FullAttack.cc, la nouvelle ère d'Endurotribe

Test – Carrés énergétiques BeeA Energy

8.5
/10

Il prenait la parole il y a peu dans nos colonnes, mais Laurent Solliet n’est pas qu’un entraîneur, il est aussi à l’origine des carrés énergétiques BeeA Energy que quelques pointures françaises comme Dailly, Vergier ou Bruni consomment.

Même si je ne me place pas en expert, ma petite expérience construite au gré des années me permet de les découvrir et d’en tirer quelques conclusions. Place donc à la dégustation des carrés énergétiques BeeA Energy…

 

[cbtabs][cbtab title=”Prix”]de 5 à 6,50€ le paquet de 5, soit 1 à 1,3€ le carré énergétique[/cbtab][cbtab title=”Dimensions”]carré de 20g[/cbtab][cbtab title=”Lien”]https://beea-energy.fr/[/cbtab][cbtab title=”Conditions d’essai”]En VTT, sortie de 1h à 3h30[/cbtab][/cbtabs]

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes


 

 

Est-ce pertinent ?

La nutrition est rarement abordée dans notre milieu – qui place la bière au coeur de son régime alimentaire… – mais est pourtant si importante. C’est une pierre angulaire de la santé et de la performance.

Et ici, les carrés BeeA Energy misent tout sur le naturel et la simplicité sans pour autant omettre la complexité que représente l’alimentation du sportif avant, pendant et après l’effort.

Marque française, produite localement dans les Alpes-Maritimes, BeeA Energy propose des carrés énergétiques uniquement composés de fruits séchés issus de l’agriculture biologique (en provenance de Turquie, Tunisie et Équateur) et sans additifs. Des ingrédients qui contiennent naturellement les nutriments nécessaires et l’absence d’additif chimique (émulsifiant, épaississant, exhausteur de gout, correcteur d’acidité, édulcorant, colorant, agglomérant… la liste est longue) qui représentent une charge pour l’organisme et sont clairement des arguments de taille.

 

 

Est-ce pratique ?

Ces barres énergétiques portent bien leur nom puisqu’elles sont carrées. Un carré de 20g, de 30x30mm, c’est donc un format compact. Pré-emballé, c’est facile à emporter et à stocker dans une poche, même les plus petites, ou un sac à dos :

C’est aussi facile et pratique à manger. Une à deux bouchées, c’est léger en bouche, facile à mâcher et à avaler, pas besoin de sortir la table de pique-nique, les couverts et la quille d’eau pour arriver à bout de ces barres.

Le goût très naturel se ressent, on a vraiment l’impression de manger le fruit séché entier. C’est plaisant et en plus on peut varier les plaisirs avec les 4 goûts/fruits différents disponibles :

 

 

Est-ce utile ?

BeeA Energy conseille 1 carré toutes les 45min pendant l’effort mais c’est aussi intéressant avant pour se préparer à l’effort comme après l’effort pour reconstituer les réserves énergétiques de l’organisme.

Personnellement, malgré les conseils de la marque, je suis souvent retombé sur ce schéma : 1 au bout d’une heure d’effort, puis après, 1 toutes les 30 minutes. Un peu par confort puisque je ne me sentais pas de manger après seulement 45 minutes d’effort même si la logique de BeeA est plutôt : “mieux vaut prévenir que guérir”. Le conseil est surtout bon en terme de régularité, pour ne pas attendre la fringale !

Sur les longues sorties (+3h), et en fin de parcours, le petit format peut nous jouer des tours si la régularité des prises n’a pas été respecté. Il demande une certaine rigueur dans la régularité des prises, et oblige ainsi à en prendre régulièrement, pour finalement mieux s’alimenter. En fin de compte on évite de dégommer une énorme barre indigeste une fois l’hypoglycémie venue et ce n’est pas plus mal !

Puis, on sent bien l’effet, qui est loin du “coup de fouet” des gels puisque l’index glycémique est bien plus faible, mais c’est un bon point pour éviter la rechute ensuite…

 

 

Quelle durée de vie ?

Généralement tout produit alimentaire a une date limite de consommation qui fait foi ! Indiquée sur l’emballage, elle s’affiche souvent en juge de paix. Ici, il s’agit d’une date de consommation recommandée qui n’implique pas de risque à consommer le carré plus tard. Pour ma part, elles indiquaient à peu près 6 mois après réception :

Mais la durée de vie des carrés énergétiques BeeA Energy dépend d’un autre paramètre : la gourmandise ! En effet, leur goût si séduisant tant il est naturel face à d’autres produits concurrents peut pousser à en manger par simple gourmandise en dehors des efforts…

 

 

Ce qui peut progresser ?

Comme on l’a vu, le format, bien que pratique à ranger, peut parfois nous jouer des tours. À moins d’être très rigoureux, on aimerait en avoir un petit peu plus. Pourquoi ne pas proposer un format double en plus de l’existant ? Ce qui limiterait aussi l’emballage…

Et justement l’emballage, parlons-en ! Dans l’ensemble le produit est respectueux de l’environnement par sa simplicité et la provenance biologique des ingrédients. Pourquoi ne pas proposer un emballage différent, plus respectueux de l’environnement que le plastique transparent ?

Cependant la marque justifie très bien son choix et montre qu’elle s’est déjà posée la question. Un choix que l’on respecte et que l’on comprend, mais dont on aimerait que l’alternative, qui existe, puisse être exploitée à grande échelle !

 

 

La concurrence ?

Dans l’ensemble, la concurrence n’offre généralement pas de composition aussi simple et peu enrichie en additifs chimiques ou moyennement naturels (quand le composant existe chimiquement dans la nature mais pas sous une forme comestible ou mangeable directement par l’homme alors que le fruit lui existe). Cette simplicité est une qualité des carrés BeeA Energy !

La texture, souple et peu collante est aussi un atout face à la concurrence qui demande parfois un réel effort de mastication pour avaler la barre entière. Qui n’a jamais connu ce moment où tout reste en bouche, à mastiquer de longues minutes avant d’enfin pouvoir ingurgiter la barre !?

De 1 à 1,3€ le carré de 20g selon les saveurs, BeeA Energy se place dans la tranche basse face à son concurrent français et bio, Baouw, qui tourne plus autour des 2€ les 20g avec des produits plus travaillés. Reste que Beea Energy est une entreprise artisanale, où une seule personne fait tout, face à Baouw qui est déjà bien plus imposante par son équipe, son réseau, sa distribution, etc. La simplicité est donc récompensée par un tarif plus attractif !

Il y a bien évidemment des barres énergétiques d’un rapport efficacité/prix plus intéressant, mais elles ne jouent pas dans la même cour, puisque pas entièrement, voir pas du tout, composées d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Deux mondes à part, que je ne m’amuserai pas à confronter ici !

 

 

Est-ce que ça les vaut ?

Mais une autre question se pose en matière de tarif ! Tant les carrés BeeA Energy sont simples, on aimerait les faire soi-même ou tout simplement emporter les fruits séchés directement dans un sachet, dans notre poche ou un sac à dos.

En effet, pour 50 à 65€/kg de carrés BeeA Energy, sachant qu’on peut obtenir les fruits séchés bio aux alentours des 15€/kg, la question de l’utilité de l’emballage se pose. À chacun de faire son choix puisque fruits séchés ou carrés BeeA Energy cela reste équivalent d’un point de vue nutritionnel, mais d’un point de vue pratique les carrés l’emportent.

Leur simplicité est donc clairement leur force, mais aussi leur principal défaut… Si je devais acheter des barres énergétiques bio, je pencherai quand même et sans aucun doute pour les BeeA Energy : l’aspect naturel, la recette vraiment simple, et leur tarif avantageux face à la concurrence du même rang en font un produit de qualité dans un monde où l’on retrouve énormément de cochonneries, qui vont à l’encontre de la santé à long terme…

Carrés énergétiques Beea Energy
En conclusion
Sur le marché depuis longtemps, la recette des carrés énergétiques bio BeeA Energy a depuis évolué. Elle s'est simplifiée pour ne retenir que l'essentiel : des fruits séchés uniquement, mais aussi diversifiée : avec 4 saveurs différentes. Ainsi c'est un produit de qualité, intéressant en terme de tarif face à la concurrence mais qui remet en question son propre intérêt tant leurs ingrédients sont accessible à tous dans tous magasins d'alimentation biologique.
Pertinent ?
9.5
Pratique ?
8.5
Utile ?
8.5
Durable ?
8
Abouti ?
8
Concurrentiel ?
9
Bon marché ?
8
Recette naturelle et bio, prix face à la concurrence bio
Prix face à la matière première
8.5
/10
Rédacteur Testeur
  1. Personnellement, j’achète des fruits secs en vrac en magasin bio, tels que des figues ou abricots secs, des amandes, noisettes, noix de cajoux.. J’en mets quelques uns dans un petit sachet plastique que je réutilise à chaque fois et qui tient dans la poche latérale de ma banane. Ok, il faut sortir le sachet à chaque fois et piocher dedans, donc être à l’arrêt pour consommer. J’ai pas les prix au kg en tête mais c’est forcément moins cher.

    Mais en tout cas c’est plaisant de voir que même pour les nourritures du sport, le bio et l’artisanal est en plein essor 🙂

    1. Bonjour Rémi, vous êtes dans la bonne démarche et vous avez bien décrit le pourquoi du comment et l’intérêt des BeeA, qui plus est ne peut correspondre à toutes les pratiques et tous les pratiquants.
      Sportivement, Laurent

  2. Bonjour,

    Je suis consommateur de ces petits carrés énergétiques. Je suis passé par tous les formats (gels, barres), goûts et franchement je crois avoir trouvé le produit idéal. Au niveau du goût : c’est tout simplement extrêmement bon. Le carré à la datte à le goût de la datte… L’apport énergétique est juste judicieux. Je n’ai plus à subir le yoyo glycémique qu’impose les autres produits souvent trop énergétiques. Vous avez juste ce qu’il vous faut pour maintenir un bon niveau de rendement sans tomber dans l’hypoglycémie. Je suis un adepte des gros tours de VTT ou route et j’ai enfin le produit (bio) où l’on sait ce que l’on mange (c’est un ancien adepte des gels Powerbar qui vous parle), qui est produit localement et sainement. Vous pouvez y aller les yeux fermés.
    PS : Du coup, j’ai tout un stock de gels powerbar à vendre….

    1. Les bonnes choses sont les plus simples et sont dans la nature.

      Pour ton stock de gels, garde les, ça peut toujours servir pour récurer un lavabo ou une douche 😉

    2. Merci Déniv pour ce commentaire encourageant, et ravi que le travail soit apprécié.
      Sportivement, Laurent

  3. Il faut arrêter de parler d’hypoglycémie.
    Quasiment personne n’en fait, à moins d’avaler des carreaux de sucre.
    En revanche la fringale, le ”réservoir vide” est connue de tous.

  4. JF
    Ce que tu décris, “le réservoir vide”, est la définition illustrée de l’hypoglycémie…
    Si tu avales des morceaux de sucre, on parle alors d’hyperglycémie, ce qui est exactement le contraire.

  5. A propos d’emballage, je me souviens plus trop, mais y’avait pas une marque qui proposait un emballage à base de feuille (de bananier ?) ?

  6. bonjour
    je pense qu’il serait plus indiqué de faire un dossier sur comment se nourrir au quotidien pour pratiquer au mieux sa pratique sportive(vtt) que des tests de complements alimentaires qui ne servent à rien avec une alimentation équilibrée et qui viennent de pays lointains(bilan carbone et condition d’exploitation)avec un emballage plastique.
    en mangeant des féculents complets,pain,pates,riz,farine ,céréales,,des fruits frais et secs ,des graines,céreales et legumineux germés ou secs,miel,huile premiere préssion(3 HUILES differentes au quotidien)legumes et bien sur de saison sauf pour les agrumesbananes,fruits éxotiques,pas besoin de barre ou complément.
    se faire à manger et comme dit dans un commentaire plus haut,on peut faire ses barres à la maison.
    des noisettes,amandes?noix…….c’est bien suffisant

    1. Bonjour Lionel, Vous qui souhaitez avoir de la documentation sur la nutrition sachez que dans la partie blog de notre site il y a un article complet sur comment les BeeA et l’apport énergétique exogène améliore les performances sportives, basé sur des articles scientifiques. Vous trouverez d’autres articles sur l’alimentation et je compte en réaliser d’autres.
      Concernant le bilan carbone, en effet malheureusement le figuier de mon jardin ne donne pas suffisamment. Quant à notre fournisseur il est labellisé démarche équitable, mais j’ai préféré pour le moment ne pas ajouter encore ces frais de labellisation. Sachez qu’au départ je ne voulais pas être labellisé bio pour essayer d’expliquer qu’en conventionnel il pouvait y avoir des produits mieux qu’en bio et inversement. Car malheureusement une grande majorité des personnes font trop d’amalgames et de raccourcis, mais c’était une démarche trop prétentieuse de ma part et pas dans les attentes. Donc, non, pas de mauvaises exploitations dans nos filières.
      Pour le plastique, après avoir fais plusieurs mois d’investigations à trouver des alternatives, entre compromis sur les notions sanitaire, de conservation, écologique, pratique, répercussion financière… Ce n’est pas si simple. Je suis ouvert à des propositions (bien étudiées). Pour les solutions d’emballage en feuilles naturelles, sachez que pour tous les facteurs cités au dessus il y a normalement un suremballage… Plastique. J’ai également écrit un article sur le sujet que vous trouverez dans la rubrique faq du site ou en lien plus haut.
      Ensuite, les BeeA sont destinés à l’usage sportif, dans les conditions particulières que cela implique, le format et l’emballage ont été étudié pour cela. Si vous pouvez avoir une alternative différente c’est en effet que le produit ne vous convient pas. Quant aux fruits secs à coque, c’est également une bonne solution énergétique mais qui ne conviendra pas aux même efforts, et n’est pas à conseiller pour des intensités de travail importantes.
      Je reste joignable par mail pour toutes questions ou bons conseils.
      Sportivement, Laurent

      1. bonjour
        merci pour la réponse,mais je ne cherche pas à ameliorer mes performances,simplement pouvoir pédaler avec plaisir et ne pas finir cramé apres des sorties montagnes ou autres de plus de 8h.

        apres avoir essayer plusieurs façons de m’alimenter au quotidien ,depuis des années,j’ai découvert une docteure (reconnue mondialement)qui explique comment se nourrir en évitant les éxces et associations de catégories d’aliments pour se proteger et ameliorer sa santé,donc ses capacités sportives.
        pour moi ça fonctionne
        perdu de poids avec une stabilité de se poids,amelioré la recup,plus de fringale ,ni de coups de fatigue éxessive.
        c’est pour ça que, avec un peu de connaissances sur les aliments et leurs bienfaits,si les personnes ne peuvent pas fabriquer leurs barres d’aliments,il est plus indiqué en début d’article de préciser que sans une bonne alimentation et un mode de vie sans trop de préssions de toutes sortes,manger des barres d’aliments ne vous fera pas mieux pédaler,ni moins souffrir.
        vous citez des pros qui utilisent se produit.
        eux sont chouchoutés et vivent pour le moment que pour le vtt.

  7. Pour l’emballage ils vont trouver! Baouw vendait une boîte en plastique pour y mettre ses barres mais c’était trop gros. Meltonic a eu une belle idée pour leurs gel, ils vendent des recharges en grande quantité qui vont dans une fiole souple siliconée.

  8. Perso je vais tester les lucho dillitos, j’en ai commandé justement pour l’emballage, je trouve ça dommage de vendre un carré certes bio à ce prix et de l’emballer dans du plastique…

    1. Bonjour Seb, Marque assez naturelle en effet (non bio), emballage en feuille, mais suremballage en papier imprimé et un autre en plastique. Il me semble que c’est fabriqué en Colombie, d’où cette technique d’emballage très spécifique et qui demande une chaîne de savoir faire. Je crois que la marque est basée à Hong kong par contre… Pour le coté nutritionnel, ajout de sucre et cuisson à haute température, ce n’est donc pas le même produit.

      1. Lucho oui la boite est de Hongkong, des british, Cest sympas le papier feuille de banane, mais oui derriere il est devenu reconditionné a l’unité en plastique

        On va pas se mentir, on est arrivé a un point malheureusement ou ces produits emballés a l’unité devraient être interdit ou en tout cas ne devraient pas être achetés. C’est sans doute un produit excellent cela dit.

        1. ok merci pour les infos, j’avoue les avoir commandés en vente privée pour essayer je n’ai donc pas vérifié le bilan carbone ni l’appart nutritionelle. Après pour en revenir à l’emballage c’est dommage que dans des sports natures ( VTT, trail etc… ) on en soit encore a des emballages plastiques et / ou non biodegradable. J’ai encore trouvé un tube de gel en forêt hier…

          1. Biodégradable, justement, venons-y ! C’est un terme que j’ai absolument voulu éviter dans l’article tant il me semble risqué et mauvais…
            Un emballage biodégradable ne serait-il pas la porte ouverte à un manque de discernement, de réflexion globale ? À mon avis oui ! Beaucoup se diraient : “c’est certifié biodégradable donc ça risque rien”. Mais je ne pense pas que jeter dans la nature à moindre risque (et encore, un emballage à base de fibres tropicales dans un environnement alpin par exemple, peut-être même avec colle, etc. reste un produit qui n’a rien à faire sur le bord d’un sentier) soit la solution. C’est une solution de facilité, et je pense que revoir la totalité de la consommation est plus intelligent 😉

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *