FullAttack.cc, la nouvelle ère d'Endurotribe

Verdict – Essai du Orbea Rallon R5

L’heure du verdict a sonné ! Depuis sa présentation, le Orbea Rallon R5 est passé entre nos mains pour essai complet. Les commentaires de cette première publication ont mis en avant plusieurs questions pertinentes qui méritent des réponses éclairées.

Pour une partie : préciser à la longue, quels traits de conception s’affirment, faisant le vrai caractère du Orbea Rallon R5. Pour une autre : les bons conseils à suivre pour profiter des options de personnalisation MyO, à la commande.

Deux éclairages essentiels qui permettent aussi de justifier une idée forgée entre la semaine de la Megavalanche et la Trans-Nomad. Avec le bon mode d’emploi, il se pourrait bien que le Orbea Rallon R5 soit la nouvelle référence 29 pouces Enduro à nos yeux… Explications !

 


Temps de lecture estimé : 12 minutes 


 

Au sommaire de cet article :

 

Orbea Rallon R5 M-Team

[cbtabs][cbtab title=”Prix”]6737 euros (options incluses, 6599€ de série)[/cbtab][cbtab title=”Poids”]13,840kg (mesuré, taille XL, pneus d’origine montés tubeless avec préventif, sans pédale, freins Sram Code, disques de 200mm, amortisseur Fox DHX2 à ressort)[/cbtab][cbtab title=”Fiche produit”]https://www.orbea.com/fr-fr/myo/step-1/[/cbtab][/cbtabs]

J’avais laissé le récit de mon expérience Orbea Rallon R5 sur un choix de taille : rouler sur un XL, au lieu du L habituel ! Une décision prise sur un pressentiment, et quelques premières impressions lors de la présentation du vélo en terres pyrénéennes. Avais-je raison ? pourquoi ?!

Pour répondre à ces épineuses questions, un préalable très important : le choix des chefs produits Orbea d’utiliser une fourche à offset de 44mm contre 51mm habituellement. Quel effet ici ? À angle de direction identique, la roue avant se rapproche du cadre.

Conséquence directe : la possibilité d’utiliser un reach plus grand sans faire exploser l’empattement du vélo. Et si, finalement, on monte une potence plus courte dans le même temps, on conserve peu ou prou une position normale, en roulant une potence plus courte…

 

 

À quoi bon ?!

L’air de rien, cette initiative a du bon. Idée éprouvée avec différentes potences : tant que leurs longueurs sont inférieures à l’offset, le geste est facile. C’est un fait avéré sur le terrain : comme l’impression de tenir directement entre ses mains l’axe de la roue avant.

D’autre part, plus l’offset est faible, plus le train avant se comporte comme les roues d’un caddie : roue avant déportée sous le cadre, vers l’arrière. La direction se stabilise et ce, quelle que soit la vitesse à laquelle on évolue. Un gain bon pour tous les pilotes, pas seulement les plus rapides…

“Le Orbea Rallon R5 gagne ce que les 29′ perdent !”

J’ai pour ma part diminué la largeur de cintre de 800mm à 760mm en pleine semaine de la Megavalanche, sans perte de stabilité, de grip, de vitesse ou de confiance. Potence plus courte, cintre moins large : moins de déformation, moins de porte-à-faux, plus de réactivité et de manoeuvrabilité.

De quoi virer de bord, d’un virage à l’autre, en une fraction de seconde. Au global, le Orbea Rallon R5 gagne ainsi en précision et manoeuvrabilité ce que le format 29 pouces peut habituellement perdre dans les cintres, potences, fourches et roues de plus grandes dimensions. Bonne initiative !

 

 

Choix de taille…

Pourquoi aller aussi loin dans ces détails géométriques ?! Parce qu’à mon sens, ils conditionnent la bonne compréhension du vélo, et le choix de la bonne taille afin d’en profiter pleinement. Pour des raisons de cohérences de gamme, Orbea nomme les tailles des Orbea Rallon R5 : S-M, L, XL.

“On pourrait les appeler S, M, L, tout simplement…”

À l’usage, pour pouvoir comparer aux autres marques du marché, Orbea pourrait les appeler S, M et L : S allant jusqu’à 1m70, et L commençant à partir de 1m80… C’est ainsi que l’on profite pleinement du concept mis en évidence ici !

 

 

Pensé pour aller vite…

En quoi consiste donc le Orbea Rallon R5 choisi de la sorte ?! Un vélo pensé pour aller vite, et bien ! Ce qui me le fait dire ? L’efficacité des suspensions ! Un sentiment qui ne nous a pas quitté, du premier jour de présentation à la fin de la Trans-Nomad, en passant par toute une semaine de Megavalanche.

Même dans le dur, même à bout d’énergie, même dans les pires conditions, un constat s’impose : jamais, les suspensions du Orbea Rallon R5 ne sont dépassées ! Pas de temps mort, pas d’impact qui passe au travers de leur attention. On évoque ici aussi bien le Fox DHX2 que le Float X2.

“En matière d’assiette, un apport évident de stabilité sans verrouiller les suspensions…”

Est-ce l’asymétrie et le renfort tube de selle/tube supérieur qui soulage l’amortisseur des contraintes ? Sont-ce les réglages internes de suspension apportés sur chaque amortisseur ? Certainement un peu des deux !

En matière d’assiette, la grande taille du vélo implique évidement plus de stabilité sans avoir à verrouiller les suspensions par quelques pour-cents de SAG, ou clics de compressions/détentes en trop.

 

 

Réglages en conséquence !

Conséquence heureuse de cette configuration, les 4 voies de réglage des Fox Float X2 et DHX2 ne sont pas compliquées à utiliser. Pas ou peu de frein en compression et en détente. Tout juste un peu en rebond haute vitesse lorsqu’au fur et à mesure que l’allure augmente, le vélo commence à raquetter sur certains gros chocs.

Des préconisations valables avec air ou ressort : les deux amortisseurs les respectent tout en conservant leurs propres caractères. Preuve qu’à l’usage, les réglages internes avancés lors de la présentation du vélo ont effectivement du sens…

RéglagesAvantArrière
SAG30%30% (Ressort de 400lbs pour pilote de 72kg)
Détente2/3 ouverteBasse vitesse : 2/3 ouverte
Haute vitesse 2/3 à moitié ouvertes
CompressionsBasses & hautes vitesses : ouverte à 2/3 ouvertes Basses & hautes vitesses : ouverte à 2/3 ouvertes
Token / Spacersorigineorigine

Clics de détente et compression comptés depuis la position la plus vissée des molettes. SAG arrière réalisé assis/selle haute – SAG avant réalisé debout/bras en appui sur le cintre / épaule à l’aplomb du guidon. 

 

 

Low, ou Lower ?!

Via son pied d’amortisseur, le Orbea Rallon R5 dispose d’un ajustement de géométrie : positions Low & Lower. En première intention, elles vont de paire avec le choix d’amortisseur : Low avec un Fox Float X2 – boitier haut pour compenser le faible maintien de l’air – et Lower avec un Fox DHX2 – boitier plus bas pour éviter d’être perché sur le fort maintien du ressort.

C’est ainsi qu’en dynamique, le Orbea Rallon R5 offre une hauteur de boitier quasi-équivalente de l’un à l’autre. C’est surtout dans ces configurations que le Orbea Rallon R5 est le plus polyvalent vis-à-vis du risque de taper les manivelles au sol.

Par la suite, les compétiteurs et les amoureux de la belle action peuvent pousser le vice plus loin : position Lower avec le Fox Float X2, ou bien 2 à 3 clics de détente basse vitesse sur le Fox DHX2 pour tasser l’arrière du vélo, et pratiquer le rase-motte… En prenant garde à ne pas taper dedans !

 

 

Ce que l’on en tire ?!

Que tire-t-on du Orbea Rallon R5 choisi et réglé de la sorte ? Un Enduro 29 pouces aussi rapide, que sain et reposant. Rapide parce que ses grandes roues survolent le sol et que ses suspensions ne sont jamais dépassées. Sain parce que que ces mêmes suspensions n’en ratent pas une, mais aussi parce que sa longueur généreuse apporte une stabilité de tous les instants. Reposant, pour toutes ces raisons évoquées.

C’est bien simple, en 15 années de Megavalanche de l’Alpe d’Huez, c’est la première fois qu’un vélo m’offre l’occasion d’être à la fois aussi rapide et serein lors des qualifications, sous le fameux DMC. Un secteur pas toujours très pentu où conserver la vitesse comme sur une piste de BMX est la clé.

Cette fois-ci, j’y ai presque cruisé au guidon du Orbea Rallon R5. L’impression de deux fois moins d’énergie dépensée pour deux fois plus de vitesse emmagasinée à suivre les autres, sans forcer. De quoi sortir du secteur beaucoup plus frais et avoir des watts comme jamais au pédalage d’après !

 

 

Circonstances défavorables…

Une expérience excellente, mais qui reste jusqu’ici sur un terrain favorable à la taille XL du vélo : la montagne, ses remontées mécaniques, ses grands espaces, ses grandes courbes et les hautes vitesses atteintes. Qu’en est-il plus bas, entre les fourrés, quand ça tricote et/ou que tout se fait à la pédale ?!

J’ai écrémé les virées les plus défavorables de mon secteur pour m’en faire une idée : celles où l’on rejoint le départ à la pédale, où l’on doit ensuite baisser la tête pour tourner entre les arbres, où les enchaînements gauche/droite/gauche/droite n’en finissent plus, où les épingles sont les plus étroites du genre…

Puis, Quentin a pris le relais de cette maltraitance, sur les traces de la Trans-Nomad : Enduro itinérant à travers les Pyrénées où la diversité d’épingle est proche de la perfection. Lui qui s’avoue ne pas être le meilleur au monde dans l’exercice avait autant d’appréhension que moi dans l’exercice…

 

 

… Réponse à propos !

Dans tous les cas, le Orbea Rallon R5 a répondu présent, et concilient. De la technique la plus sobre à la plus élaborée, tout le panel fonctionne. En glisse, en décalant, en élargissant dans les talus…

Un parallèle intéressant se confirme : comme le Mondraker Dune, le Orbea Rallon R5 tourne mieux quand on cherche à s’asseoir un peu sur la roue arrière. C’est comme se retrouver dans la vidéo d’Alex Balaud – Le sentier aux milles virages. 

Rien de rédhibitoire donc, juste ce qu’il faut de stabilité, de manoeuvrabilité et de précision pour prendre les bonnes initiatives. Dans ces circonstances, la faible hauteur du boitier, la largeur du cintre et la faible hauteur du cadre se font plébisciter.

 

 

Au pédalage ?!

Des impressions qui étayent totalement l’idée que ce XL vaut bien une taille L concurrente : il vire tout aussi bien ! Reste à voir les prestations du Orbea Rallon R5 au pédalage : à la relance en pleine spéciale, comme en liaison quand le sentier devient sinueux.

Dans ces circonstances, le vélo se prête au petit coup de rein qui permet de le manoeuvrer pour le finir de le faire tourner, ou pour le faire cabrer. Un trait caractéristique des bases courtes et de l’anti-squat bien maitrisé.

“Un 29 pouces moins pendu aux qualités de ses roues…”

Si bien que le Orbea Rallon R5 démontre une autre aptitude remarquable : il fait partie des Enduro 29 pouces les moins sensibles aux qualités dynamiques de ses roues. 3 paires se sont succédées à l’essai : tout juste les moins vives lui font perdre la giclette pour rester vif et précis, tenir le rythme.

À la relance, ses qualités finissent seulement par être un peu entamées en usant de frein en détente. Il en perd un peu en dynamisme. Un bon compromis doit être trouvé en réglant plus finement le vélo…

 

 

Les bons choix, concrètement ?

Voilà donc à quoi s’attendre à l’usage du Orbea Rallon R5. Encore faut-il manœuvrer au sein des options de montage du programme MyO. Outre les couleurs, voici donc les points très importants auxquels prêter attention au moment fatidique de la commande…

 

 

Alors, Benchmark ?

Ainsi configuré, que vaut le Orbea Rallon R5 ?! À y repenser, il repousse le Yeti SB5.5C, ma référence jusqu’alors, vers ce que l’Américain était au départ : un très bon All Mountain qui déborde de son usage de prédilection. Le Orbea Rallon R5 se hisse à sa hauteur, et réussit un pari d’avant garde : les solutions retenues pour le concevoir le rendent aussi performant qu’accessible ! 

Une impression confortée quand je passe en revue les autres 29 pouces mis à l’épreuve : Le Orbea Rallon R5 est aussi agile que le Norco Range, mais ses suspensions sont un ton au dessus. En un sens, il se rapproche du Santa Cruz Hightower LT dans sa manœuvrabilité, mais là aussi, ses suspensions n’en ratent pas une. Il concurrence le Rocky Mountain Instinct BC dans le confort, la réactivité et le fun factor, mais peut aller au delà quand le rythme augmente. En matière de performance pure, il concurrence aussi les Intenses Carbine et Specialized Enduro S-Works, l’accessibilité en plus !

Bref, l’idée est claire, et les voyants au vert pour conclure par l’habituelle question : Pourquoi voudrais-je garder ce vélo ?!

“Rapide, sain, équilibré, précis… Le Orbea Rallon R5 est ma nouvelle référence en matière d’Enduro 29 pouces. Il a clairement, à plusieurs reprise, déplacé les curseurs et démontré que d’autres compromis sont possibles. Un exercice d’autant plus réussi qu’il le mène sans se montrer élitiste. À coup sûr, le Orbea Rallon R5 réussit le pari de faire progresser tout le monde, d’être aussi performant qu’accessible ! Je lui prête tour à tour des qualités rencontrées de manière parsemée chez la concurrence. Les voilà enfin réunies, et de quelle manière !”


 
 

Positionnement & usage

En synthèse, le tableau de positionnement et d’usages permet, en un seul coup d’oeil, de saisir les capacités du vélo. (rafraichir la page si le tableau ne s’affiche pas)

Comparées à celles des autres vélos à l’essai permettra de répondre à l’éternelle question > par rapport aux autres, qu’en penses-tu..? rendez-vous sur la page du Comparateur d’essais VTT Endurotribe pour en savoir plus >  https://fullattack.cc/comparateur-essais-vtt-2016/

Rédac'Chef Adjoint
  1. Je me suis décidé à en commander un cette semaine, ça confirme toutes mes impressions lors d’un essai hélas plus court. Je me suis laissé tenté par le DPX2 par contre, sans l’avoir essayer. Mais il a l’air très performant et la possibilité de blocage est attrayante… Erreur?
    Je suis aussi tenté par les roues carbones.
    Mon programme sera plutôt des longs tours en montagne et des évènements style trans-nomad. Il y aura bien quelques courses de temps en temps (avec une autre roue arrière si je prends les XMC). Ton avis sur le montage?

  2. Bonsoir, quel plaisir de lire des test comme celui là.
    J’ai commandé le m10, quand j’ai vu les délais de disponibilité j’ai pris le orange. Les autres couleurs sont pour mars 2018 et sans personnalisation…
    Je mesure 1m89 et 91 d’entrejambes, j’ai pris la taille xl d’entrée mais ne serait ce pas déjà limite pour ma taille ?
    Merci.

  3. Salut Antoine,

    Super test.
    Peux-tu apporter plus de précisions sur le comportement du vélo? La rigiditée du cadre et comportement en courbe, sortie de virage, saut.
    Est-ce un vélo a fort rendement comme le SB5.5 ? capable de partir sur de longue rando ?

    Merci pour tes réponses

  4. Le seul soucis sont les disponibilités en fait! Attendre début d’annees Voir mars ou Avril comme indiqué plus bas c’est quand même légèrement abusé.
    Ne serais ce que poures vélocistes. Comment vendre un vélo que le client recevra 4-5-6 mois après.
    Je pense qu’il y a un gros effort à faire à ce niveau là.

  5. @Ben > renseignements pris, les revendeurs qui ont “joué le jeu” des précommandes avant même la présentation, livrent déjà les vélo. Et effectivement il y a beaucoup de demande depuis le lancement, ce qui allonge les délais

  6. Hello Antoine !
    Bon petit test, thank’s !
    Moi j’ai une question sur la rigidité du arrière du bike ? vu l’absence de renfort sur le hauban !
    Merci d’avance !

    1. @Blassier > l’offset est la distance qui sépare l’axe du pivot de l’axe de roue en projection orthogonale. On l’appelle aussi rake, comme sur ce dessin technique de chez Fox : https://www.ridefox.com/img/help/page588-RA9L/2015-FOX-36-26in-160-180-Forx-1.5T-User-Spec.jpg

      @Johann > le blocage est aussi présent sur les 2 autres amortisseurs. Si ton programme n’est pas orienté compétition à gogo, mais effectivement plus vélo de montagne avec le temps pour faire des pauses, récupérer, rouler frais et profiter, tes choix restent cohérents 😉

      @Vivian > difficile de se prononcer. On l’a éprouvé : les bons effets de l’offset se ressentent avec une potence jusqu’à 40/45mm de longueur, ce qui te laisse un peu de marge. Je roulais moi-même (1m82) avec potence de 32mm 😉

      @Tony Oxtar > on a rencontré ces soucis sur d’autres vélos plus tôt dans la saison, mais à aucun moment sur le Rallon depuis sa présentation. Le problème proviendrait d’un mauvais montage. Dixit les mécaniciens Orbea : la notice Race Face stipulerait qu’au repos, le cable doit être légèrement détendu, quitte à laisser un petit jeu en début de course du levier. J’ai suivi ce conseil tout l’été, et je n’ai effectivement rencontré aucun problème depuis…

      @charly593038 > j’ai roulé les deux vélos à un an d’écart, les ressentis commencent donc à dater pour l’un d’entre eux, mais de tête, je dirais que leurs rendements sont très proches. En matière de rigidité, le Orbea est un ton au dessus du Yeti, sans tomber dans l’excès. Ce qui apporte la précision nécessaire pour sortir de courbe sans déport, et rester très précis dans l’appel des sauts. Moi qui appréhende parfois ces circonstances, j’ai vraiment trouvé confiance cette fois-ci ! Au point de tirer des sauts que je n’avais jusque-là pas osé sur les parcours de la Méga 😉

      @ Sully > En courbe, dans les dévers, à la relance, au freinage… La précision du vélo et du train arrière est bonne. Je n’ai en tout cas pas identifié de tendance à la déformation à ce niveau là. As-tu lu la présentation du vélo publiée plus tôt sur Endurotribe ? On y détail pourquoi l’absence de renfort et les choix techniques pour pallier à ça. Visiblement, ça marche 😉 > https://fullattack.cc/2017/06/nouveaute-orbea-rallon-r5-29-pouces-a-grande-vitesse/#ancre4

  7. Salut, je me pose les mêmes question que @charly593038.
    Quand est il de la jouabilité et du rendement?
    Merci

  8. À te lire, on dirait quand même que le DPX2 va vite être à la rue… Ca fait réfléchir!
    Je l’ai testé avec le Float x2, et en position “bloquée” il y a encore du mouvement, surtout si on commence à se mettre debout sur les pédales. Bon, c’est pas un vélo de route, je sais bien! Mais je pensais que le dpx2 pourrait apporter quelque chose. Apparemment au détriment de la descente. Ce qui n’est pas trop le but du jeu.

  9. Salut,
    Encore un super test bien écrit de votre part. Il semble que le vélo soit très bien reçu par la presse. C’est dommage qu’Orbéa n’a pas pilotes pros ce qui permettrait de voir leurs montages pour les courses; je trouve ca toujours très intéressant.

    Sinon @Antoine Hoffmann-M : Quelle est la tenue du testeur ?

  10. @AntoineB > pour le team, c’est en cours… Il se murmure qu’Orbea a des ambitions de victoires et podiums en EWS

    1. Salut Franck,

      Je viens de recevoir ma montre un m10 avec une tds CRANKBROTHERS et je n’éprouve pas de difficulté à l’actionner.

  11. Qu’en est-il du fun? Est-ce un bike qui donne envie de s’amuser ou vise-t-il plutôt l’efficacité (et le fait très bien mais n’incite pas à révéler notre âme d’enfant)? Vous en parlez brièvement en le comparant au RM insctinct mais cela ne m’aide pas :-).

    1. @christophe & Thenice > il y a plus joueur; ou disons qui incite plus à la débauche. Récemment à l’essai : le Hightower LT (bien taillé) et le Rocky Instinct BC (un cabri ?). Mais ces deux là ont aussi des revers de médailles : suspensions certainement un peu moins performantes sur le Santa, besoin d’être toujours actif pour tirer partie du Rocky. Le Rallon n’a pas ces revers, et offre une base saine pour prendre l’initiative. Reste qu’il faut la prendre. Si l’on veut juste laisser filer, il n’y incite pas comme d’autres. On pourrait donc lui prêter un tempérament plus sage. Pourtant, quand on commence à engager, à sauter, à glisser, bref, à déployer tout l’arsenal technique pour s’amuser avec le terrain, il s’y prête volontiers. D’où mes propos : il est aussi performant qu’accessible 😉

      @AntoineB > tenue Kenny Défiant bleu/blanc (short+maillot), casque Met Roam, sac Camelbak Skyline LR10, gants et genouillères Bluegrass (Magnetic lite & Solid D3O ancienne version), chaussures Giant Line, chaussettes Sram Nation, masque 100% Racecraft 😉

  12. Salut Antoine
    Un avis sur le choix de mettre un 32T comme plateau d’origine ? Malgré le Eagles et son pignon de 50, c’est quand même super dur en emmener en 29 pouces. N’y aurait-il pas une erreur dans ce choix?
    Autre question, tu compares souvent les caractéristiques du bikes à ceux que tu as déjà testé, souvent les mêmes et de surcroit de bon bike. Mais jamais je n’ai trouvé une comparaison de comportement avec le trailfox, précurseur avec spe du format 29 en enduro. Est ce possible de te demander pourquoi ? De mémoire de lecteur, tu l’avais plutôt apprécié avec un très bon article. Je suis étonné qu’il ne soit jamais cité.
    Voila, c’était les petites questions du matin. Bonne journée

  13. Salut Antoine,
    Qu’est ce que donnerait selon toi un montage avec une fourche avec un offset de 51?
    Est ce que ça nuirait trop à la stabilité ou bien les changements seraient minimes?

    Tu parles brièvement du Hightower LT, est ce qu’il y a un essai dans les tuyaux? 🙂

  14. Bonjour, Dans le choix des composants vous dites qu’il faut préférer les Shimano XT au SRAM guide pour freiner la bête.
    Ne vouliez vous pas dire XTR (comme proposé dans la config du M-TEAM) Ou bien est ce que vraiment les XT proposés en première monte sur le modèle M10 vous paraissent suffisants?

    Désolé c’est pour éviter toute confusion.

  15. Ça donne envie tout ça et confirme que ce vélo est (super) bien né ! Roulant transition, je suis intrigué de voir un essai du sentinel qui opte pour des solutions techniques comparables au niveau géométrie… (29er avec offset réduit sur la fourche, gros angle, gros reach, petite potence )… si jamais les tuyaux pouvaient engloutir du giddy up 2.0 😉

  16. Tout d’abord Bravo pour vos articles, c’est toujours un régal et un apport de vous lire.

    Ce vélo depuis que j’ai lu “dans les tuyau” me fait de l’œil, mais est ce que je vais remisé mon bon vieux Banshee Prime?
    Là est toute la question. Penses tu que les vélos de cette génération sont clairement dépassés? Car jusque ici, à chaque fois je roulais un autre vélo d’enduro (27 ou29), je ne voyais pas en quoi, il était évident qu’il me fallait changer. Je précise que je n’est pas essayé la toute dernière génération de 29″ de 2017 .

    En ce qui concerne l’offset, mon Prime est monté avec une Fox 34 de 150mm avec 51mm d’offset comme recommandé par Banshee. J’ai monté un 2ème Prime pour ma fille, même cadre, même taille M, mais suite à une erreur, la fourche est une Pike en 150mm et 46 d’offset. Quand je m’en suis rendu compte , j’ai cru avoir fait une bourde de 1ere classe.
    Mais après avoir roulé le vélo, ce n’est pas si évident. Non pas que cela n’est aucune influence, au contraire, les deux vélo sont complètement diffèrent. Celui en 46 est beaucoup plus vif à faible vitesse, la direction est très vive et il est très facile de changer de direction et le vélo tourne très court.
    Je pensais que la stabilité allait en pâtir, mais là surprise le vélo reste presque aussi stable que l’autre. Peut être l’effet “roue de caddie” que tu décris? Le seul défaut de l’offset 46 sur le prime est une sensation de léger guidonnage au pédalage assis sur la selle comme sur les 27,5″ d’enduro qui ont des angles de direction de 65°.
    J’espère que mon expérience sur l’offset apportera à ceux qui se pose des questions sur son influence. Mais attention, je pense que ceux qui vaut pour un Banshee Prime n’est peut être pas valable pour un autre modèle. Pour moi un vélo est un ensemble de paramètres et tant que nous ne roulons pas avec, il est impossible de se faire une idée à la lecture d’une ou l’autre valeur de sa géométrie.
    C’est pourquoi les essais Enduro Tribe sont précieux

  17. Bonjour,
    D’abord merci pour tes articles qui sont un gros cran au-dessus de toute la presse écrite VTT. Donc attendus avec impatience…
    Est-ce que tu pourrais m’éclairer plus en détail quand aux choix de taille entre ce qui est préconisé par Orbéa et ce que tu suggères ? Si on considère leur gamme comme S,M,L pour S/M, L et XL. Il faudrait prendre systématiquement un cran au-dessus de ce qui est indiqué? M pour S. L pour M… et L pour L. On gagne en pédalage? En stabilité? Et l’aspect joueur n’en pâtit-il pas? Orbéa me donne un S/M pour 179, il me faudrait donc un L! C’est toujours déroutant de ne pas suivre les indications constructeurs. et vu le prix… faut pas se tromper!
    En te remerciant par avance.
    Sportivement

    1. @Manu A > Quentin t’en diras peut-être plus à ce sujet, suite à son expérience sur la Trans Nomad avec le plateau de 32. À mon sens, il ne faut pas plus en 29, mais ça reste utilisable tant que l’on entre pas spécifiquement dans une pratique vélo en haute-montagne ou que l’on roule vraiment que dans des spots à forte pentes.

      @Manu A & Nastaz > comme vos commentaires le suggèrent, il y a là une question de génération. Si l’on se penche sur les chiffres, Le Trailfox, le Specialized Enduro 29 première génération et le Banshee Prime présentent des éléments précurseurs de ce qui semble faire les bons 29′ actuels – boitier bas, bon reach et/ou bases courtes. Reste que comme le dit très bien Nastaz, un vélo est un ensemble de paramètres qui doivent converger pour donner au vélo tout son caractère. À relire encore récemment l’essai du Trailfox, il était effectivement précurseur sur pas mal de chose, mais dans la configuration essayée, il lui manquait aussi quelques éléments pour lui procurer cette capacité à tourner dans un mouchoir que j’ai ensuite trouvé sur le Yeti SB5.5C et les 29 “nouvelle génération” essayés ensuite. Avec le recul, une bonne paire de roues (je ne pouvais pas encore switcher à l’époque) et quelques ajustement (quelques mm de reach en plus troqués contre une potence, un offset et cintre plus courts?!) changeraient la donne en la matière ?! Pas impossible du tout 😉

      @Charly > je dirais “naturellement” moins joueur que le Yeti SB5.5C qui incite à la débauche, là où le Rallon commence par être plus sain et sobre avant de devenir joueur si l’on prend l’initiative.

      @Fakocher > je n’ai pas eu l’occasion d’essayer pour apporter des réponses sûres et précises. Dans la mesure où l’ensemble me parait cohérent ainsi (ressenti vs éléments de conception) je n’ai pas envie de me risquer à chambouler cet équilibre… Pourquoi cette question ? Montage perso en vue ?!
      L’essai du Hightower LT est effectivement en cours. Parution sous peu 😉

      @Nicolas > pas de soucis, question pertinente. Pour avoir roulé les Shimano XT à plusieurs reprises, dont une version en disques de 200mm plaquettes Ice sur le BMC Trailfox (29 pouces à grande vitesse également), je les penses capables de faire le travail comme il se doit.

      @Filou_Stach > on est sur le coup ! On ne peut pas tirer de telles conclusions à propos du Rallon et ignorer que le Transition Sentinel est sorti dans le même timing, et avec les mêmes arguments. On va faire ce qu’il faut pour que ça passe 😉

      @Christophe > Les informations procurées par Orbea sont parfois déroutante selon que l’on se fie au calculateur de taille ou au tableau des géométries. À mon sens, il faut se fier à ce dernier : S/M jusqu’à 1m70, L jusqu’à 1m80, XL au delà. Mes propos dans l’article visent simplement le conseil pour ceux qui se situent entre deux tailles (ceux que Orbea placent entre 1m70/1m75 et 1m80/1m85). Si la hauteur de selle le permet, choisir la plus grande des deux tailles ! Pour sûr > 1m79 je préconise un L 😉

  18. @Antoine> oui il s’agirait bien d’un montage perso.
    Comme Nastaz, je roule sur un Banshee Prime et je souhaite changer de cadre.
    J’ai une Pike avec un offset de 51 et je me demandais quels pourraient être les inconvénients de la monter sur un cadre conçu avec une fourche avec un offset inférieur.
    Pour l’instant, c’est le Hightower LT qui me branche le plus, j’ai eu l’occase d’essayer un Hightower “normal” endurisé avec Monarch plus et fourche en 150 et j’ai vraiment adoré, je vais donc attendre impatiemment ton essai. 🙂

  19. bonjour antoine,
    je pense commander un rallon mais je me pose des questions sur la taille
    suite à ton article ou tu dis que tu est mieux sur un XL que sur un L pourrais tu me donner ta taille et ton entrejambe Merci d’avance.
    je mesure 1m79 et j’ai une entrejambe de 86cm
    quand je vais dans le programme Myo de orbéa en mettant ces mesures cela me donne
    L-XL j’avoue etre un peu perdu.

    1. @BEN > Le calculateur Orbea est quelque peu déroutant effectivement. Je mesure 1m82, pour 81cm d’entrejambe. Donc un buste un peu plus long que le tiens, qui prend peut-être mieux place sur le XL. D’un autre côté, Quentin fait les mêmes mensurations que toi, et s’est bien fait au XL, potence courte et cintre en 760mm.
      Peut-être que ton passé de pilote et tes terrains de jeu de prédilection peuvent nous aiguiller dans nos conseils : où roule-tu ? Quels sont les moments forts de ta saison ? quelle pratique envisages-tu ? un coup d’oeil aux définitions du comparateur d’essai Endurotribe peuvent t’aider à nous en dire plus 😉 > https://fullattack.cc/comparateur-essais-vtt-2016/

  20. @Nastaz : Je rebondis sur les offsets car j’essaye de comprendre leur influence sur la géométrie. Je suis surpris parce que tu dis car normalement c’est l’effet inverse. Plus l’offset est petit (42, 44, 46) et plus le vélo sera stable. Donc un offset de 51 doit apporter plus de maniabilité, sauf que la géométrie c’est un tout et que les autres paramètres sont tout aussi influents et que finalement il vaut mieux respecter les préconisations de la marque. Pour donner un exemple, je roule un Trailfox sur lequel j’ai essayé 2 offsets avec 2 Pike en 150, l’une en 51 (préconisé par BMC) et l’autre en 46. Avec la fourche en 46 la direction était lourde avec la sensation d’avoir une direction volage et instable des les premiers mètres. Le vélo tombait sur l’angle à basse vitesse et devenait survireur à haute vitesse. Avec la fourche en 51, tout est rentré dans l’ordre, le vélo était sain en toute circonstance. Avec la multiplication des standards d’offset et les nouveaux liés au boost, les montages à la carte ne vont pas être simples.

  21. bonjour Antoine,
    tout d’abord merci pour ta réponse,
    cela fait une dizaine d’années que je pratique l’enduro principalement dans le sud de la France du coté d’Olargues ou se tient le radon épic enduro dans les montagnes du caroux, je fait également du vélo de montagne et un peu de la station.
    mon bike actuel est un spé enduro expert carbon de 2015 en taille L avec une potence de 30mm,une fourche fox en 36 et la tige de selle spé en 125mm
    plusieurs symptômes:
    le poste de pilotage est trop bas et au pédalage ce qui me provoque des douleurs au niveau de la nuque et du dos passez les deux heures de pédalage.
    la tige de selle ne descend pas assez en position basse pour les descentes et donc la selle me gene.
    Voilà j’espère que mes explications pourront te servir pour me conseiller sur la taille du rallon,sachant que mon choix se porte sur le team.

  22. Salut,
    Selon toi, Qu’es ce qui fait que le rallon est moins bon en all mountain et randuro que le SB5.5? Une taille L changerait elle la donne? Je mesure 1m82 et 86 d’entrejambe, et comme d’autre je me pose la question de la taille.

    1. @Mimi > sans vouloir jouer sur les mots, dans mon esprit au moment d’effectuer ce positionnement, ce n’est pas le Rallon qui est moins bon, mais le Yeti SB5.5C qui est meilleur 😉 Sa suspension plus progressive, qui donne plus de dynamisme au vélo sur les petites sollicitations brèves (petites courbes sinueuse, coup de cul, relance deux coup de pédale debout avant de se poser sur la selle, etc…) est un léger avantage, qui permet de sauver un poil de fraicheur en plus, quand tout se fait à la pédale sur des parcours très rythmés…

  23. Bonjour Antoine,

    Super essais ! Je suis conquis et … je cède à l’achat !
    En revanche tu parles d’une taille XL.
    Je n’ai pas eut l’occasion d’essayer le vélo et aucun magasin n’est en mesure de m’en fournir un pour le tester.
    J’aurais voulu quelques conseils quant à la taille à choisir si possible.
    Je mesure 180cm et 81cm d’entrejambes avec une pratique Race en enduro.
    J’ai toujours eut des vélo en taille L.

    Merci pour ton aide.

    1. @Maxime > 1,80m / 81cm d’entrejambe, à mon sens des mensurations très proches des miennes. J’ai toujours roulé des tailles L également, jusqu’au Rallon 😉 Pour un usage en compétition qui plus est, je préconiserais > taille XL, potence en 35mm, cintre autour de 760mm… Quel est ton terrain de jeu ? les course auxquelles tu souhaite participer ?

  24. Bonjour Antoine,
    Problème de taille également ! Je mesure 1,78 pour 83 d’entre jambes et je roule sur un Spé enduro coil 2017 taille L avec une potence de 60 pour me sentir bien centré sur le Bike. Avec un reach de 450 sur le Spé, je crains que le Rallon en taille L soit trop proche “455”pour monter une potence plus courte
    35/40. Je pensai prendre un XL avec une potence de 32 sachant que pour le tube de selle ça passe pour moi avec la tige télescopique en 175 propsée. J’ai également des grands bras pour ma taille. Qu’en penses tu ? L ou XL ? Ma potence de 60 rend le Spé un peu camion dans le sinueux.
    Merci pour ta réponse et pour tes articles toujours aussi détaillés et passionnants.

    1. Si tu es certains que c’est bien le passage à une potence en 60mm qui rend le vélo “camion dans le sinueux”, le raisonnement se tient. Ce qui sûr, c’est que l’offset du Rallon + potence courte n’a pas cet effet camion, au contraire : ça engage bien sur les premiers degrés, contrairement aux potences longues… Côté position, c’est par contre limite : Rallon XL avec potence en 32mm ça fait 517mm de reach+ (reach + potence) contre 510mm pour le Specialized Enduro potence en 60mm… +7mm, ça commence à faire. Habituellement, en dessous de 5mm, j’ai tendance à dire ok. Au delà, c’est toujours au cas par cas… Te sens-tu “juste bien” avec la potence en 60mm, ou ne serais-tu pas contre un poil plus ?!

      1. Merci Antoine pour ta réponse rapide. Tu as certainement raison, le XL est peut-être un peu grand ! Il faudrait pouvoir essayer… Cela dépend de tellement de paramètres…
        Et on est tous différents !
        Merci.

  25. Bonjour,
    j’ai passé commande pour un Rallon en taille L, la livraison est prévue pour Avril, plus elle approche plus j’ai des doutes sur la taille. Je mesure 1m83 mon vélo actuel est un Nicolai Helius AC en taille L avec un reach de 455 et une potence de 50. Ma pratique avec le Rallon sera polyvalente avec des sorties en montagne (Pyrénées), de la station et sans doute quelques courses d’enduro. J’aimerais ne pas être handicapé par la taille du vélo pour faire des sorties avec + de 2000m de D+.
    Que pensez vous de mon choix?
    Merci

  26. Fab,

    Je viens de tester le Rallon. Je fais 1,83 m, et j’étais parfaitement bien posé sur un XL avec potence de 30 mm. J’espère que depuis fin décembre tu as pu régler cette question.

    Sinon, je ne pige pas pourquoi il n’est pas question dans cet essai des qualités de pédalage pur de ce vélo ? Juste une petite info sur la relance, mais pas sur ses qualités de pédaleur au long cours… Parce qu’en enduro au format rallye (pour ne parler que de la compète), on en bouffe des km de pédalage.
    Eh bien j’ai été agréablement surpris : c’est un gros vélo qui pédale très bien.
    Voilà.
    🙂

  27. Bonjour
    Super test (comme d’habitude) rien à redire
    Idem pour le Orbea.
    Mais le Prix choque personne ? 6600e ! pour un enduro “mais ou va le monde du velo”
    Malheureusement , j’ai l’impression que le sport du Vélo rattrape le sport Auto.

  28. Bonjour à tous merci pour ce bel article. Comme beaucoup je me pose la question de la taille. Je mesure 1,85m et je fais 89cm d’entrejambes. Quelle taille conseillez-vous ? je roule actuellement sur un Canyon Strive Race taille L.
    merci par avance

  29. Bonjour Antoine, j’ai besoin de ton aide !

    Je veux faire l’acquisition d’un Rallon mais malheureusement je n’ai pas la possibilité d’essayer le vélo afin de savoir quelle taille me correspond le mieux.. d’où ma question :
    Je fais 1m80 pour 86 d’entre jambe, je roule sur un Mondraker Dune 27,5 en taille L en enduro engagé dans les Pyrénées, je fais également de la compétition.

    Je suis clairement entre les deux taille (L et XL) sur le Rallon.. je préfère les géométries avec un reach plus long d’où le Mondraker, cependant le dilemme de la taille est important.. j’ai peur de prendre le XL et de me retrouver avec un vélo moin joueurs.. et à l’inverse avoir une position trop courte sur le L mais qu’il soit plus fun.. je n’ai jamais rouler avec un 29″.

    Au vu de ton article tu vas sûrement me pousser vers le XL mais j’ai eu l’avis de Thomas Lapeyrie qui fait 1m86 et qui roule sur un taille L.. et là je dois t’avouer que ça me remets complètement en question..

    Pas simple cette histoire de taille, les marques restent trop vague sur ce sujet..

    J’espère que tu pourras m’aider.

    Merci d’avance.

    Maxime.

    1. Salut Maxime, Ton précédent vélo aurait été un petit M d’une autre marque, j’aurais hésité… mais pour moi, tu semble avoir pris goût au long reach sur le Dune (que j’ai également roulé avec plaisir). Tu ne seras pas dépaysé avec le Rallon en XL. Tu pourrais effectivement avoir des craintes puisqu’il s’agit d’un 29 et que ce format est parfois réputé pour “moins bien tourner” mais pour le coup, entre offset différent, bases courtes et bonnes roues, le Rallon a tout pour bien tourner. Et puis, sur un terrain de jeu comme les Pyrénées, avec la pente, l’engagement et la vitesse que ça implique, il n’y a pas de raison que tu ne tire pas pleinement parti du Rallon, dans la plus grande taille 😉

  30. salut Antoine
    je possède actuellement un Pivot Firebird de 2017, je lorgne sur le Rallon, d’après toi, cela vaut -il le coup de changer, les qualités en descente sont-elle au niveau du firebird, en sachant que je vais surement gagner en D+
    merci d’avance

  31. Etant de passage au pays basque espagnol pas très loin de l usine Orbéa à Mallabia ,savais vous si il y a un showroom pour voir et tester les tailles du Rallon r5 ?
    sinon Orbéa organise t elle des journées test du rallon ?
    merci

  32. Hello,
    Tu parles de 30% de SAG pour la fourche.
    Sur les GRIP2-2019, Fox recommande jusqu’à 20% pour un réglage “plush”.
    Tu maintiens donc ta préconisation de 30% de SAG pour la fourche, ou c’était une typo?
    En attendant ce vélo est incroyable, je ne suis vraiment pas déçu!

    1. Salut, Je maintiens ma préconisation à 30%, en insistant sur la position dans laquelle je mesure ce SAG > debout sur les pédales, en appui sur le cintre, épaules à l’aplomb de la potence (équivalent position de pilotage en descente). Il se peut que cette préconisation rejoigne celle de la marque, pour peu qu’elle préconise la mesure d’une autre manière (assis, par exemple, comme c’est parfois le cas) et que du coup, “mes” 30% en appui valent les 20% assis 😉

  33. Bonjour,

    Je vous remercie pour cet essai très détaillé et très intéressant.
    Comme beaucoup, je m’interroge sur la taille à acquérir sachant que je peux apparemment utiliser deux tailles (S/M et L), je mesure 1,72m avec une entrejambe de 78 cm, 67 kgs, (niveau débutant, utilisation loisir et pas de haute montagne) , avec pas mal de pédalage).

    Quelles seront les différences de comportement entre la petite et la “grande” taille? (Maniabilité, relances, pédalage, stabilité…)

    Merci d’avance pour votre réponse,

    1. Bonjour Matthieu,

      la différence principale portera assez simplement sur la maniabilité et la stabilité du vélo : un peu plus long, il faudra forcément avoir le gabarit en tête pour le placer, mais à grande vitesse, il sera plus stable. Ça son intérêt si vous souhaitez faire de la montagne, de la compétition et/ou du Bike Park. Moins si vous débutez en utilisation loisir. Dans ce cas, il faut simplement s’assurer que la position est à propos, confortable pour pédaler. À priori, la plus petite taille a du sens dans ce cas.

  34. Bonjour Antoine et merci pour ce superbe essai,j’ai un rallon depuis début décembre avec un DPX2 je roule avec 30% de Sag 19 mm je trouve que le bike pompe énormément je touche souvent les manivelles au sol pourtant c’est des 170mm,dans ton test tu préconise 30% avec le ressort,pense tu que je devrait rouler avec 20% merci.
    Autre question je mesure 1m80 et roule sur un L avec potence en 40mm serait-il judicieux de passer sur une 50mm.

    1. Bonjour Christophe,

      quels réglages de SAG et de compression utilises-tu à l’avant dans ces circonstances ? (Parfois, c’est parce que c’est trop figé devant, que ça balance derrière…). Sinon, le DPX2 est-il équipé d’un réglage de compression basse vitesse (vis Allen couleur alu de 3mm, à l’intérieur du levier de blocage bleu) ?

      Pour la potence, tout dépend de tes ressentis : as-tu une raison particulière de t’interroger sur la longueur de potence ? Ou souhaites-tu simplement des précisions sur ce que passer à 50mm impliquerait ?

      1. Bonjour Antoine,

        Pour le sag de la Fourche je suis à 20 % et j’ai ajusté le dpx2 avec 30% soit 18 mm c’est nettement mieux,concernant la compression je suis à 3 crans depuis tout ouvert.
        concernant la potence en 40 mm je me sens court sur le bike surtout quand il y a de la forte pente,j’ai la sensation d’être trop sur l’avant mon centre de gravité n’est pas optimum,j’ai toujours l’impression que je peut passer par l’avant à n’importe quel moment.
        merci pour ton aide

        1. Bonjour Christophe,

          20% de SAG avant mesuré debout sur les pédales, en appui sur le cintre ? Si tel est le cas, tu peux aller à 25% sans problème, ça soulagera l’arrière. Je préconiserais presque 30% habituellement, mais si par ailleurs ta position te donne le sentiment de pouvoir passer par l’avant à tout moment, on ne va pas abuser. Combien d’entretoises as-tu de disponible au dessus de ta potence ? Peut-être que remonter le cintre de 5 ou 10mm pourrait aider un petit peu aussi…

          1. Bonjour Antoine,

            Je vais essayer avec 30% de sag,concernant le poste de pilotage j’ai un cintre race aeffect d’origine en 20 de rise et toutes les entretoises dessous la potence,j’ai monté une potence en 50mm avec un angle en + 6.
            merci de ton aide

            sportivement Christophe

          2. Avec plaisir. N’hésite pas à nous faire part de tes retours avec les nouveaux réglages, c’est toujours intéressant à suivre 😉

  35. bonne année à tous et au Staff Enduro tribe.
    Je me demande souvent pourquoi utiliser un cintre avec aussi peu de rise et des entretoises sur un bike avec un stack aussi haut?

    1. Il n’y a qu’un centimètre d’entretoise, composé de 2x5mm, ce qui me parait tout à fait convenable. C’est la marge et la configuration que l’on peut souhaiter pour ajuster le cintre à ses désirs lorsqu’on le reçoit. On peut effectivement, ensuite, opter pour un cintre plus à propos une fois la position validée et figée, mais c’est faire la fine bouche, non ?!

  36. Merci pour tes précieuses infos, du coup, j’ai pris un XL team pour 1.83 et 84 d’EJ, potence 32 c’est nickel, une bombe ce rallon !
    Par contre, Tu trouvais pas le cintre carbone un peu trop rigide en 35 ?

  37. salut
    j ai un strive cf 9.0 2015 Srace avec un reach 422 + potence 40 pour 1,72m et 83 d entrejambe..usage montagne niveau intermédiaire..
    le passage sur un Rallon en taille L (préconisé par Orbéa) avec un reach de 455 +potence 32 est il envisageable avec les 2.5cm de différence ??

  38. salut,
    quel taille de tige de selle as tu utilisé lors de ton test ? quel hauteur etait elle enfoncé ? ta taille d entrejambe ?
    sinon, tu crois qu une tige de selle 170mm passe t elle sur un cadre L avec un entrejambe de 83cm ?

    1. Pour une entrejambe de 83cm, quelle hauteur de selle utilise-tu ? C’est important, parce qu’on est très proche des limites 😉

  39. je pedale avec 75cm d’hauteur de selle( axe pédalier/milieu selle pour un angle de tube de selle de 75°)..effectivement,j ai peur d être avec une tige de selle en 170 mm à ras du tube..

    1. Désolé pour le délais de réponse JP, il me fallait faire quelques mesures et que je fouille dans mes notes pour être certain. Il n’est pas possible d’obtenir une hauteur de selle de 75cm avec un cadre de 48,3cm et une tige de selle téléscopique de 170mm de course. Au mieux sur ce cadre, vous pouvez utiliser une tige de selle de 150mm de course, qui laissera environ 1cm de marge entre le collier de serrage et le collier de la partie basse de la tige. Pour ma part, j’ai une hauteur de selle de 74cm > la tige était posée sur le collier 😉

  40. Salut,
    Tout d’abord merci pour ce site top.
    Je viens de recevoir mon Rallon M-team. Top !
    Un seul point négatif, la dureté pour actionner la tige de selle Crankbrother Highline 150mm. Après une journée j’ai le pouce en vrac, il faut vraiment forcer sur levier…
    Je me demande si c’est du à un soucis de ma tige, un soucis de montage ou si c’est simplement un point négatif de ce produit. Il me semble qu’il n’y a pas de possibilité de réglage…
    Une idée?
    J’espère que ce post n’est pas hors sujet…
    Sportivement

    1. Salut Franck,

      pas tout à fait hors sujet parce que ça reste sur un Rallon, et ça donne une idée de l’évolution des montages. Après, difficile de t’en dire plus : on n’a pas eu la tige en main jusqu’à présent. On peut juste penser que s’il faut forcer à s’en faire mal, ça n’est pas tolérable.

      – As-tu contrôlé l’ensemble du routing de ta gaine ?
      – Ne serait-elle pas pincée quelque part ?
      – aurais-tu descendu ta tige dans le tube de selle sans tirer sur la gaine en même temps ?

      1. Salut Antoine,
        Merci pour ta réponse.
        -Le routing semble OK, j’arrive à faire glisser la gaine dans le cadre sans forcer.
        Je vais démonter l’ensemble pour voir d’où cela peut venir (frottement câble/gaine ou au niveau du levier ou au niveau du mécanisme dans la tige)

        Si quelqu’un à cette tige, merci de me dire quel est votre ressenti à l’utilisation.

        1. Salut Franck,

          Je aussi de recevoir ma monture un M10 avec une tds CRANKBROTHERS 170mm, je n’éprouve pas de difficulté à l’actionner.

  41. Bonjour, je dépoussiere un peu ce post 🙂 Question taille toujours, je mesure 179 cm et 79 d’entrejambe, mon niveau est amateur/touriste…
    Je fais du bike parc 1/2 fois dans l’année et en mode “quel jolie fleur” préferant de beaux singles en montagne ou l’on s’amuse tout de meme bien comme il faut.

    Je suis perdu, meme en lisant et relisant les articles et les commentaires…

    Que me conseillez vous?
    Taille L ou M….?

    Sortivement,

    Fabian,

  42. Pardon, je suis troublé, je mesure 175 pour 79 d’entrejambe, d’ou mes doutes encore plus accentués sur la taille a choisir…

    Fabian

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *