélos d’essai, mais nous n’avons pas conservé les e1700 plus de 6 à 8 semaines, comme nous l’avons fait avec les ex1501.

      1. Entre les E1700 et les EX1501 tu retrouveras des différences notamment au niveau du rendement. En cause : la roue libre qui est une 18 point d’entrainement contre 36 pour les EX1501 😉 Ce qui n’est pas beaucoup. Et comme le dit Antoine, c’est déjà un bon choix, reste la robustesse et la durée de vie que l’on ne connait pas…

    2. pour le seul avantage de hope c’est la couleur. Les moyeu dt sont bien plus solide et fiable que les hope et les jantes e1700 sont de bonne facture également.

      1. Je roule en moyeux Hope depuis pas mal de temps et ils sont fiables. j’ai eu un souci de roulements de CRL avec mes anciens Pro2 quand je suis passé en mono en 11-42.
        Depuis que j’ai un Pro4 derrière, je n’ai plus jamais eu le moindre souci, les roulements de CRL et de roues ont 2 ans et plus de 5000 kms, ne grattent pas et n’ont pas de jeu.
        Il existe aussi l’alternative de passer par un monteur et d’avoir une paire de qualité montée à la main pour un budget équivalent au tarif de EX1501 sur le net.

        1. J’ai également roulé en Hope pro 2. Dans l’absolu il ne sont pas mauvais, mais il sont moins bon que les moyeux dt swiss. J’ai notamment cassé des cliquets, des ressorts et un CRL.
          Sur les pro 4 j’ai également vu plusieurs cas de roulement interne coté crl qui explose et qui détruise l’engrenage certi dans le moyeu.

  5. Je trouve très étonnant que DT ne propose que du centerlock alors qu’en OEM on peut les avoir en 6 trous, comme sur mon Rallon (montage d’origine). Je n’achèterai probablement jamais des roues ou moyeux centerlock. Même si ce moyeu XTR me fait de l’œil 😉

    1. DT Swiss compte passer au 6 trous pour les roues spécifiques VTTAE. Ils étaleront peut-être ce choix aux roues destinées au VTT…

      1. Oui, c’est quelque chose que l’on constate sur les DT HX1501 que l’on a également à l’essai. Les moyeux sont déjà en 6 trous.

    1. Hello Jacques, c’est possible, puisque nous avons eu les deux à l’essai un bon moment. Pour faire simple : les deux paires ont une précision équivalente, mais un dynamisme différent qui fait qu’en action, la perception diffère. À l’impact, les DT sont relativement « inertes » là où les Deemax « rebondissent » davantage. Si l’on cherche de la stabilité et de l’absorption, les DT sont plus à propos. Si l’on cherche du dynamisme et un rendu fidèle du terrain, les Deemax sont meilleures.

  6. Bonjour,

    J’utilise ces roues en all moutain, enduro, dh marathon depuis deux ans. Après une expérience désastreuse avec des ztr arch ex, je suis ravi de ces roues, notamment pour leur solidité et leur fiabilité malgré mon poids important. Aucun poc, je reprends juste la tension des rayons une fois par an mais ca n’est pas franchement nécessaire. Si a la limite je dirais de vérifier la tension au bout de 3 mois car la tension du rayonnage usine n’était pas optimale.
    Coté moyeu le dt 240 et le dt 350 sont la référence sur le marché en matière de fiabilité, simplicité et robustesse avec leur système breveté à deux engrenages. A noter que les roulements sont de meilleur qualité sur le dt 240.
    Au niveau du comportement/utilisation j’adhère a vos conclusions et je n’ai pas grand chose à ajouter.
    Niveau prix à 1000 € c’est un peu chère mais en cherchant bien on peut les trouver moins chère. Pour ma part je les ai eu à 725 €.
    Bref pour moi c’est LA RÉFÉRENCE en matière de roues enduro.

    1. Quelques précisions
      je les roule avec des huck norris,
      Effectivement le montage en tubeless c’est très facile,
      Aucun problème a signaler avec le center lock ce qui m’a permis au passage de mettre les disques shimano saint avec dissipateur thermique qui n’existent qu’en center lock.

  7. Bonjour,
    En 27.5 pour ma part.
    Fiabilité, robustesse et montage tubeless parfait !
    On ne ce pose aucune question avec elle et elle sont bien moins que du carbon.
    Bref oh top DT !

  8. Bonjour,
    J’ai acheté une roue arrière e1900 avec un pneu wt minion dhr 2.4 en 27,5 montée sur un shan. Je suis agréablement surpris par la solidité.(je fais 90kg)
    Vous donnez votre avis sur les e1700. Pour vous, quelles sont les différences outre le poids avec les e1501 et e1700?

  9. 95 (96) kg tout nu, une profonde attirance pour la caillasse et un style, disons, personnel (!), je les ai en 25mm depuis deux ans sans aucun souci hormis un pauvre rayon. Après en avoir essayées – et brisées- plusieurs, je roule enfin sereinement, sans serrer les fesses en permanence!

  10. Je suis en pleine réflexion pour l’achat d’une nouvelle paire de roues pour mon Hightower.
    Si pour l’avant je choisirai une roue en 30mm de largeur interne, j’hésite entre 30 et 25mm pour l’ar.
    Est ce qu’une jante de 30 derrière n’expose pas trop les flancs des pneus?
    Les possesseurs d’Ex1501, vous roulez avec quoi?
    Merci

    1. Je roule en 30 à l’arrière (avec des huck norris) et RAS. A Dabo j’ai tapé comme un porc sur une pierre pointue. Bilan le pneu arrière à percé deux fois sur la lèvre du pneu (à coté du talon) et sur le dessus. La jante n’a rien a part l’anodisation qui a valsé . Donc pas de risque de ce coté la.
      Après 25 ou 30 je dirais que cela dépend de ta pratique avec le Higtower (LT ?) et de la section de tes pneus.

      1. Merci de l’info, je roule principalement en enduro avec un hightower normal mais avec une fourche en 150 et un gros amorto.
        J’ai un DHF en 2,5 devant monté sur un cercle DT en 25mm et un agressor en 2,3 sur une roue hope en 23mm.
        Après je ne suis pas un accro du rendement donc ce n’est pas vraiment un problème si avec des roues en 30mm le vélo est un peu moins vif au pédalage.

  11. TALOCHER. Moi je dirais 30 mm car tu peux monter des pneus à gros ballon qui au final protègent bien la jante.
    Je suis en 30 mm av/ar avec minion dhf 2.5 wt et high roller 2.4 wt. Quand je me réceptionne sur un saut comme un phacochère ( sur l’angle avec des caillasses ) et bien ce sont les pneus qui trinquent. Jamais eu de dégat sur ces jantes meme en roulant sur des caillasses juste après avoir crevé !

  12. Salut, entre les roues usines ex1501 et un montage artisanal (moyeu dt350+jantes ex471 ex511+rayons sapim cx-ray), quelles seront d’après vous les différences notables au ressenti ? Dynamisme, confort ? Le montage artisanal éffectué par un pro sera t-il plus durable, robuste ? Seul différences de montage, le moyeu dt 240 contre le dt 350… Quel choix serait le plus judicieux à prix quasi équivalent ? Merci pour votre aide.

    1. Salut ! Question difficile. Le moyeu DT350 n’est pas aussi durable et son rendement est moins bon que le DT240. C’est fin comme ressenti, mais je me suis moi même étonné à le ressentir à plusieurs reprises ! L’autre différence peut être entre rayons droits ou coudés… Mais globalement tu vas fortement te rapprocher du comportement des EX1501. Et enfin en terme de montage, il n’y a rien à reprocher aux EX1501, donc un montage artisanal n’apportera pas plus de robustesse ou de durabilité à ta paire de roues 😉

  13. Bonjour, je viens d’acheter le ktm 291 prowler, il est équipé en DT 1900, que je veux changer. j’hésite entre les DT EX 1501 spline one Boost en 29″ (30 a l’avant et 25 à l’arrière, on ma dit que c’était mieux pour le rendement ?) et les asterion E-ONE EN ( « largeurs de jantes sont dissociés, permettant un très bon grip à l’avant, et une bonne relance à l’arrière.Les rayons Sapim CX-Ray couplés aux ligatures » dixit le commercial d’asterion). je fais du all mountain / enduro je suis un pilote très très moyens (du coup je n’ai pas forcement la bonne technique de passage et les bonnes trajectoire), je pèse 95 kg sans équipement, je roule dans le sud principalement (bcp de cailloux), et je participe a des cours du type la mythic (festival vélo vert) ou la black (roc d’azur) mais juste dans le but de finir et me faire plaisir. que me conseilleriez vous ? (j’avoue que je suis un peu perdu).
    merci bcp (et votre article et super intéressant)

  14. Bonjour, en fait c’est suite a votre article que je demande votre avis, car vous semblez dire que pour les pilotes plutôt « moyens » avec des trajectoires pas forcement très propre il vaut mieux les DT
    Cdlt
    yannick

    1. Bonjour Yannick,

      je comprends l’hésitation. Dans l’esprit et pour simplifier les propos : les DT swiss sont presque aussi précises, mais plus inertes/stables que les Asterion qui bénéficient de plus de dynamisme et de rebond. Sous cet angle, et pour rester « serein » je conseillerais plutôt les DT 😉 Au plaisir

  15. Merci bcp pour la réponse.
    Pourriez me confirmer qu’il vaut mieux une jante de largeur 30 à l’avant et de 25 à l’arrière ?
    Promis après je ne vous importune plus ?
    Et bravo pour votre site et vos articles continuer on adore

    1. En théorie, c’est effectivement quelque chose qui peut se pratiquer pour gagner en rendement… Mais attention tout de même au pneu que vous souhaitez monter à l’arrière : 25mm implique des sections de l’ordre de 2.2, 2.3 pouces, pas au delà. Désormais, les pneus en 2.4 et plus sont plutôt prévus pour être montés sur jantes en 30mm 😉

      1. merci c’est super, du coup j’ai encore plus mal à la tête !!! je vais finalement prendre les DT en 30 avant et arrière, je pense qu’a mon niveau je ne verrais pas trop la différence pour le rendement, et j’aurais déjà gagné bcp par rapport au dt 1900. encore merci

  16. Bonjour,
    Je vais me commander une paaire d eroue dt swiss EX 1501 splien one mais je ne sais quelle largeur prendre 25mm? 30mm?
    faire un mix 30 avant 25 arriére?
    utilisation enduro/ all montain
    Merci de votre aide.

  17. Bonjour

    j’ai des DT E1900 montées usine sur mon foxy 29R 2019.
    Quelles différences entre DT EX1501 les E1900? les mêmes différences qu’avec les E1700 que vous avez dit dans un commentaire plus haut? du coup quelle différence entre les E1700 et E1900?

    merci!

    Bruno

  18. Bonjour,
    Concernant la largeur des jantes, il me semble que la majorité des descendeurs du team DTswiss utilise des DT 471, soit en 25 de large… Sauriez vous nous expliquer pourquoi?
    Merci pour votre mag en tout cas
    Vincent

    1. En Enduro, certains roulent avec une DT471 derrière de façon à influencer le ballon du pneu et optimiser le rendement (le pneu à tendance à s’arrondir en diminuant la largeur de jante, la surface en contact avec le sol diminue, le rendement s’améliore). En DH, vu certaines pistes et la nécessité de conserver un maximum de vitesse puisque les chronos sont très serrés, ils peuvent influencer le roulement de cette manière.
      Ils peuvent aussi jouer sur ce paramètre (largeur de jante) pour matcher au mieux avec les pneus. Certains pneus peuvent mieux leur convenir sur une jante en 25mm, et d’autres sur une 30mm 😉 C’est un ensemble d’éléments pris en considération et non pas pris séparément.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *